Suu Galwaïn
Voir la fiche
Suu Galwaïn
Mécanicien et apprenti pilote du Nemesis

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Notoriété:

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t514-suu-galwain-citoyen-pilote http://helldorado.forumactif.com/t525-bloc-notes-de-galwain-suu http://helldorado.forumactif.com/t105-le-nemesis

Âge33 ans

GénétiqueHumain

SexeMasculin

CultureUC

AffiliationAucune

PlanèteRenaissance

MétierPilote

Suu Galwaïn
Tu mérites un endroit à l'abri. Tu mérites d'êtres seul avec toi. Il y a une voie pour toi : prends-la, fais-la tienne. Cette place t'appartient.
Description
Au moins, il n’a pas la gueule défaite. C’est ça qu’il se dit les matins où il fait l’effort de mettre un coup de rasoir sur son visage, de passer de l’eau froide dessus. Contrairement à pas mal d’aventuriers et autres malandrins qu’il a pu croiser, il n’a pas le visage pourri par des cicatrices dans tous les sens. Il n’a quand même pas l’air très avenant, mais ça c’est un détail dont il se fiche tant qu’il ne donne pas l’impression d’être passé dans un hachoir.
Non, dans l’absolu, il est juste banal. Il a l’air un peu fatigué, la face plus marquée que celle d’un trentenaire qui a passé sa vie bien au chaud dans des bureaux et c’est tout. Peut-être qu’il fait aussi légèrement pouilleux, avec ses pattes et les trois poils de moustache qui se battent en duel les jours de flemme, mais il n’a pas besoin de très bien présenter pour faire sa vie.
Il a donc abandonné la pilosité faciale décente. Et le bon goût en matière de coupes de cheveux, vu qu’il tond les côtés et tresse ou attache le reste de manière purement utilitaire. C’est dommage, il a de beaux cheveux noirs bien épais qu’il pourrait tout à fait porter en houpette de séducteur… Enfin, ne pleurons pas là-dessus, il n’a pas grand-chose du dragueur invétéré.
Certainement parce qu’il n’est pas très beau comparé aux gens bien en vue. Il a le nez trop court, le menton trop prononcé, les sourcils trop touffus pour faire un joli garçon. Et ça c’est sans même mentionner son cou de taurillon ou ses yeux comme couverts de givre -brun blanchi par le froid, c’est sa couleur naturelle.
Et ne parlons même pas de l’éléphant dans la pièce… Si le haut de son corps est si musclé, c’est simplement qu’il en a besoin pour rattraper le bas. Vivre dans une chaise roulante n’aide pas à maintenir sa masse musculaire, surtout quand on ne sent absolument pas ses membres inférieurs. Au moins il se force à faire des exercices tous les jours pour ne pas totalement fondre. C’est déjà ça.

Style vestimentaire : Je-m’en-foutiste. Un haut à manches longues et un pantalon, voilà bien tout ce dont il a besoin pour vivre. Si possible, il préfèrera les couleurs ternes, gris anthracite et rouge passé, mais il ne crache pas fondamentalement sur autre chose. C’est juste qu’il s’en fiche du fond du coeur. Même chose pour les chaussures, puisqu’il n’en a pas vraiment besoin : noir et pas cher fera toujours l’affaire.
La seule chose qui importe, et ça il y tient, ce sont ses colliers. Un en corde noire avec un minuscule éclat d’acier en médaillon, l’autre en perles d’os laquées qu’il tripote lorsqu’il est un peu trop nerveux.
Dernier point intéressant, il porte presque toujours des mitaines assez épaisses. C’est par simple esprit pratique et non pas pour se donner un quelconque style… Il faut juste protéger ses mains du frottement sur son fauteuil. Voilà. Rien de bien sorcier.

Signes particuliers : Il est en fauteuil. On fait difficilement plus voyant, comme signe particulier.
Caractère
Suu, c'est la gueule. De la hyène, du charognard un peu crade mais qui ne lâche rien, si c'est à lui c'est à lui. C'est peut-être pas reluisant comme caractère mais c'est le sien et ça suffit à survivre.
Hargneux est un doux adjectif qui lui colle à la peau. Combatif irait presque aussi bien, mais il y a un côté noble qu'il ne possède pas spécialement alors on peut se contenter des qualités des animaux sauvages. Ça va bien avec ses airs un peu brusques, son absence de politesses bien prononcées et de ronds de jambe. S'il a quelque chose à dire, il le fera avec limpidité, très franchement, en rajoutant “monsieur” à la fin.
Il a les manières militaires qui débordent un peu sur les bords, dans sa manière de s'adresser aux autres, son amour de l'exactitude et de la simplicité. Rien ne le rend plus tranquille que de savoir quoi faire, quand le faire. Et en même temps, rien ne l'énerve plus que les gens qui tentent de lui donner des ordres en les aboyant sans grâce, sans autorité… On n'a jamais dit que l'être humain était totalement compréhensible, il ne l'est clairement pas. Même pas entièrement pour lui.

Hors de la brusquerie et de l'acharnement idiot pour tout et n'importe quoi, il n'est pas un mauvais bougre. A peu près honnête, pas trop menteur, juste assez sociabilisé pour ne pas causer d’esclandre partout où il passe, Suu est un membre quasi-fonctionnel de la société. Il apprécie le travail bien fait, la détente après une bonne journée, les bons repas. Comme tout le monde.
Mais tout le monde n'a pas son passif. Ça il le sait, il ne demande même pas à ce qu'on le comprenne. C'est difficile de dire à un civil ce que ça fait de vivre une guerre, d'être blessé au point de ne plus qu'être une moitié d'homme, de s’y résoudre parce qu’il faut que ça fasse sens, de s’accrocher à des superstitions faites maison pour ne pas craquer. Il ne le fait pas du coup. Il tait beaucoup de choses, de mémoires, de mauvais rêves et de douleurs fantômes. De toute façon, personne ne s'y intéresse…
Non, les gens aiment bien les récits héroïques ou les anecdotes drôles, alors c'est ça qu'il raconte à qui veut l'entendre. Il a l’abord facile une fois la première impression éliminée : il parle bien avec les inconnus, sait parfaitement tenir une conversation longue de plus de deux secondes. Il fait même des blagues sur ses jambes !
Se fier à ses airs patibulaires serait une erreur, donc, mais une qui ne le vexerait pas. Il sait qu'on a fait plus avenant, plus agréable aussi. Que parfois il est fatigant à balancer ses vérités sans les envelopper dans beaucoup de sucre. Les gens préfèrent un peu moins abrasif. Il comprend.

Il comprend plein de choses en fait. Ce n'est pas une lumière mais il n'est pas non plus idiot, et il se connaît pas mal, ce qui aide un peu. Il se sait très modérément curieux, vaguement suicidaire, court de patience. Il sait qu'il aime les oiseaux et déteste les bruits forts et imprévus. Que sa couleur préférée est le beige et que la sensation la plus agréable qui existe, c'est le moment où son interface se connecte à un véhicule et que les capteurs commencent à prendre la place de ses sens. Ça, ou celle de prendre une douche brûlante quand il est fatigué. Il ne sait pas trop.

Pour ce qui est de sa superstition personnelle et légèrement bancale, elle est à la fois très simple et très compliquée : tout arrive pour une raison. Si quelque chose veille sur ses pas -et il le croit sincèrement tout en sachant que c’est absurde-, quelque chose sait ce qui est mieux pour lui. Les mauvais coups qui lui arrivent sont donc indispensables et portent un sens intrinsèque qu’il doit comprendre pour tâcher d’avancer. Ce n’est pas à lui de juger de ce qui serait injuste.
Ce système de pensée était parfaitement réconfortant lorsqu’il n’avait aucune prise sur ce qui lui arrivait. S’il était blessé, c’est que ce qui veille sur lui y voyait une utilité, si quelqu’un qu’il appréciait mourrait c’était pour qu’il tire quelque chose de sa disparition… S’il a perdu l’usage du bas de son corps, c’est qu’il en a besoin pour comprendre une quelconque Leçon Cosmique ou quelque chose dans ce genre.
Histoire
C'est une planète tellement pourrie, tellement inintéressante, que personne n'est trop sûr qu'elle porte un nom. C'est là qu'il est né. Quelque part en territoire disputé au fin fond de la galaxie, sur un caillou sans autre intérêt qu'un minuscule port spatial hideux et des mines. La seule chose intéressante sur le tas de boue, ce sont les quelques ressources qu’il renferme et le droit de rajouter son nom dans la liste des planètes sous son contrôle. C’est pour ça que l’Impérium et l’Union se tirent la bourre pour en avoir la domination. Pour les gens qui y vivent, ça ne change pas grand-chose de savoir que le port est passé sous la coupe de l’un ou de l’autre, ou qu’ils ont signé une paix de quelques mois le temps de reprendre quelques forces, puis de relancer les combats pour des broutilles.
C’est ça son origine. Un champ de dispute -même pas de bataille- minuscule et sans importance qu’on ne laisse pas tranquille, sur lequel la population n’a pas le temps de construire un avenir meilleur. Parents… Inconnus, pas intéressants. Oubliés depuis le temps.
Comme un trou noir dans ses souvenirs, le premier de tous.

Début des mémoires : cinq ans ou pas loin. Une pièce unique dans une maison miteuse, un sol boueux, plein d'autres personnes. Les adultes qui partent tôt, reviennent tard. Parfois ne reviennent pas. On laisse les enfants les plus grands s’occuper des plus petits, parce que c’est bien plus pratique comme ça, et on va travailler toute la journée pour gagner de quoi manger, s’habiller.
Noir.
La première fois qu'on l'a fait partir avec les adultes, sortir de la maison, il avait onze ans. Une journée à transporter des caisses en silence, une nuit à geindre à cause des douleurs musculaires. Le travail de docker doit rentrer. On appelle ça l’apprentissage, ce n’est même pas vraiment un travail : il est sous la supervision d’un grand gaillard avec une voix énorme, il fait comme on lui dit.
Noir.
La première fois qu'un des hommes dans les vaisseaux qu’il aidait à vider l'a regardé de près. Il a détesté son parfum, son regard sombre qui le détaillait comme un bout de viande, la discussion qui a eu lieu juste à côté entre l'inconnu et un des adultes. Telaraña a murmuré un type en passant, mais il ne savait pas ce que ça signifiait.

Un énorme trou noir.

Les mémoires reprennent à quatorze ans. Dans les rues du port mais loin des jambes des dockers, dans celles des petits gros durs qui trafiquent. Il sait ce qu'est la Telaraña : une des deux portes de sortie de cette planète. L'autre est le recruteur de l'armée qui passe, une fois de temps en temps, lorsque les accords entre factions lui permettent de poser un pied à terre.
Il ne veut pas faire l'armée. Il reste l'autre option.
Il fait des courses pour les ados plus grands qui donnent les ordres et il peut manger en échange, mieux que dans la grande pièce où il vivait avant. Il ne se souvient plus du premier rebelle à la manque qui lui a proposé cet arrangement alors qu’il transportait encore des caisses, mais l’autre a dû avoir le nez creux. Trouver le pré-adolescent le plus revêche, le plus désabusé quand à son avenir du lot et lui promettre des voyages jusqu’à des planètes plus confortables était un coup de génie.

Encore un trou.

Il est en train de courir à toutes jambes dans les rues, terrifié, poursuivi. Il a volé quelque chose et il n'aurait pas dû, maintenant ils vont le tuer ! Ses potes vont lui faire la peau, ou ça sera leur commanditaire, ça reviendra au même ! Il ne veut pas mourir !
Noir.
Il est caché au dessus d'un container depuis des jours sans manger, sans boire. Mais là, ils ne le trouveront pas…
Noir.
Ils l'ont trouvé ! Ils l'ont trouvé et ils vont le tuer ! Ils l'ont trouvé et ils vont le vendre ou l’écorcher ou peu importe ! Il va souffrir ! Alors il s'enfuit encore une fois, se cache dans un autre trou sombre, se fait oublier.
Noir.

- C'est quoi ton nom ?
- Suu monsieur.
- Suu quoi ?
- Hein ?
- Ton nom de famille !
- … Suu MacMachin ?
- Essaie de trouver mieux. Dernier essai.
- Suu Gal… Ah… Waïn ? Suu Galwaïn.
- Ça ira. Signe là, et là. Décharge de responsabilité et engagement dans la Légion. Bienvenue dans le sas d'entrée de l’UC.

Il y a moins de trous après ça. Même si la routine est pesante, abrutissante, il peut s'en souvenir.
L'entraînement d'abord, dur, brutal. C'est l'armée, mais une armée de bourrins prêts à tout. Il faut virer la mauvaise herbe le plus vite possible. Il tient bon tout le temps que durent les épreuves, ne brille jamais réellement mais n'est pas non plus mauvais. La seule chose dans laquelle il est vraiment bon, c'est la hargne pure et dure. Arracher la réussite à la peau des dents, ça c'est son truc. Pas très utile mais c'est déjà bien.

Quand il est enfin déployé, c'est en tant que spotteur. Un bon poste pour quelqu'un qui n'est pas exceptionnel mais qui en veut : il part en avant pour donner des indications de tir à ceux qui s'en sortent mieux que lui avec des armes à feu. C'est là que la détermination frôlant le comportement suicidaire devient utile… Bien sûr qu'il ne réussit pas à chaque fois. Qu'il frôle la mort régulièrement. Mais quelque chose doit veiller sur lui.
On devient vite superstitieux quand on n'a que ça qui puisse atténuer la peur.

Passent les années et les plaies. Le premier contrat se termine, il signe le second. Il change de poste, parce qu'un des conducteurs de transports meurt pas loin de lui et qu'il faut quelqu'un et “GALWAÏN LE SPEEDER !” alors Galwaïn, le speeder, et aussi vite que possible. Il est pas mauvais à ça aussi, on l’affecte au transport.
La chose qui veille sur lui doit en avoir marre, finalement, quand ça le voit conduire. Ou alors ça veut équilibrer les années en relative sécurité en première ligne. Peu importe puisque l’effet est le même : c’est dans son véhicule, avec d’autres gars de la légion à l’arrière, qu’il a son premier énorme accident. Perte de contrôle, tout qui devient flou…

Un trou noir.

Quelques mémoires éparses des soins. De la douleur, de l’inconfort, un docteur sarcastique. Il a envie de le claquer, mais ce n’est pas possible. Beaucoup de noir et de sommeil, plus que du reste.
Une remarque du docteur qu’il entend au passage, une blague nulle. Comme quoi quitte à lui retaper les jambes il pourrait en profiter pour en faire un cyborg. Heureusement qu’il est sous sédatifs et qu’il ne peut pas se lever pour lui en coller une…

Il finit par revenir sur le champ de bataille, jambes remises en état de marche. Encore quelques années à tirer pour gagner sa citoyenneté, il refuse formellement d’être mis à l’écart si facilement. Remonter dans un transport ne lui fait pas peur, pas lorsqu’il n’y a pas d’autre choix.
Sauf que ce qui veille sur lui l’abandonne. Une bonne fois pour toutes.
A peine quelques mois passés dans son bel uniforme, et il a un nouvel accident. Plus grave, beaucoup plus grave cette fois. Le véhicule ne fait pas seulement un tonneau : il traverse des murs, finit planté sur un piton metallique.
Finit planté dans son dos.

Des infirmiers courent partout autour de lui en criant son état, mais il ne comprend pas. Le plafond est gris, la lumière blanche, le monde a un goût de sang.
Noir.
Le mur est blanc, les draps bleu, l’infirmière essaie de lui expliquer ce qui se passe. Il ne l’entend pas. Il ne sent plus ses orteils.
Noir.
Ils lui disent qu’il ne remarchera plus, pas avec ce qui lui a écrasé la colonne. Qu’il a de la chance de ne pas en être mort. Qu’on prend en charge ses soins. Il s’est arrêté au fait qu’il ne va plus marcher.
Ils lui proposent des implants expérimentaux qui pourraient le faire remarcher, il les refuse en bloc. S’il a perdu ses jambes c’est pour une raison. On est un peu con, quand on a une superstition qui se base sur le destin.
Noir.

- On va vous trouver un travail de bureau.
- Quoi ?!
- Un travail de bureau, Galwaïn. Vous ne pouvez plus être sur le champ de bataille avec vos jambes, il vous reste trois ans. Si vous refusez les tests, et vous avez été on ne peut plus clair sur ce point, il ne vous reste plus que l’archivage.
- Mais monsieur, v-
- C’est un ordre.
- Bien monsieur.
- Voilà, c’est mieux. Remettez-vous vite sur pieds.

Un nouveau trou noir, le plus long de tous.
Il ne veut pas se souvenir de la rééducation, des deux ans passés à trier des dossiers, de l’ennui très banal de la situation.

Alors le souvenir suivant, c’est lorsqu’on vient lui dire que ses papiers sont prêts. Qu’il est devenu un citoyen de l’UC à part entière et qu’il peut signer un nouveau contrat de cinq ans mais qu’avec… Avec ses jambes, oui, c’est bon, il l’a vite compris. Il ne sert pas à grand-chose, occupé qu’il est à trier des dossier, bloqué dans son fauteuil. Ca ne sert à rien de signer pour plus de temps.
Il retourne donc à la vie civile.
A l’ennui. D’abord sans travail, et puis rester dans une boite toute la journée lui ronge l’esprit, le rend malade. Il faut qu’il s’occupe. Mais avec ses jambes, encore une fois… Non, il ne veut pas essayer de les remplacer, ça c’est hors de question. Mais il y a d’autres moyens qui ne remettraient pas en cause sa croyance en la nécessité de son handicap. Il finit par s’acheter une interface, à moitié avec un prêt tout ce qu’il y a de plus légal, à moitié en s’arrangeant gentiment avec des mecs louches. Encore une décision douteuse qu’il a prise, mais la première fois qu’il se connecte à un véhicule… Il ne regrette plus rien. Il se sent presque courir, ça vaut tous les ennuis du monde. Et on l’embauche beaucoup plus facilement comme ça : il devient chauffeur pour une société de taille moyenne, ses compétences sont enfin mises à profit même si c’est pour conduire de riches clients d’un bout à l’autre d’une planète sur demande -et en un temps record.
Ca lui convient un bon moment, et puis le ronronnement du quotidien le rattrape. Il s’ennuie encore. Il lui faut autre chose, de nouveaux horizons. Il va finir fou ou alcoolique ou les deux, s’il n’a pas d’occupation.

Il lui faut un nouveau départ. Il lui faut Dorado, balance son patron au milieu d’une discussion animée. Renseignements pris, il est d’accord. Dorado ce sera. Il suffit de négocier sa traversée jusqu’à Vanguard en échange de services dans un vaisseau marchand. Encore une fois, on lui sert cette putain d’histoire de jambes… Mais cette fois, il balance ses compétences en mécanique et en pilotage à la face du capitaine, avec toute sa hargne. En profite pour lui rouler un peu sur le pied histoire de se faire comprendre.
Peut-être que ce qui veille sur lui est revenu, ou que son audace a payé. Il ne sait pas, il s’en fiche. Il n’y a qu’une chose qui compte : c’est qu’il part.
Sans plan.
Il trouvera bien quelque chose à faire sur place, non ? Le temps de s’acclimater, de commencer à se faire des amis, et il sera lancé en quelques mois.
Caractéristiques
25 PA - 3000 PE
Flamme Pirate : Modérée

Talent : Vulture Culture

Suu aime les petit animaux. Suu aime surtout collectionner les os, plumes et fourrures de petits animaux an fait... Il sait parfaitement nettoyer une carcasse, préserver les os, et entretenir une fourrure pour que le produit final soit le plus beau et durable possible.
Promis, il n'y a rien de louche.

Désavantage : Infirme

Avantages :

• Interfacé (15 PA)
• Résistance à la douleur (5 PA)


Domaines d'expertise :

• Pilotage véhicule léger - Maître
• Combats au corps à corps : armes blanches - Initié
• Premier soin - Initié
• Vigilance - Habile
• Gestion - Habile
• Réparation propulsion - Habile
• Réparation armement - Habile
Le joueur
Vi - 27 ans
• Double compte ? Si oui, listez les comptes précédents : -

• Comment avez-vous connu le forum ? On me l'a chaudement recommandé (je cite : "Des licornes ! Des cookies !")

• A quel rythme répondez-vous généralement ? Dans la semaine normalement. Si je me fais noyer par mon emploi du temps, j'essaie de prévenir

• Si vous aviez un changement à proposer sur le forum, ce serait lequel ? Il y a une checkbox dans "recherche" qui n'a pas de label et ça me perturbe plus que de raison... ?

• Si vous quittez le forum un jour, vous préférez que votre personnage... Finisse par se faire rattraper pour cette sinistre histoire de vol quinze ans plus tôt
Hannabeth Alvarez
Voir la fiche
Hannabeth Alvarez
Capitaine de l'Albatros

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Notoriété:

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t82-hannabeth-alvarez-corsaire- http://helldorado.forumactif.com/t109-flesh-bones-journal-d-hannabeth-alvarez http://helldorado.forumactif.com/t99-l-albatros

Bienvenue sur Hell Dorado

Hoist the colors so never shall we die.

Bienvenue sur le forum, Suu !

Aw yeah, un nouveau pilote! houray

Je t'invite à consulter l'Encyclopédie si tu as des questions sur l'univers d'Hell Dorado, ainsi qu'à consulter le Guide du Joueur si ce n'est pas déjà fait. N'hésite surtout pas à nous poser toutes tes questions à la suite, ou venir nous les poser dans la section Questions, Demandes & Idées. Si tu le souhaites, tu peux également nous rejoindre sur le Discord du forum. Tu trouveras le règlement et le fonctionnement spécifique du Discord sur ce sujet.

Lorsque tu auras terminé ta fiche de présentation, n'oublie pas de nous le signaler sur le sujet Signaler une fiche terminée, afin que nous puissions effectuer la correction et la validation plus rapidement.

Bon courage pour la rédaction de ta fiche !


Suu Galwaïn - Citoyen (Pilote) 7llt

Spoiler:

Suu Galwaïn - Citoyen (Pilote) R8s0 Suu Galwaïn - Citoyen (Pilote) Krby Suu Galwaïn - Citoyen (Pilote) Mcu8
Suu Galwaïn - Citoyen (Pilote) V8s7 Suu Galwaïn - Citoyen (Pilote) Hydz Suu Galwaïn - Citoyen (Pilote) Op3k

Suu Galwaïn - Citoyen (Pilote) X1d8 Suu Galwaïn - Citoyen (Pilote) 9urj Suu Galwaïn - Citoyen (Pilote) 35v1 Suu Galwaïn - Citoyen (Pilote) 16r0
Jaziel De Nieves
Voir la fiche
Jaziel De Nieves
Capitaine de l'Iceberg

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Notoriété:

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t77-jaziel-de-nieves#145 http://helldorado.forumactif.com/t115-la-partie-immergee-de-l-iceberg http://helldorado.forumactif.com/t87-l-iceberg-fregate-pirate

Corrections

Now some have died and some are alive. And others sail on sea with the keys to the cage, and the Devil to pay we lay to Fiddler's Green.

À modifier

Officiellement bienvenue parmi nous. Comme je te l'ai dit sur Discord, j'apprécie une fiche bien écrite et sans trop de drama malgré son accident. C'est un perso bien construit et agréable.

Cependant, il y a quelques détails qui nous chiffonnent un peu.

Pour commencer, ton avatar. Dans ta description physique, tu décris un homme qui fait moins que ses 33 ans, avec un visage rond, imberbe portant une moustache dégarnie, le nez en patate et la mâchoire carrée. A côté de ça, tu nous met l'image d'un homme qui fait facilement la quarantaine, les joues creuses, de longues pattes montrant une certaine pilosité. Bref, les deux ne correspondent pas. Comme il est plus facile de changer une description qu'un avatar nous t'invitons à la modifier mais si tu préfères repartir en quête d'une image, c'est à ta convenance.

Ton histoire : Elle est bien mais elle manque de détails, particulièrement concernant ses premières années. Il semblerait de ce que j'ai compris qu'il soit né sur une petite planète excentrée... de l'Impérium puisque tu parles de la Telaraña ? Mais sur laquelle se trouvent les Légions de l'Union ? Cela veut dire que la planète d’où vient ton perso est une planète minière mixte aux confins de la galaxie.C'est possible mais du coup, je voudrais en savoir plus sur la vie sur ton caillou. Bref, c'est flou et l'on n'est pas certain des quelques indications que l'on glane. Il serait bon que tu rajoutes quelques phrases ou anecdote sur le début de la vie de ton perso.

Concernant sa croyance, on préférerait le terme de "superstition" à celui de "religion personnelle". Ca ne change rien au fond mais ça nous parait plus adapté. A savoir juste au cas où mais je ne pense pas que ce soit ce que tu avais en tête, Calypso n'a pas de pouvoir en dehors de Dorado.

Enfin, s'il est compréhensible que ton personnage refuse les implants à son premier accident, il est impossible qu'on en mette sur le second, les dégâts à la colonne sont trop importants; Par contre, il a pu refuser des traitements cybernétiques expérimentaux douloureux et peu probants ce qui reviendrait au même dans ton histoire.

Pour les caractéristiques, elles sont bien. Nous aimerions juste que tu précises dans un post après ta fiche les malus de l'infirmité particulière de ton perso.

Voilà, cela parait long mais j'ai beaucoup détaillé et en fait, il n'y a pas tant que cela à changer, tu devrais en voir le bout rapidement. Courage !

N'hésite pas à demander des précisions ou à poser tes questions si tu en as, nous sommes là pour ça !
Bon courage pour les modifications et n'oublie pas de nous signaler lorsque tu as terminé.
Suu Galwaïn
Voir la fiche
Suu Galwaïn
Mécanicien et apprenti pilote du Nemesis

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Notoriété:

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t514-suu-galwain-citoyen-pilote http://helldorado.forumactif.com/t525-bloc-notes-de-galwain-suu http://helldorado.forumactif.com/t105-le-nemesis
Jaziel De Nieves a écrit:Pour commencer, ton avatar. Dans ta description physique, tu décris un homme qui fait moins que ses 33 ans, avec un visage rond, imberbe portant une moustache dégarnie, le nez en patate et la mâchoire carrée. A côté de ça, tu nous met l'image d'un homme qui fait facilement la quarantaine, les joues creuses, de longues pattes montrant une certaine pilosité. Bref, les deux ne correspondent pas. Comme il est plus facile de changer une description qu'un avatar nous t'invitons à la modifier mais si tu préfères repartir en quête d'une image, c'est à ta convenance.

C'est fait ! J'avais d'autres images sous la main quand j'ai écris la description (où il a de vieux poils en moquette type "rat mouillé" sur le visage et l'air bien plus poupin) mais du coup, vu qu'elles ne sont pas utilisées, effectivement c'était pas pertinent. Ca devrait mieux coller maintenant ^^

Jaziel De Nieves a écrit:Ton histoire : Elle est bien mais elle manque de détails, particulièrement concernant ses premières années. Il semblerait de ce que j'ai compris qu'il soit né sur une petite planète excentrée... de l'Impérium puisque tu parles de la Telaraña ? Mais sur laquelle se trouvent les Légions de l'Union ? Cela veut dire que la planète d’où vient ton perso est une planète minière mixte aux confins de la galaxie.C'est possible mais du coup, je voudrais en savoir plus sur la vie sur ton caillou. Bref, c'est flou et l'on n'est pas certain des quelques indications que l'on glane. Il serait bon que tu rajoutes quelques phrases ou anecdote sur le début de la vie de ton perso.

J'ai rajouté quelques détails et petits bouts, je peux sans doute en rajouter encore ou modifier si ça ne colle pas ou si c'est encore léger.

Jaziel De Nieves a écrit:Concernant sa croyance, on préférerait le terme de "superstition" à celui de "religion personnelle". Ca ne change rien au fond mais ça nous parait plus adapté. A savoir juste au cas où mais je ne pense pas que ce soit ce que tu avais en tête, Calypso n'a pas de pouvoir en dehors de Dorado.

C'est modifié aussi ! Et effectivement, ce n'est pas Calypso la "chose"... C'est rien du tout, en fait, juste une mécanique mentale pour justifier son absence de contrôle sur le monde.
Du coup j'ai rajouté un petit bout sur ses superstitions dans son caractère, si ça aide à faire plus sens.

Jaziel De Nieves a écrit:Pour les caractéristiques, elles sont bien. Nous aimerions juste que tu précises dans un post après ta fiche les malus de l'infirmité particulière de ton perso.

Pas de soucis !
Concrètement, il a une paraplégie totale, soit une absence totale de contrôle sur son corps en partant du bassin. Il a besoin de son fauteuil pour se déplacer autrement qu'en rampant et doit effectuer des exercices tous les jours s'il ne veut pas voir sa masse musculaire disparaitre dans le néant.
Il ne peut pas courir (mais il peut rouler relativement vite quand il se lance), a du mal à naviguer dans les milieux étroits, à atteindre les objets en hauteur. A la force des bras, il peut se hisser dans des lieux un peu hauts ou inaccessibles en fauteuil, mais ça lui demande beaucoup plus d'efforts que pour le quidam moyen et il doit pouvoir s'accrocher quelque part pour le faire. La capacité à foncer dans les genoux des gens ne compense pas réellement le fait qu'il soit très difficile pour lui de combattre.
Heureusement, en échange de tout ça, il fait un peu pitié aux petites grand-mères qui lui offrent parfois des sucreries, et il a toujours une place assise dans les bars !
Jaziel De Nieves
Voir la fiche
Jaziel De Nieves
Capitaine de l'Iceberg

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Notoriété:

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t77-jaziel-de-nieves#145 http://helldorado.forumactif.com/t115-la-partie-immergee-de-l-iceberg http://helldorado.forumactif.com/t87-l-iceberg-fregate-pirate

Bienvenue sur Hell Dorado

Hoist the colors so never shall we die.

Bienvenue sur le forum, NOM DU JOUEUR !

Message personnalisé.

Je t'invite à consulter l'Encyclopédie si tu as des questions sur l'univers d'Hell Dorado, ainsi qu'à consulter le Guide du Joueur si ce n'est pas déjà fait. N'hésite surtout pas à nous poser toutes tes questions à la suite, ou venir nous les poser dans la section Questions, Demandes & Idées. Si tu le souhaites, tu peux également nous rejoindre sur le Discord du forum. Tu trouveras le règlement et le fonctionnement spécifique du Discord sur ce sujet.

Lorsque tu auras terminé ta fiche de présentation, n'oublie pas de nous le signaler sur le sujet Signaler une fiche terminée, afin que nous puissions effectuer la correction et la validation plus rapidement.

Bon courage pour la rédaction de ta fiche !


« Soy el desesperado, la palabra sin ecos, el que lo perdió todo, y el que todo lo tuvo. »
Voir la fiche
Contenu sponsorisé

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage

Informations complémentaires



0 mots