avatar
Voir la fiche
Faustina Machiavelli
Apprentie Mécanicienne

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t290-faustina-machiavelli-indep
Fatiguée de toquer à la porte, Faustina balança un violent coup de pied, faisant tinter l’embout métallique de sa chaussure.  
Byron, lève-toi, bordel ! Inigo m’envoie, il va te virer si t’arrives tous les jours en retard au taf !
La porte voisine s’ouvrit subitement, laissant entrevoir une tête endormie en piteuse état.
Petite, y a des gens qui dorment, alors baisse le son. En plus, Byron, il est pas rentré. Il doit être encore au Barberousse, ce pochtron.
En conclusion, la porte se referma comme elle s’était ouverte, laissant la jeune fille dépitée. Si je reviens pas rapidement avec Byron, Inigo va me tuer. Et s’il apprend que j’ai mis les pieds dans ce vieux tripot, ce sera pire. À ce niveau, ce n’était pas ce n'était plus un choix, mais une mission suicide.    

Au Barberousse, l’adolescente n’eut pas de mal à retrouver Byron. Il était le seul qui, à 9h du matin, dormait sur une table, dans ses propres relents d’alcool. Elle le secoua une fois, deux fois, sans succès. Le barman ne put alors s’empêcher d’intervenir :
Si tu veux le réveiller, compte dessus et bois de l’eau de source.  
Faustina se tourna vers l’homme et fronça les sourcils, mécontente qu’on se mêle de ses affaires.
Parce que vous avez une meilleure idée ?
Après avoir posé le dernier verre propre sur une étagère derrière lui, le barman se tourna vers un autre homme accoudé au comptoir.
Fernando, vire-le-moi. Sa place est dans le caniveau, avec les chiens et leurs merdes.  
Par réflexe, Faustina s’interposa entre Byron et le dénommé Fernando. Byron n’était peut-être pas le mécanicien le plus fiable, ni le plus ponctuel, et s’il fallait être totalement honnête, ses problèmes d’alcool étaient devenus un fardeau pour son entourage. Mais il était le premier à lui avoir tendu la main à son arrivée. Il était son ami.
Attendez, faites pas ça, c’est dégueulasse, fit-elle en s’adressant directement au barman.
L’homme tiqua.
Moi je vais te dire ce qui est dégueulasse : consommer et pas payer. Ça, c’est dégueulasse.
Si c’est un problème d’argent, je peux payer, répondit-elle sans hésitation.
À cet instant, Fernando attrapa l’adolescente par le menton et se mit à rire bruyamment.
T’entends ça, Rodriguez ? Elle veut payer pour ce poivrot de Byron ! Le type qui a une ardoise longue comme mon bras !
Mais la petite souris a peut-être plus à offrir que de l’argent, se gaussa le barman. Ramène-la par ici que je l’examine de plus près…
Fernando s’exécuta, tirant la jeune fille par le col de sa veste jusqu’au comptoir, sous le regard malsain de Rodriguez.
Tu me plais bien et si tu venais faire un tour dans l’arrière-boutique, hein ?
À ces mots, Faustina mordit la main de Fernando qui, immédiatement, la gifla. Sous le choc, elle faillit tomber à la renverse et comprit rapidement qu'elle était bien seule face au danger.


HELL IS A FRAME OF MIND
Hell hath no limits, nor is circumscrib'd in one self place; but where we are is hell, and where hell is, there must we ever be.▬ I was born in hell - and look to it, for some of you shall be my father.
avatar
Voir la fiche
Enguerrand de Cassagnac
SEF - Sans Equipage Fixe

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t214-enguerrand-de-cassagnac-pi
Il est déjà 09H00 et Enguerrand se met en direction de la vielle ville. C'est un endroit peu recommandable pour le commun des mortels mais ce n'est pas son problème. Tortuga veut qu'un paquet soit livré en main propre. Et comme souvent quand La Rouge veut que le travail soit fait correctement elle le file à son lieutenant. Et ce dernier lui refille généralement. Ça lui permet de changer un peu d'environnement. Tortuga commence à lui portée sur les nerfs.

Il marche donc toujours caché sous son sempiternel trenchcoat noir, rien de spécial chez cette homme. A part le regard froid. Mais sans ce coté perçant que les personnes charismatique ont parfois. Ce regard qui les rend impressionnant. Lui est juste froid. Sans rien de plus. Il marche toujours un peu vigilant parce que c'est une seconde nature. Et alors qu'il passe devant une taverne crasseuse il aperçoit la silhouette d'une fille qui mord un homme avant de se prendre une baffe magistrale et violente. Il détourne le regard et continue son chemin. Il a un travail à faire et si la gamine a fait des conneries c'est normal qu'elle se fasse corriger.
avatar
Voir la fiche
Faustina Machiavelli
Apprentie Mécanicienne

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t290-faustina-machiavelli-indep
Rodriguez sortit hâtivement de derrière son comptoir et attrapa Faustina, toujours en état de choc, par le poignet.
Fernando, tu me vires ce gros tas, comme je te l’ai demandé.
L’homme de main du barman lança un regard mauvais vers la fille et entreprit de tracter Byron comme un poids mort, avant de le balancer sans ménagement dans la rue. L’ivrogne ouvrit les yeux juste à temps pour se rendre compte que Fernando lui fouillait les poches. Byron bredouilla alors quelques paroles incompréhensibles, avant d’être interrompu par une voix familière.
Lâche-moi ‘spèce de gros con !
Faustina, sortie de sa torpeur, gesticulait pour se débarrasser du barman, tandis que Byron, encore affaibli, releva la tête et plissa les yeux.
Faust’… c’est toi ?
Encore nauséeux, il ne trouva pas la force de se relever. Voyant son client enfin réveillé, le barman traina Faustina par les cheveux jusqu’à la porte d’entrée.
Alors, on décuve bien ? En attendant que tu me payes, je garde la fille. On va bien s’amuser tous les deux, hein ma souris ?
Byron reprit subitement ses esprits, mais son corps, lui, refusait toujours d’obéir. Il tenta tout de même d’élever la voix, malgré son timbre matinal enroué :
Mais arrête, t’es un malade, c’est qu’une gamine ! Elle t’a rien fait !
En guise de réponse, Fernando lui envoya un coup de pied dans les côtes et Faustina se débattit de plus belle.
Enfoirés, vous allez le payer !


HELL IS A FRAME OF MIND
Hell hath no limits, nor is circumscrib'd in one self place; but where we are is hell, and where hell is, there must we ever be.▬ I was born in hell - and look to it, for some of you shall be my father.
avatar
Voir la fiche
Enguerrand de Cassagnac
SEF - Sans Equipage Fixe

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t214-enguerrand-de-cassagnac-pi
Enguerrand avait fait quelques pas supplémentaires et était entrain de s'allumer un cigare quand la porte de la taverne s'ouvrit violemment pour permettre à un videur de jeter un ivrogne. Le Pirate s'arrête pour regarder la scène. Puis il jette un coup d’œil autour de lui pour s'assurer que ce n'est pas une diversion le visant. Mais il ne repère rien. Le gros porc annonce ses intentions concernant la gamine. Bref soupire intérieur. Certaines personnes sont malchanceuses ... la Fatalité. Il tire sur son cigare et se dirige tranquillement vers les deux imbéciles. La fumée sort de sa bouche en volutes continues alors que son regard de glace se fixe sur le premier homme. Il a une démarche normal, régulière et avec un côté étrange, comme s'il n'allait pas s'arrêter et que rien ne pourrait le forcer à le faire.

L'ivrogne se tord de douleur au sol et son bourreau donne un coup de pied supplémentaire. Lorsque Fernando lève finalement les yeux sur la silhouette sombre qui s'approche il est trop tard. Enguerrand va au plus simple et se contente de frapper. Un simple coup de poing mais d'une fulgurance imprévisible alors que sa prothèse cybernétique se détend tel un serpent. Le métal de son poing heurte le visage de l'agresseur, les cartilages du nez explosent, alors qu'une dent s'envole. La tête de l'homme est propulsée en arrière par la violence de l'impact et son corps surpris par le coup suit. Il s'écroule en arrière pour ne plus se relever.
Voir la fiche
Contenu sponsorisé

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage

Informations complémentaires



0 mots