avatar
Voir la fiche
Flora Prim de Lluvia
Abiscal & Diplomate

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

Le ton mielleux de l'évêque agaçait Flora. Elle était prisonnière mais dans une cage dorée. Pourtant la condescendance indécente montrait le peu de respect et la provocation qu'il lui réservait. Si ses avances n'étaient pas déjà suffisantes pour dégoûter Flora.
Cette position l'insupportait, elle bouillait de rage. Il en fallait pour que Flora perde ses moyens et en effet elle ne les perdait pas, mais elle éprouvait pour la seconde fois de sa vie cette colère inhabituelle. L'Imperium l'avait élevé et elle y croyait dur comme fer. Elle découvrait avec ce rapt odieux à la fois l'existence de la Trinité mais aussi de ses manières.
Impuissante, Flora pouvait seulement supporter avec honneur cette situation plus que délicate. Elle était préparée à mourir et n'en avait pas peur, éduquée dans la plus stricte loi de l'honneur, la mort ne valait rien face au déshonneur.
Etre prisonnière était terrifiant, elle avait perdu tous ses moyens, son avenir, ses projets. Seul comptait le fait de tenir, une résilience. Dans sa chambre, elle continuait de faire attention à elle, de s'habiller avec le plus grand soin. Même si l'évêque pouvait rentrer à l'improviste n'importe quand, la surprenant et lui rappelant qui avait le pouvoir. Il l'humiliait avec efficacité. Déjà, au début il avait voulu saper son moral et sa confiance, en la faisant défiler en tenue de nuit devant tout l'équipage. Elle avait subi, la tête haute, oubliant le ridicule immoral, les railleries, les cris, les crachats de cet équipage trop content de voir ces impériaux redescendre de leur statut. Ils célébraient leur victoire et appréciait cette revanche. Flora avait été ensuite obligée de voir la boucherie, les corps de ces militaires impériaux massacrés. Flora avait malheureusement du vomir, ne maîtrisant pas les hauts le cœur soulevant son estomac. Pourtant elle avait vu de bien pires scènes dans son métier. Cette fois-ci il y avait trop de morts, et le choc du kidnapping avait du la bousculer en plus. Elle comprenait à peine la psychologie guerrière. Le capitaine lui avait expliqué que garder autant d'impériaux vivants aurait été dangereux pour les trinitaires et cela inspirait de la crainte pour les autres impériaux désormais réduits en esclavage pour faire tourner le vaisseau pour les trinitaires. Faire défiler Flora avait été une revanche sociale autant qu'un plaisir vicieux de victorieux ayant tous les droits.
Cette marche de la honte avait un double effet sur les impériaux et sur les trinitaires.
Le capitaine avait subi la défaite comme un échec personnel. Voir son équipage décimée, une femme noble humiliée, passer sous la question trinitaire... le déshonneur avait atteint un point de non retour.
Au début du mois, le vaisseau avait été pris en otage et quinze jours plus tard, le capitaine avait été retrouvé pendu dans sa cabine. Flora se battait contre son propre défaitisme et si elle n'avait rien à faire, elle pouvait au moins rejeter les clins d’œil perfides et les sifflements grossiers des hommes qui l’approchaient.
avatar
Voir la fiche
Mia de Moya
Seconde du Cerberus

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t340-mia-de-moya-imperium-secon http://helldorado.forumactif.com/t359-mia-de-moya#4391 http://helldorado.forumactif.com/t542-le-cerberus#7512
« Vous m'avez fait demander, Colonel ? »

L'officier s'était retourné, plongeant ses deux yeux d'ambre dans les miens. Le Colonel Juvencio Alva Sisneros était grand, de ces hommes à la stature qui crie leur expérience.

« Commandant de Moya, vous tombez bien », commença-t-il avant de se tourner vers la cuve holographique, présentant un vaisseau impérial - ou ce qu'il en restait. Celui-ci semblait tomber en morceaux, victime d'une attaque d'une violence telle qu'il était sain de se demander comment ses hommes et femmes d'équipage avaient bien pu l'opérer afin de le ramener à territoire allié. « Je vous présente l'Aquillario, ou ce qu'il en reste. »

« Une attaque trinitaire, Monsieur ? », m'enquis-je, sourcils froncés. C'était presque évident, dans cette zone de la Galaxie, à la frontière commune avec la Trinité. L'endroit était presque exclusivement réservée à une population militaire sédentaire, dont les besoins commerciaux n'attiraient pas suffisamment de marchands pour intéresser de quelconques pirates.

Le Colonel Sisneros me lança le discret sourire dont il avait le secret. C'était implicite : il aimait ma perspicacité, et s'il nous arrivait de nous contredire l'un et l'autre, nous n'étions jamais plus efficaces que lors de nos désaccords.

« Trois corvettes lui sont tombés cessus. La majorité de ses officiers sont morts, mais l'Aquillario a miraculeusement réussi à s'enfuir. Nous ne pouvons pas laisser le fait impuni, aussi allons-nous leur donner la chasse. J'en ai déjà parlé au Général, qui m'a accordé un détachement de quatre frégates. »
avatar
Voir la fiche
Flora Prim de Lluvia
Abiscal & Diplomate

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

"Bien le bonjour Flora. Comment vas-tu ?"

Elle se pinça l'arête du nez, heureusement qu'elle était habillée cette fois-ci. Cette façon qu'il avait de la tutoyer l'agaçait au plus haut point. Tout comme cette fausse sympathie. Il lui semblait que cet homme aimait voir les gens souffrir et ramper à ses pieds, surtout les femmes devinait-elle. Flora ne lui en ferait pas le plaisir.

"Enchantée Monsieur l'Evêque."


Avec lui, elle ne proposait pas le sourire poli qui faisait son charme mais un air neutre.

"Pas trop seule ? Tu ne veux toujours pas que je vienne te tenir compagnie ? Tu sais que nous rentrons dès la semaine prochaine en territoire trinitaire, il va falloir te faire à l'idée de vivre parmi nous. "

Un silence accueillit cette déclaration.

"Tu m'en vois désolé mais tu n'as plus rien, tu n'es plus rien là-bas."

Elle commençait à voir où il voulait en venir.

"Une immigrée en disgrâce... Pauvre. Tu auras vite fait de tomber dans la prostitution."


Un cri étouffé et choqué échappa à Flora. Comment osait-il ? Quel déshonneur ! Elle préférait mille fois mourir. Et il était si grossier à en parler avec des termes vulgaires, l'insultant à chaque mot.

"Je suis puissant."

Elle regardait obstinément le miroir, passant du blush sur ses joues, reprenant contenance. Il attrapa une mèche de cheveux blonds et la remit derrière ses oreilles.

"Je n'ai pas le droit de prendre épouse mais je ne suis pas mauvais."

Devenir sa maîtresse ressemblait à l'enfer.
avatar
Voir la fiche
Mia de Moya
Seconde du Cerberus

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t340-mia-de-moya-imperium-secon http://helldorado.forumactif.com/t359-mia-de-moya#4391 http://helldorado.forumactif.com/t542-le-cerberus#7512
« Rien sur les radars, Monsieur », confirme l'officier aux senseurs, après avoir conversé avec ses subordonnés.

« Colonel », débutais-je discrètement à son intention, de cette manière si caractéristique et si prévisible qui prévenait que je m'apprêtais à offrir une directive plus qu'un conseil, les sourcils légèrement froncés et le regard dur. « Je me permets de réaffirmer que je suis contre l'idée de séparer nos forces, ne serait-ce que d'un vaisseau. Certes, deux frégates battent - en théorie - trois corvettes, mais pourquoi prendre le risque ? »

« Et, Commandant, je me permets de réaffirmer que mes ordres ne sont pas discutables. Nous couvrirons plus de terrain si nous nous séparons, et nous ne pouvons pas vraiment nous permettre de prendre notre temps : nos ennemis ne resteront sans doute pas bien longtemps. »

J'allais protester, et il le savait très bien. Tout comme je savais qu'il ne changerait pas d'avis - ce qui ne m'empêcherait pas d'essayer pour autant. Deux années de travail commun suffisaient amplement pour nous lire l'un l'autre.

« Je vous place aux commandes des deux autres frégates », lança-t-il, me coupant toute réplique. C'était inédit. Certes, cela avait du sens, mais en règle générale seul un Colonel pouvait commander plus d'un vaisseau. Sauf si ...

« Je ... Qu-... » Je me raclais lourdement la gorgement. « ... Bien, Monsieur », parvins-je enfin à murmurer.
avatar
Voir la fiche
Flora Prim de Lluvia
Abiscal & Diplomate

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

Flora hoquetait. Elle n'avait aucun mot ou aucune réaction. La proposition était une insulte et une gifle. Elle savait qu'elle avait vécu dans une bulle mais justement elle ne pouvait accepter le déshonneur. Elle n'avait jamais rien perdu, n'avait jamais vécu dans la pauvreté, la souffrance, la faim, le froid, elle n'avait jamais du faire des compromis odieux pour survivre. Flora préférait la mort au déshonneur. Et autant que la mort la terrifiait, elle ne pouvait supporter le marché qu'il lui proposait.
Elle n'était pas en colère mais horrifiée, elle ressentait un mélange de dégoût et de répugnance. Se décalant pour rompre le contact elle regarda l'évêque avec condescendance.

"Ecoutez-moi bien. Je préférerais mourir plutôt qu'accepter ce marché."

Il sourit.

"Tu n'auras peut-être pas le choix. Envisage au moins cette option. En tout cas, cela me fait plaisir que tu te lâches un peu, j'aime les femmes plus fortes qu'elles ne le paraissent."


Son front révéla un pli inconnu, elle fronçait les sourcils de colère. Elle n'était pas forte et elle ne l'avait jamais été. Cependant elle croyait fondamentalement, dans son ADN que l'Imperium était supérieur, que la Trinité était une faction miteuse et corrompue, ce que l'évêque prouvait. Elle avait été élevée dans la stricte loi nobiliaire impériale, s'il y avait bien une chose qu'elle avait toujours fait passer au-dessus, c'était l'honneur. Une fierté incrustée dans ses veines, qui la tenait debout. Flora était douce et docile mais là était son point limite, sur lequel elle ne transigeait pas.
avatar
Voir la fiche
Mia de Moya
Seconde du Cerberus

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t340-mia-de-moya-imperium-secon http://helldorado.forumactif.com/t359-mia-de-moya#4391 http://helldorado.forumactif.com/t542-le-cerberus#7512
Les sirènes s'étaient mises à hurler depuis plus de cinq minutes, déjà. « A tout l'équipage, alerte rouge. Je répète : alerte rouge », hurlait l'officier aux communications aux différents équipages des deux vaisseaux.

Sur les écrans tactiques, au loin, une autre frégate impériale filait dans notre direction, des avaries multiples démontrées par les différentes fuites d'énergies, d'air et de carburant que subissait le navire. Et si ça n'avait été preuve suffisante, derrière lui, à sa poursuite, se trouvaient les trois corvettes recherchées ... Ainsi que deux frégates trinitaires, lourdement armées, pilonnant en vain derrière leur proie pourtant hors de portée.

« S'agit-il du vaisseau du Colonel Sisneros ? », lançais-je froidement à l'officier Rodriguez, aux senseurs. Ce dernier déglutit, et secoua la tête. Je hochais la mienne, en réponse. Nous savions tous, d'instincts, ce qu'il s'était probablement passé. Juvencio s'était retrouvé face aux trois corvettes, mais ne s'était pas attendu à leur nouvelle escorte. Probablement une embuscade, quelque chose qui les avait surpris, et empêché de s'enfuir vers leurs renforts : nous. Malheureusement, nous n'aurions pas ce luxe, et il nous faudrait nous battre à un contre deux.

« Je prends le commandement », fis-je finalement, glaciale, en observant l'écran tactique et la cuve holographique. Je sentais, en mon for intérieur, grandir la lutte entre colère et pragmatisme, le premier si alléchant, le second si nécessaire.
avatar
Voir la fiche
Flora Prim de Lluvia
Abiscal & Diplomate

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

Un homme entra et ricana à demi, l'évêque le fit taire d'un regard mauvais. L'homme se tut immédiatement, il riait de la situation misérable de Flora et du pouvoir qu'avait les trinitaires sur elle. Mais l'évêque considérait que cet homme ne méritait pas de se moquer d'une dame de la haute, aussi impériale était-elle, et aussi durement le rejetait-elle.
Il chuchotait des mots à son oreille et l'évêque s'excusa platement avant de partir, non sans avoir forcé un baisemain.

Flora se retint de lui faire une réflexion. On ne faisait pas un baisemain en partant mais en arrivant. De plus un baisemain était à la rigueur une marque de politesse ou de charme ou de grand respect mais il ne fallait absolument pas poser réellement ses lèvres sur la main. Son geste traduisait plus une grande ignorance qu'une véritable marque de sympathie.
Sa chambre avait une fenêtre qui avait néanmoins été barricadée. Flora songea que si elle aimait l'espace de temps en temps, le sentiment d'enfermement était difficile à supporter. Elle eut l'idée folle de tenter d'ouvrir cette sorte de hublot pour voir ce qui pouvait se passer.
Peut-être était-ce seulement un homme de l'évêque qui était malade ou un problème de moteur, mais elle ne put s'empêcher, de manière romanesque et elle s'en voulut, à un sauvetage. Elle espérait vainement que son mari eut pu faire quelque chose, n'importe quoi pour lui venir en aide.
avatar
Voir la fiche
Mia de Moya
Seconde du Cerberus

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t340-mia-de-moya-imperium-secon http://helldorado.forumactif.com/t359-mia-de-moya#4391 http://helldorado.forumactif.com/t542-le-cerberus#7512
Trois corvettes et deux frégates, contre trois autres dont une endommagée : la situation s'annonçait difficile. Fuir était exclu, pour la simple raison que nous aurions été peu à peu rattrapés par les corvettes, plus rapides. Il me faudrait user de la puissance de la Victoria et du Florès, où je me trouvais, tout en prévenant le Solares de subir davantage de dégâts.

« Devons-nous mettre le Solares en position de défense, Commandant ? », s'enquit le Capitaine du Florès, s'attendant à ce que je tâche de protéger le navire en priorité.

« Non », fis-je après quelques instants de réflexion. « Nous le mettrons en première ligne. » Plusieurs paires d'yeux se retournèrent pour me questionner du regard, incrédules.

« Pardon, Commandant ? », s'enquit l'adjudante Mihaela de Fuego, aux communications.

« En l'état actuel des choses, nous ne pouvons pas gagner, et ne pouvons non plus battre en retraite. Notre seule chance réside dans la crédulité et l'excès de confiance de nos adversaires. » Je m'approchais de la cuve holographique, un doigt sur le menton. « Lorsque nous arriverons à portée de tir du Solares, faites demi-tour, et abandonnez subitement la frégate derrière, à pleine vitesse. »

Cette fois, les officiers s'échangèrent de multiples coups d'oeil, comme pour tenter de comprendre une manoeuvre qui leur échappait.

« Mais ... Ca n'a aucun sens ! Ils ne pourront pas nous suivre, Commandant ! »

« J'en suis bien consciente. Et les trinitaires le seront aussi. »
avatar
Voir la fiche
Flora Prim de Lluvia
Abiscal & Diplomate

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

Flora se remit à fouiller la pièce. Il fallait qu'elle trouve de quoi contacter quelqu'un, n'importe qui, son mari dans l'idéal. Sauf qu'évidemment, il n'y avait rien, et elle ne pouvait sortir de la pièce.
Elle s'assit alors, presque prête à succomber au désespoir, ou néanmoins à un destin tragique qui l'attendait. Elle ne pleurait pas, une marquise ne pleurait pas.
Sa mémoire qui ne lui faisait jamais défaut rappela à elle un détail qu'elle avait oublié. Elle pouvait communiquer de cette cabine aux cuisines. En espérant qu'elle tomberait sur quelqu'un de l'empire, elle essaya de faire fonctionner la machine. Après tout, ils avaient gardé des impériaux de bas étage pour les servir.
L'appareil grésilla et Flora sursauta, se plaçant nerveusement devant la machine. Elle murmura devant l'espèce d'haut parleur.

"Quelqu'un m'entend-t-il ?"

Son accent de miel ne laissait aucun doute sur son appartenance à l'empire. De plus il n'y avait pratiquement aucune femme sur le navire. Un homme du même accent répondit.

"Dame Flora, vous... ben ça ... vous n'avez rien ?"

"Tout va bien, écoutez, je ne pense pas avoir beaucoup de temps... que ses passe-t-il ? Et avez-vous un moyen de communiquer avec l'extérieur ?"

"J'croyais qu'vous alliez m'le dire. Et j'crois pas qu'j'ai ça."

"Cherchez s'il vous plaît... c'est important, cela sauverait peut-être nos vies..."

Un homme frappa brutalement la porte, lui demandant d'arrêter de se parler seule. Paniquée, elle referma le conduit précipitamment et fit comme si de rien n'était.
avatar
Voir la fiche
Mia de Moya
Seconde du Cerberus

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t340-mia-de-moya-imperium-secon http://helldorado.forumactif.com/t359-mia-de-moya#4391 http://helldorado.forumactif.com/t542-le-cerberus#7512
Il ne fallut pas longtemps aux deux frégates impériales pour atteindre le Solares, toujours poursuivi par une horde de trinitaires, manifestement bien décidée à en découdre.

« A mon signal », fis-je enfin, les yeux rivés sur la cuve holographique du pont de commandement, attendant le moment exact où nous entrerions à portée de feu du Solares. « Maintenant, demi-tour droit ! Trajectoire 180-180. »

C'était une trajectoire de fuite, pour s'éloigner de l'ennemi. En apparences, un plan de lâche. Cependant, nul sur le pont n'objecta, et pour cause : tous étaient aux faits de ce que nous allions tenter d'entreprendre. C'était un plan audacieux - non, disons le clairement, c'était fou et trop ouvert à l'erreur humaine. Et pourtant, si nous réussissions, cela pourrait bien renverser le cours de la bataille.

« Ramirez, rappel du plan », lançais-je au maître navigateur du Florès, qui hocha de la tête, se racla la gorge pour répété une enième fois les instructions.

« Faites un override manuel sur les seuils de vitesse. Je veux que vous poussiez la Victoria et le Florès au maximum de leurs capacités à tel point que même les trinitaires pourront le voir sur leurs scanners. Actionnez les freins afin de limiter notre accélération. Nous devons donner l'impression d'abandonner soudainement le Solares, et de perdre de la vitesse et de l'accélération à cause de notre demi-tour. »

« Commandant, le Solares nous hèle à nouveau », m'informait Mihaela de Fuego.

« Ignorez-le. »
avatar
Voir la fiche
Flora Prim de Lluvia
Abiscal & Diplomate

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

Flora était sagement assise. Elle n'avait jamais souffert d'hyperactivité aussi elle prenait son mal en patience. Derrière la porte, des cris de joie se firent entendre, ce qui l'abattit intérieurement.
La voix derrière la porte émit un rire gras.

"Me semble qu'vous soyez en mauvaise posture. Les impériaux abandonnent leur frégate."

Des impériaux ? Donc ils étaient venus ? Forcément se reprit-elle. Les forces impériales ne pouvaient subir l'affront de la perte d'un vaisseau et d'un conflit ouvert avec la Trinité. Ils ne savaient pas qu'elle était là. L'évêque finit par ouvrir la porte en grand, ravi.

"Viens donc Flora, viens dire adieu à ta faction de lâches."

Elle se leva d'un bond, il crut qu'elle allait le frapper et lui attrapa le poignet.

"Voyons, voyons tu t'étais bien tenue jusque là. Aurais-je touché un point sensible ? La fameuse fierté des impériaux ?"

L'honneur.

Elle serrait les mâchoires, ses yeux fulminaient.

"Oh allez, ça suffit, viens donc assister à l'anéantissement des vaisseaux. Je te laisse une place de choix. Cela fera du bien aux hommes de te voir redescendre de ton piédestal..."

Entraînée par une poigne qui ressemblait fort à un étau, elle trébucha en essayant de le suivre. Au moins elle verrait la bataille. Ses yeux humides dégageaient une colère à peine dissimulée. L'équipage se moquait d'elle, certains crachèrent sur cette vermine d'impérial. Elle en fut outrée. Et enfin elle vit l'espace, les deux vaisseaux fuyant, le troisième mal en point. Tout était perdu.
avatar
Voir la fiche
Mia de Moya
Seconde du Cerberus

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t340-mia-de-moya-imperium-secon http://helldorado.forumactif.com/t359-mia-de-moya#4391 http://helldorado.forumactif.com/t542-le-cerberus#7512
« Commandant, leurs corvettes avancent à la poursuite du Solares », annonça l'officier Rodriguez, les yeux plantés devant ses senseurs.

« Le Solares nous- »

« Je SAIS, Mihaela », interrompais-je l'officier aux communications. Jusqu'à présent, tout se déroulait comme nous l'avions prévu, mais tout pouvait échouer si notre appât se décidait à changer de cap, et l'officier Fuego ne faisait que me le rappeler implicitement. « Pardon, Mihaela. Passez-moi le Capitaine du Solares. En visio », m'excusais-je finalement, laissant mon inquiétude quitter mes traits. Si j'étais certaine des compétences de mes subordonnés, il n'en était pas de même du Capitaine du Solares. Le regard indigné, empreint de désespoir, son visage s'afficha sur les écrans du pont de commandement.

« Vous nous abandonnez ?! Que faites-vous de l'hon- »

« Coupez son micro », ordonnais-je ouvertement, patientant qu'il ne se taise. « Préparez-vous à un Alpha 3B, Capitaine. Nous allons les prendre par surprise, et vous êtes notre pièce maîtresse, mais nous ne pourrons tirer si vous ne vous mettez pas en position à mon signal. Et je le précise au cas où : pas de quartiers. Mihaela, coupez la communication et ouvrez les canaux sur le Florès et le Victoria, pour tout l'équipage. »

« C'est ouvert, Commandant. »

« Ici le Commandant de Moya. Que chacun s'attache à ce qu'il peut. Vous subirez très bientôt l'équivalent de 6G lorsque nous freinerons, et attaquerons dès que nous aurons rejoint le Solares. Artilleurs, préparez-vous. Pour l'Empire. »
avatar
Voir la fiche
Flora Prim de Lluvia
Abiscal & Diplomate

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

Flora faillit pleurer en voyant les deux vaisseaux impériaux fuir à toute vitesse. Elle resta cependant impassible, mordant l'intérieur de sa lèvre. Des remarques sur elle fusaient. Elle voyait juste son salut repartir. Ils se moquaient d'elle sans vergogne et avec une immense satisfaction. L'évêque fit mine de la vouvoyer de nouveau.

"Donc mademoiselle l'impériale si vous me permettez. Vos valeureux compatriotes, que vous voyez, ont eu peur de notre flotte. Les voilà maintenant en débandade. Vous ne pouviez rater cet épisode d'honneur impériale qui marquera l'histoire. Le Seigneur est donc définitivement avec nous. Ici au milieu, le bien nommé Solares qui risque de s'éteindre sous les coups de nos trois navires."

La boutade en fit rire plus d'un qui prenait ce trait pour un trait d'un des plus grands esprits.

Si au moins, il était intelligent...

Non elle ne devait pas penser ça. Elle se donnerait la mort, c'était dit. La foi en l'Imperium s'effritait néanmoins. Jamais au grand jamais elle n'aurait pensé voir des vaisseaux tourner le dos à l'ennemi. Pourtant elle se força pour faire confiance à une manœuvre militaire. Ce n'était pas tant pour elle que pour l'image que sa faction renvoyait. Une honte pointa le bout de son nez qu'elle refoula. L'évêque semblait littéralement jouir.

"Nous n'avons plus qu'à les ... é-cra-ser."

Elle soupira, les regards convergeaient souvent sur elle. Elle portait sur elle un honneur qui s'enfuyait au loin. Mais elle tenait, droite. Elle envisageait les options de suicide qui s'ouvraient potentiellement à elle.
avatar
Voir la fiche
Mia de Moya
Seconde du Cerberus

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t340-mia-de-moya-imperium-secon http://helldorado.forumactif.com/t359-mia-de-moya#4391 http://helldorado.forumactif.com/t542-le-cerberus#7512
« Maintenant. »

Soudain, le Solares stoppa ses moteurs, opérant une rotation de 45 degrés pour offrir son flanc gauche à la corvette du centre, qui fonçait comme les autres pour l'encercler.

Moteurs coupés au diapason du Solares, le Victoria et le Florès enclenchèrent les freins avec tant de puissance que les deux frégates rugirent de tous leurs gonds. Pas un seul mur ne se refusa à grincer sous l'effort considérable demandé par leurs occupants qui, de leur côté, souffraient, tous attachés près de leur poste de respectif.

Les trinitaires tenteraient de retirer leurs corvettes, sans succès. Ils n'auraient pu réaliser la même manoeuvre que les impériaux : à peine tenteraient-ils qu'ils accuseraient le coup d'un trop plein de blessés. Non, ils freineraient à un rythme bien trop lent et sécuritaire.

Une théorie confirmée par la vitesse à laquelle les vaisseaux arrivèrent à portée de tir, chacun des vaisseaux entre deux des trois adversaires.

Puis vint l'apocalypse tant espérée : les bordées fusèrent de chaque côté des deux navires, tandis que le flanc gauche du Solares cracha sa hargne au nez de la corvette centrale qui, sous le feu de trois frégates, explosa à la seconde salve. Si celle proche du Florès accusa de sérieux dégâts sans exploser avant de finalement parvenir à se retirer hors de portée de tir de l'Empire, ce ne fut pas le cas de celle du Victoria qui, sous ses feux nourris accompagnés de ceux du Solares, finit par dériver sans but dans l'espace.
avatar
Voir la fiche
Flora Prim de Lluvia
Abiscal & Diplomate

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

Personne ne comprit ce qu'il se passait au début. Il y eut un silence de mort avant que l'évêque ne cria.

"A VOS POSTES TOUS !"

Il se retourna ensuite vers Flora.

"Tu ne perds rien pour attendre chienne d'impériale."

Son véritable visage. Le sourire discret mais provocateur de Flora le fit baver de rage. Elle se délectait de ce qu'elle voyait. Elle avait douté et n'aurait pas du. Elle voyait le revirement des deux vaisseaux impériaux. Une manœuvre de maître qu'elle appréciait d'un point de vue stratégique alors qu'elle n'y connaissait rien. Devant elle, les corvettes se trouvèrent sous le feu des impériaux qui crachèrent leurs munitions de morts. Un frisson la parcourut. Elle détestait la violence et une impression de gâchis lui colla à la peau malgré son mépris des trinitaires. Il devrait y avoir d'autres façons de s'en sortir.
Face à elle, trois vaisseaux appartenaient à l'Imperium. Si elle pouvait leur parler pour leur donner les informations. Elle s'était faite oubliée dans l'agitation. C'est alors qu'elle capta le regard d'un jeune homme, lourdaud, en sueur, un appareil à la main. Il avait l'air mal à l'aise, scrutant tout autour. Son regard s'illumina quand il la vit.

"Dame Flora ... j'ai ce que vous vouliez."


Il était laid et grossier mais elle était soulagée et il lui apportait avec courage, une belle solution.

"Merci mille fois."


Elle fit tourner les molettes, l'appareil devait bien être relié à un réseau impérial...

"Diga ?" répétait-elle à chaque fréquence.
avatar
Voir la fiche
Mia de Moya
Seconde du Cerberus

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t340-mia-de-moya-imperium-secon http://helldorado.forumactif.com/t359-mia-de-moya#4391 http://helldorado.forumactif.com/t542-le-cerberus#7512
J'étais le maître d'orchestre du pont de commandement, accordant les tirs à la navigation, les communications à la flotte. « Solares en arrière garde, focus sur C3. » C3, comme corvette numéro trois ; la seule encore en état de nuire aux impériaux, trop faiblement endommagée. « Victoria, Florès, focus F2. »

« Madame, je crois que ... Je crois que F1 est un vaisseau de l'Empire », s'exclama l'officier Rodriguez aux senseurs, surpris. Pendant un temps, j'eus le même regard que le reste de ses collègues : celui qui criait Vous plaisantez ?!, avant d'accuser le coup de l'information, le regard dur.

« Celui du Colonel Sisneros ? », m'enquis-je, méfiante.

« Non Commandant, c'en est un autre que je n'ai pas encore identifié. »

« Prise de guerre », annonça Riviera Diego, Capitaine de pavillon du Florès. Il était courant pour les profanes de penser que le chef d'une flotte dirigeait son propre navire. Et peut-être était-ce le cas dans les autres factions, mais les impériaux préféraient parfois adopter une stratégie plus efficace : affecter un Colonel à un navire, et non l'inverse. Autrement dit, conserver le Capitaine du navire auquel on affectait le chef de flotte, surnommé par certains Capitaine de Pavillon, et lui coller un supérieur qui peut se concentrer sur la flotte.

Mihaela Fuego fronça les sourcils, main sur son casque d'écoute.

« Fuego ? », s'enquit Diego.

« Rien, des grésillements. Sans doute des interférences », fit-elle simplement.
avatar
Voir la fiche
Flora Prim de Lluvia
Abiscal & Diplomate

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

Flora prit un temps pour respirer et faire cesser le tremblement de ses mains. Elle pouvait perdre la vie à tout moment.

"Quel est votre nom ?"

"Juan Marco Oro Verde."

"Très bien Juan Marco. Nous allons aider la flotte impériale, mais pour ça, nous avons impérativement besoin de les contacter. Puis-je compter sur vous pour l'Empire ?"

"B...bien sûr Dame Flora."

"Trouvez-moi un casque."

Ils devaient rester dans cette pièce qui leur permettait de tout voir mais trouver un emplacement plus adéquat. Flora se leva avec prestance. Il lui était impossible de travestir sa démarche et elle prenait des grands risques. Elle traversa droit la pièce. Pour se trouver à une dizaine de mètres seulement d'un soldat devant un écran apparemment des communications inter navires. Sa formidable mémoire enregistra chiffres et données même si elle ne les comprenait pas.
Essoufflé Juan Marco s'assit lourdement près d'elle. Il lui tendit le casque sans rien dire, mais une vilaine bosse poussait sur son crâne. Décidément il était plus brave qu'il en avait l'air.

"Vous serez récompensé pour vos efforts, je vous en fais la promesse M. Oro Verde."

Elle brancha le casque, évita les fréquences trinitaires et se concentra sur les grésillements. Sa concentration était totale.

" SOS. Ici le Azucena. Vaisseau impérial pris par les trinitaires. J'ai des informations sur les mouvements trinitaires. SOS. "

Avec son accent, impossible de la prendre pour une trinitaire. Elle répéta la même phrase à voix basse et en articulant.
Voir la fiche
Contenu sponsorisé

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage

Informations complémentaires



0 mots