avatar
Voir la fiche
Miguel Belasko
Maître Stratège du Nemesis

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t263-miguel-belasko-pirate-stra http://helldorado.forumactif.com/t273-miguel-belasko-les-notes-d-un-stratege#2977 http://helldorado.forumactif.com/t105-le-nemesis
- Je veux les propulseurs à fond, canardez-moi immédiatement leurs canons, bouclier à la proue c'est le moment de la charge !

L'équipage s’exécuta. Le Némésis subissait un violent étau. Un groupe de malfrat s'étaient organisés afin de descendre la frégate aux commandes de la belle et implacable Jezabel. L'armée ennemie se composait de plusieurs vaisseaux, quelques sloops et une frégate de pirates. S'ils peuvent être appelés ainsi. Ils ne respectent aucun code, si ce n'est celui du gain. Avec le stratège ils avaient tous gagné un aller simple dans le vide intersidéral. Enfin, c'est ce qui était initialement prévu par Miguel.

- Monsieur que faisons nous des deux sloops ? Elles contournent nos boucliers !

Miguel jeta une pile de manuels tactiques sur l'imprudent. Comment osait-il le contredire ? Avait-il fait une école militaire ? Non, bien sûr que non. Un marmot, honnête et loyal certes, dont la vie sur terre ferme n'avait rien d'autres à lui proposer que de la boue. Naturellement ce type a eu des étoiles pleins les yeux lorsqu'il eu la possibilité d'être recruté. Néanmoins, si Miguel était bon dans son domaine, et ce terme est modeste pour le personnage, il n'avait aucune notion d'abordage ou de positionnement d'artificier. Bien qu'il eu mémorisé les tactiques pour accrocher un vaisseau, sur les conseils du responsable de cette partie de la bataille, il n'avait rien écouté du maître artilleur.

Il pensait casser la distance entre les deux frégates, les sloops sont insignifiants. Ni ils aborderont, ni ils feront de dommages à la coque. Les mécréants n'avaient pas autant d'habileté pour manier leur vaisseau, tel un requin le Némésis s’apprêtait à aborder par les cales. Un point vital et facile d'accès.

Mais un élément avait été négligé. Le maître Jack avait pourtant prévenu qu'il allait armer le canon de la poupe afin d'éventrer le vaisseau adverse et faciliter l'abordage. Moins de vie allait être perdue. On lui avait dit que deux sloops dansaient au delà des boucliers. Un tir, léger, précis, au moment crucial fut suffisant. Jack rechargeait les canons, et à ce moment précis l'arme est dans un état instable susceptible d'exploser si un impact la dérange.

Le Némésis brilla. Non pas de splendeur, mais dans un hurlement étouffé par l'absence de matière de l'espace. Dans le tas de ferraille les sas de sécurité se fermaient et les alarment retentissaient d'un son à vous percer les tympans. Qu'avait-il fait ?

Le vaisseau arriva tout de même à surprendre le ventre de la frégate adverse, et les deux sloops anéantis par des tirs chirurgicaux. Sauf qu'il ne s'agissait point de Jack. Après la bataille son corps était là, beaucoup de ses confrères en larmes. Certains de tristesses, et d'autres de rages.
avatar
Voir la fiche
Eugène de Chateaubriand
Maître artilleur du Némésis

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t182-eugene-de-chateaubriand-pi http://helldorado.forumactif.com/t192-ready-or-not-here-i-come http://helldorado.forumactif.com/t105-le-nemesis
Ils l'avaient vu trop tard. Bien sûr qu'ils l'avaient vu trop tard. C'était comme dans un film. Ils avaient échangé un dernier regard, juste avant l'impact. Un dernier adieu face à une fatalité, une mort en toute conscience.
Eugène avait ouvert grand les yeux devant cette explosion qui l'engloutissait, qui le soulevait et il avait perdu conscience dans une joie immense.

.

Réveil douloureux. Surprise face à la mort. Déni de la perte. Cri de l'abandon qui revient encore. Et tristesse. Profonde, immense, impardonnable.

.

Eugène était alité dans le dortoir, au milieu des siens, enfin détaché, calmé, mutique.Ils étaient tous en deuil là-dessous, mais sa souffrance était nouvelle, insondable. Bullet restait à ses pieds, le calmant à peine. Il avait perdu un père et une jambe. Pour la première fois de sa vie l'explosion l'avait déçu. Jack, Jack le maître artilleur était mort.
Tout avait changé. Il se sentait différent. Il avait du mal à comprendre encore cette perte, la première de sa vie qui l'avait touché. Ça dérangeait tout à l'intérieur de sa tête. Et il s'accrochait à une chose, son envie de vengeance. Jack était mort par surprise. Eugène n'était pas malin et il mit du temps à se rendre compte que ni lui ni Jack n'avaient fait une erreur. Le canon  n'aurait pas du exploser, ils avaient été tiré comme des lapins. Le seul qui pouvait donner un sens à ce qui s'était passé, c'était Miguel. C'était pour ça qu'il l'avait fait appeler.


avatar
Voir la fiche
Miguel Belasko
Maître Stratège du Nemesis

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t263-miguel-belasko-pirate-stra http://helldorado.forumactif.com/t273-miguel-belasko-les-notes-d-un-stratege#2977 http://helldorado.forumactif.com/t105-le-nemesis
Le pirate traversa les couloirs du vaisseau avec autant de vélocité que ses pensées. Elles venaient à lui, non pas pour l'accueillir mais le blâmer. Une rage grandissait en lui, elle s'était saisie de ses poings, serrés à en faire blanchir ses jointures, et de sa gorge, nouée comme si les racines des remords s'en était emparée. Un artilleurs blessé dans la bataille souhaitait le voir. Miguel ignorait ce qu'il lui voulait. Probablement des explications, cependant l'orgueil et son amour propre se faisait trop insistant pour qu'il daigne de s'excuser.

Dans la salle des blessés son regard fixait uniquement son objectif. Des pirates mutilés ? Cela était dans le contrat. Qui peut se prétendre prêt à l'abordage sans jamais porter la marque de votre bravoure ? C'est ainsi qu'il s'avança vers l'artilleur. À la vision des plis des dras Miguel compris qu'il avait perdu un membre dans la bataille. Cela ne lui fit ni chaud ni froid. Non par la simple raison de sa représentation soldat, juste il ne l'appréciait pas. Son attitude illogique, impulsive et destructrice lui suscitait un violent mépris. Miguel n'est pas un homme qui apprécie le désordre ou la folie. Cependant il tâcha de respecter ses subordonnés, surtout qu'il avait un talent dans les artifices, et quelque part il avait un sentiment de faute envers cet homme.

- T'es franchement coriace comme gars.

Il ne savait pas quoi lui dire. S'inquiéter de son état ? Bien sûr qu'il n'était pas dans sa meilleure forme.
avatar
Voir la fiche
Eugène de Chateaubriand
Maître artilleur du Némésis

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t182-eugene-de-chateaubriand-pi http://helldorado.forumactif.com/t192-ready-or-not-here-i-come http://helldorado.forumactif.com/t105-le-nemesis
Eugène n'ouvrit les yeux que lorsqu'il entendit le stratège parler. Il l'observa sans rien dire. Un homme tout propre tout beau, soigneux, soigné, qui se tenait droit. Eugène ne supportait pas ce côté ordonné, il ne supportait pas qu'on lui donne des ordres non plus, alors ce stratège ne lui revenait pas. Mais jusqu'ici il ne l'avait qu'agacé.

"Épargne moi tes bons mots Belasko."

On aurait dit qu'il avait sifflé ses mots. Une tension implicite se déplaçait dans l'air. Bullet faisait semblant de dormir, les oreilles relevées. De toute façon il n'aurait pas pu se passer quelque chose de dramatique, la médecin surveillait et Eugène était trop faible pour faire quoi que ce soit. Une jambe en moins, un moignon derrière un pansement ensanglanté, le dossier un peu relevé, des acouphènes dans les oreilles, une partie de ses dreads brûlée et un souffle sifflant.

"Il s'est passé quoi ? Pourquoi le canon d'proue a été attaqué ?"

Il n'avait pas vraiment besoin d'en dire plus, le stratège était un ponte dans son domaine, s'il ne savait pas exactement quelles ressources il avait envoyé et perdu alors il était médiocre. La barbe d'Eugène qui commençait à bien trop pousser à son propre goût le grattait mais toute son attention était au fin fond des yeux du stratège qu'il ne lâchant pas. Les réponses se trouvaient enfin en face de lui et il ne voulait pas les laisser partir.


avatar
Voir la fiche
Miguel Belasko
Maître Stratège du Nemesis

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t263-miguel-belasko-pirate-stra http://helldorado.forumactif.com/t273-miguel-belasko-les-notes-d-un-stratege#2977 http://helldorado.forumactif.com/t105-le-nemesis
Miguel lassa le silence palper la tension. Il n'avait pas besoin de se remémorer les événements ni de réfléchir au déroulés des actions. Etant a un poste de commandement il a systématiquement une vision d'ensemble sur les attaques, d'ailleurs il est très souvent amené à faire des comptes-rendus à la Capitaine. Cependant, Miguel ne saisissait pas pourquoi un gars, talentueux certes, pouvait demander des justifications à son supérieur. Fort heureusement le ton, bien que froid et mordant, et les mots employés ne donnait pas l'impression d'une exigence. Non les deux hommes ne s'apprécient pas du tout, ils sont fondamentalement opposés. Au moins, ils ont un terrain d'entente sur leur dédain.

- Il se trouve que deux sloops ont fusé vers nous, trop proche pour utiliser nos plus gros canons, trop rapide pour les plus légers. Ils se sont rapidement infiltré par-delà les boucliers et ont tiré au moment où l'artillerie lourde se chargeait. Avec l'instabilité de l'arme à ce moment... Je ne t'apprends rien sur le mécanisme, ni sur la suite des événements.
avatar
Voir la fiche
Eugène de Chateaubriand
Maître artilleur du Némésis

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t182-eugene-de-chateaubriand-pi http://helldorado.forumactif.com/t192-ready-or-not-here-i-come http://helldorado.forumactif.com/t105-le-nemesis
Eugène serra les dents. Tirer sur le canon en chargement était mortel, ils la chargeaient toujours avec précaution. C'est aussi pour ça que pendant qu'on s'occupait du canon on avait pas à s'occuper de sa propre sécurité. C'était un principe de base, il fallait protéger le canon et les canonniers.
Il ne savait pas s'il devait rire ou s'énerver. "Il se trouve que ..." Comment ce stratège le prenait de haut ? Comment ... il avait l'impression de lui-même se filer entre les doigts. En perdant son mentor, il perdait une partie de lui. La peine qui le prenait de cours rendait à la fois son champ de bataille encore plus tendu et à la fois le ramenait à la réalité. Des souvenirs vifs remontaient dans sa mémoire concernant les enseignements de Jack et il avait l'impression de comprendre mieux ce qui se passait autour de lui. Il sentait quelque chose de nouveau, une responsabilité. Les artilleurs comptaient sur lui maintenant et ce sentiment d'appartenance était rassurant et terrifiant. Il sentait qu'une étincelle pouvait mettre le feu à la poudrière qu'il était, surtout en étant prisonnier par une responsabilité. Malgré tout Bullet à ses pieds le ramenait à la réalité.
Il cilla et sourit au stratège. Ce n'était plus un de ses sourires dérangeant mais habituels, c'était un sourire menaçant et conscient de sa propre colère.

"Il se trouve que y'avait deux sloops... Belasko on était là-d'ssous et tu m'sors ça."

Il ricana.

"Comment t'as pu laisser passer ça ?"


avatar
Voir la fiche
Miguel Belasko
Maître Stratège du Nemesis

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t263-miguel-belasko-pirate-stra http://helldorado.forumactif.com/t273-miguel-belasko-les-notes-d-un-stratege#2977 http://helldorado.forumactif.com/t105-le-nemesis
Il est parfois très dur de ne pas monter le fond de ses pensées. Comme là, l'agacement du Stratège. Il avait envie de laisser le cloporte infirme dans son lit, il détestait réellement avoir à parler de tactiques avec des personnes n'ayant la moindre finesse pour la comprendre. Cependant il avait conscience de l'effort à faire, cet homme allait diriger une partie des combats.

- Il est rare de gagner une partie sans pertes, quand tu montes sur le Némésis ou un autre bateau pirate tu le sais. Je pense que tu n'es pas idiot là-dessus, tu as beaucoup de défauts, mais pas celui-là.

Il s'impatientait. L'attitude l'énervait, si arrogant. Mais au-delà de cela son faux-pas l'énervait encore plus, Miguel se sentait misérable d'avoir fauté, d'avoir causé ces blessées. Avait-il perdu de son génie ? Il en venait à se demander si le plus misérable ce n'était pas lui. Il avait pris un leader artificier de talent, laissant dans son sillage un apprenti. Miguel avait conscience du lien entre le maître et Eugène, à vrai dire il avait vu son comportement s'améliorer à son contact.
Mais il a fait une erreur.

- Écoute, c'est moche ce qu'il s'est passé. Mais c'est arrivé, tu vas y passer un jour, je vais y passer aussi.

Les mots se bloquaient, il n'arrivait pas à exprimer sa culpabilité. De toute façon, qu'est-ce qu'un homme comme Eugène pourrait en faire ? Est-il seulement capable de comprendre ce qu'est une émotion.
avatar
Voir la fiche
Eugène de Chateaubriand
Maître artilleur du Némésis

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t182-eugene-de-chateaubriand-pi http://helldorado.forumactif.com/t192-ready-or-not-here-i-come http://helldorado.forumactif.com/t105-le-nemesis
Quand la situation dérapa dans l'esprit d'Eugène ? Peut-être avait-elle déjà dérapé avant ? Ce qu'il ressentit dans le champ de mine qu'était son esprit, c'était un courant d'air sifflant qui ressemblait à un lancer d'obus. Une odeur familière et lointaine, quelque chose d'enfoui, de caché sous l'autorité et la tendresse de son mentor. Jack avait disparu, les démons revenaient. Eugène écoutait Miguel sans comprendre. Une joie et une excitation le traversèrent, son sourire redevint ce qu'il avait été. Il lâcha prise. Sa fièvre remontait, des gouttes de sueur coulaient sur ses tempes. Il ne sentait plus la douleur, il était concentré sur une unique personne. Il se releva pour se trouver en position assise, silencieux, attentif, souriant. Déjà Eugène avait disparu, laissant la place à quelque chose d'autre.

"C'est moche ?"

Il eut un ricanement silencieux, regrettant le manque d'outils explosifs ou d'armes à disposition.
Sans aucun signe annonciateur, son corps se détendit souplement. D'un seul mouvement il se jeta hors du lit, son poing en avant visant la tête de Miguel. Il se retrouva au sol sans aucun équilibre, toujours un sourire aux lèvres, se relevant déjà. Il était prêt à en découdre, à aller jusqu'au bout quitte à en payer le prix. Il avait une vengeance à prendre, maintenant qu'il avait compris que la mort de celui qui avait su le maîtriser avait été une erreur.

"Oh j'vais y passer ... mais ça sera bien après toi."

Bullet s'était mise à aboyer et siffler face à Eugène.


avatar
Voir la fiche
Miguel Belasko
Maître Stratège du Nemesis

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t263-miguel-belasko-pirate-stra http://helldorado.forumactif.com/t273-miguel-belasko-les-notes-d-un-stratege#2977 http://helldorado.forumactif.com/t105-le-nemesis
La folie, un mot attrayant mais aussi effrayant. Sous les tirs et l'adrénaline du combat elle nous porte, les idées fusent et sommes dans un état de conscience que les civils ne connaissent. Elle s'associe au danger, au risque. Parfois elle est intrinsèque aux individus, et celle-ci n'est que mauvaise. Cette folie-là se revêtit de son drap, elle fait peur, on ne sait jamais ce qu'elle peut sortir, son vêtement ample la cache. Elle n'est pas prévisible. À la guerre cela est un avantage, dans des relations elle n'est qu'une menace. Voilà pourquoi le Stratège n'aime guère la folie. Sans capacité d'anticipation il se sent proie, faible. Sans son atout de surprise, il se sent commun, dominé.

Le choc le fit tituber, ses pensées le remuèrent et eurent raison du pirate. Tout faisait mal. La folie fait mal. Cette folie qui a coûté des vies, ce fou qui abîme son visage. Dans ce coup Eugène n'a pas seulement atteint son visage, mais sa dignité. Face à cet affront il n'avait même pas envie de répliquer. Il n'est pas à la hauteur, à la fois pour se battre, mais pour répondre. Pourquoi rétorquer lorsque vous avez tord.

L'agitation n'était pas passée inaperçue, des membres arrivaient. Miguel se releva promptement, il espérait que l'histoire n'aille pas jusqu'au Capitaine. Les émeutes sont interdites et sévèrement punies par le Code. Et, il avait promis de ne pas décevoir.

- Soignez-le avec tous vos moyens, prenez sur ma paie, mais démerdez-vous.

Il quitta ainsi l'infirmerie.
Voir la fiche
Contenu sponsorisé

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage

Informations complémentaires



0 mots