Lawrence Dawind
Voir la fiche
Lawrence Dawind
Maître Navigateur de l'Albatros

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Notoriété:

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t225-lawrence-dawind-corsaire-c http://helldorado.forumactif.com/t244-mam-zell-bulle

Âge26 ans

GénétiqueHumain

SexeFéminin

CultureUC

AffiliationUC

NavireL'Albatros

PosteChef Navigateur

Lawrence Dawind
"Et pour quelle raison étrange, les gens qui tiennent à leurs rêves, ça nous dérange"
Description
Je me regarde dans le miroir, et j'aime pas trop ce que je vois. Une espèce de poupée de porcelaine avec de trop grands yeux. C'était pire quand j'étais petite et que de longues anglaises d'un rouge un peu terne, entre l'auburn et l'acajou. L'acaburn j'appelais ça. Puis j'ai grandi et je me suis coupé les cheveux et tout de suite, j'aime beaucoup mieux. Ca met l'ovale de mon visage en valeur au lieu de l'avaler totalement. Dedans, je mets toujours mon bijou de tête favori, une spirale de métal foncé qui se perd et tourbillonne. J'en ai d'autres, sur le même modèles, plus clairs avec des pierres qui brillent mais celui-ci est mon préféré. Cela rajoute un peu de couleur. Parce que sinon, avec ma peau d'albâtre et mes yeux gris clairs,je ressemble à une sanguine, monochrome.

Bref, j'en étais où avant de me plaindre ? Ah oui. J'ai des sourcils fins, des cils foncés, une absence totale de couleur aux pommettes mais vu que je ressemble à un sloop volé dès que je tente de me maquiller un peu, j'oublie. Tout mon visage est extrêmement expressif. Déjà je rougis d'un rien mais en plus on y voit toutes mes émotions, de la surprise à la peur en passant par la joie qui allume des paillettes argentées dans mes yeux de durilium. Pour le haut, j'ai pas grand chose d'autre à dire. J'ai eu le bol de ne jamais me faire mal, mes dents sont dans le bon ordre, ou l'étaient la dernière fois que j'ai regardé. J'ai même des oreilles même si parfois, je sais, on pourrait croire que non. Et même que, parfois, j'y pends des boucles pour souligner mon port de tête. J'ai la tronche de ma faction, même si j'aurais pu être plus rousse, même si les mecs de l'Union préfèrent plus de formes sur leurs filles.

Parce que voilà, je suis très fine. Une ossature fine pour commencer, je compte plus le nombre de gars qui se sont amusés à tenir mon poignet entre le pouce et l'index – vous pensez vraiment avoir une bonne prise comme ça, crétins ? - et puis des muscles fins pour aller dessus. Pourtant, j'en ai fait des heures de sport et pour ceux qui regardent, ça se voit, y a pas un pet de graisse. Enfin, à défaut de m'étoffer, le sport m'a galbé mes quelques formes c'est déjà ça. J'ai aussi une poitrine dans la moyenne, ouf. J'vous raconte pas l'angoisse à l'adolescence de me retrouver genre planche à pain. Et ensuite après que ça ne s'arrête pas de pousser. J'en ai vu des filles opulentes se battre avec les uniformes, la galère. Mais moi ça va, tranquille. Enfin, question taille, je suis de taille moyenne pour une fille, 1m68 à la dernière visite médicale. C'est con parce que les garçons Corporatistes semble faire la course à qui touchera le ciel en premier mais dans un vaisseau c'est pratique. De toute façon, j'ai pas le caractère d'une petite chose mignonne. Trop l'habitude des blagues de dortoirs.


Style vestimentaire : Alors ça, ça varie. J'aime beaucoup les fringues, je dois bien l'avouer et j'en ai un paquet. De la robe de soirée en soie et en satin avec le dos nu qui va bien aux uniforme de combats de l'armée, moches et sans forme en passant par tout un tas de modes civiles, je m'adapte à ce dont j'ai besoin mais j'avoue, j'aime être jolie. Du coup, quand je suis sur le pont et parce qu'un navire corsaire n'est pas un navire de l'armée, je mets de jolis hauts, colorés dans les verts foncés ou les bleus ou les rouges mais toujours profonds pour ne pas faire trop terne avec ma peau de blonde, et puis des pantalons style jeans plutôt près du corps, s'arrêtant au dessus de la cheville, avec des sandales et parfois un bracelet en tissu autour de la cheville en question. Mais parfois, je mets des cargos. Parfois, la chemise de mon copain du moment. Parfois, une jupe. Parfois...mais uniquement en permission ça, un short court, ou une combinaison de mécano si je veux me marrer, bref, les fringues,c'est tellement d'opportunités que j'en profite un maximum. Et pourtant, ne pensez pas une seule seconde que j'aurais peur de les salir. Que je suis pas capable d'envoyer valser mes talons avant de vous envoyer mon talon des valseuses.

Signes particuliers : Des signes particuliers, vous voulez dire en plus de tout ce qu'on a raconté ? Euh, je saurais pas trop vous dire. J'ai même pas les pieds plats... j'ai une cicatrice à l'extérieur de la cuisse droite, presque sur la fesse. Un tir de blaster j'vous jure, venu de l'arrière mais je ne sais toujours pas d'où il est parti. J'étais bêtement concentrée vers l'avant. Et j'avais oublié mon bouclier. Je l'oublie plus jamais. Et je mets rien d'assez courts pour que vous puissiez la voir. Et sinon ? Des tatouages. Un soleil autour de ma cicatrice. Un bracelet de runes autour de la cheville gauche. Le blason familial en tout petit minuscule à l'intérieur du poignet droit. Rien de très visible, ce n'est pas le but, je n'ai pas envie d'être une carte vivante, mais de quoi casser mon image de poupée. Fissurer la porcelaine. C'est une bonne idée finalement, pour un prochain tatouage, qui sait.

Animal de compagnie : Twatue nommé Joshua – 1 an – Offert par son père pour sa première affectation – accessoire : un gant de cuir noir couvrant tout l'avant bras de sa maîtresse pour pouvoir se poser dessus.
Joshua a l'intelligence d'un chat domestique moyen. Câlin, il est souvent dans les parages de sa maîtresse mais sait parfois prendre le large et se balader un peu partout. Dressé, il ne fait ses besoins que sur son perchoir en dessous duquel la jeune femme a posé un bac à litière qu'elle change régulièrement. Il vient aussi parfois quand on l'appelle mais c'est tellement aléatoire qu'on ne sait pas vraiment si c'est un hasard ou s'il a comprit ce qu'on attendait de lui. Lawrence ne l'avouera jamais mais elle l'a appelé ainsi en souvenir de son premier petit-ami, à la fois pour se moquer et parce qu'elle s'en veut toujours de l'avoir blessé sans faire exprès.
Caractère
Sur mon dossier je sais bien ce qui est écrit : « Elève intelligente, volontaire et appliquée mais constamment dans la lune. » J'peux pas leur en vouloir, c'est vrai que je décroche facilement quand les gens se mettent à pérorer sur des trucs que je sais déjà, que j'ai sous les yeux et ou pour me faire la morale. Mon esprit vagabonde, je me rappelle des cours de math, de la météo lors de la dernière simulation, du dernier film que j'ai vu sur l'holocube ou de mon crush du moment, c'est variable, ça me tombe dessus quand je m'y attends le moins et j'ai un mal fou à m'en sortir, c'est chiant. A part ça, je suis quelqu'un qui pige vite c'est vrai et puis je retiens bien. J'adore les chiffres et les calculs de trajectoire, c'est comme un puzzle géant et, bizarrement, je ne décroche jamais quand je suis dessus. J'peux y passer des heures sans m'en rendre compte. Sinon faut pas croire tout ce qu'il y a écrit sur les dossiers hein, je suis pas une intello. J'aime sortir et m'amuser. Danser, flirter, rire. J'aime les bals et les beaux vêtements, la musique, et même l'alcool. Je me mets pas minable tous les deux jours... y a rien de plus moche qu'une femme avec un problème de boisson dit ma mère... mais de temps en temps, hein, faut lâcher du lest.

Après, j'peux pas leur en vouloir mais  quatre adjectifs c'est un peu réducteur quand même. C'est l'armée ça, toujours à vous mettre dans des cases. Le truc c'est que je ne me connais pas super bien encore, j'pense que c'est une histoire de maturité. Plus on avance, moins on sait et puis, d'un coup, on finit par assumer pas savoir et on se laisse aller. J'en suis pas là encore ou pas totalement. Mais je sais ce qu'on dit de moi. Que je suis d'un naturel gai et solaire par exemple. Et que je n'ai pas froid aux yeux ce que je vais mettre avec. Je ne m'arrête pas à ce qu'on pense de moi. Je suis Fille De. J'aurais pu en souffrir toute ma vie, ça m'a bien bouffé mon adolescence et puis je me suis dit mais osef en fait. Je suis c'est tout. J'ai pas honte. Bon, parfois un peu, j'aime pas faire du mal aux autres et à force de pas penser aux conséquences, ça m'arrive de les blesser et là, c'est vaguement la honte. Mais le reste, bah tant pis quoi. Ca ne veut pas dire que je fais n'importe quoi non plus hein. J'obéis à mes supérieurs hiérarchiques (quand je les écoute) et je mets pas ma vie ou ma santé en danger bêtement parce qu'on me défie mais si tu me dis de me teindre les cheveux en bleu, il est possible que je le fasse. Je choisirais un joli bleu par contre. On peut être courageux ET coquet, je ne vois pas pourquoi ce serait forcément exclusif. Pareil, je suis intelligente mais pas du tout le genre le nez dans ses bouquins. Okay, exceptés ceux de navigation j'avoue. Et j'ai la pire poker-face du monde mais ce n'est pas pour autant que je me décris comme « honnête qui déteste l'hypocrisie » . En vrai je ne réfléchis pas trop sur ce que je montre aux autres. Je suis à fleur de peau, brute de décoffrage. Certaines choses me font rire et me blesseront le lendemain. Je peux avoir une répartie cinglante un jour et me décomposer la semaine d'après, ça dépend du sens du vent, des gens, du contexte, de trucs. Je traverse la vie en essayant d'en retirer un maximum et ne me pose vraiment que lorsque mon cerveau prend le dessus sur mon cœur et me force à réfléchir, me coupant de tout le reste.

Et, curieusement, et bien je suis pas mauvais officier ; On dirait que je suis égocentrique, hein. Moi, moi, moi (en même temps c'est un portrait, vous vous attendiez à quoi ? ) mais non, c'est en dehors du cadre pro. Au boulot je suis...et bien je suis professionnelle. Je donne mes ordres, j'écoute les gens qui discutent avant de décider si oui ou non ils disent de la merde, je transmets les ordres, je rapporte les problèmes, je compile les données, je sais charmer tout comme casser des gueules et faut pas me chercher quand j'ai un coup de stress parce qu'on sait jamais comment je vais réagir. Par contre je supporte pas les imbéciles. Je gère les machos, les grandes gueules, les geeks tout ce que vous voulez, de tous les âges mais quand t'es con... t'es lent. Et la lenteur, ça m'agace. C'est physique, j'ai envie de les taper. Alors je prie très très très fort que jamais le Capitaine Alvarez ne me colle un crétin dans les pattes. Sinon, je vous promets, je l'envoie au casse pipe.
Histoire
 « Lawrence...Lawrence....hey, Law... »

« ELEVE DAWIND ! »

Je lève la tête de la page que je fixais depuis trois bonnes minutes pour tomber droit sur le torse de mon officier instructeur. Joli le torse. Plat, solide, on devine les abdominaux sous la chemise de fonction mais il n'a pas la disproportion de ceux qui prennent des comprimés pour faire gonfler leurs muscles. C'est du naturel et du travail. Je continue à lever les yeux – ce qu'ils sont grands dans l'armée – et regarde finalement mon professeur. Il n'a pas l'air content, je vois ses iris marron noircir de colère. Je sens la corvée à la con arriver et pourtant je n'arrive pas à m'en empêcher. Il est tellement en pétard, que je dois me mordre la lèvre pour m'empêcher d'éclater de rire. Je crois que ça se voit parce qu'il devient tout rouge. Merde, merde, merde. Si je déconne encore cette semaine, ils vont écrire à mon père et je vais me prendre la rouste de l'année. Et pourtant, ça me calme pas. Il faudrait que je pense à des trucs pas drôles. Poker-face, poker-face.

« ELEVE DAWIND, REPETEZ CE QUE JE VIENS DE DIRE ! »

Avant ou après que vous ayez hurlé mon prénom ? J'arrive à retenir la réplique avant qu'elle ne franchisse mes lèvres, ouf. Et je répète mot pour mot son truc à la con sur les calculs de coordonnées courbe en hyper-espace. Ce n'est pas parce que je n'écris pas que je n'écoute pas Sergent Ducon. J'aurais du écouter mon père tiens. Il m'avait dit que l'armée ce n'était pas pour moi. Mais comme d'habitude je n'en avais fait qu'à ma tête.

« Mais si p'pa voyons, tu vas voir, j'vais finir major de promo. »
« Fini déjà la promo et on en reparlera. » qu'il avait grommelé, impuissant devant mes choix de carrière. Il peut parler, le gars il est colonel. D'ailleurs ça me plombe ça, le Colonel Dawind, le Colonel Dawind, ils ont que ce mot à la bouche. Pourtant, c'est pas le haut gradé le plus médaillé de l'armée, hein. Mais voilà, j'suis fille de, donc faut que j'assume. Je flirte un peu ? Honte sur mon père. J'ai une mauvaise note ? Honte sur mon père. J'ai une bonne note ? C'parce que j'ai eu mon père en professeur. J'fais une connerie ? Honte sur ma vache.

Alors ouais, je confirme, je finirais pas major de promo. Je suis dans le premier tiers à peu-près et mes appréciations sont pas si mauvaises tous comptes faits. J'ai de bonnes bases théoriques, je pige vite, j'ai des bons réflexes, et je suis bonne en sport, contre toute attente. Je bosse dur, moins dur que d'autres, plus que certains dirons nous. A la base, je voulais faire un truc prestigieux genre Maître d'Abordage par exemple, avec de la tactique partout ou encore Artilleur mais sérieux, je ne sais pas ce qu'ils ont les artilleurs, on dirait qu'ils sont tous frappadingues. J'adore tirer au blaster. Presque autant que de me commander une nouvelle robe. Mais c'est bon quoi, exploser le monde, je vois pas l'intérêt.

C'est ma mère qui est dépitée en réalité. Il faut dire que je suis fille unique. La prunelle de ses yeux, déjà qu'elle pensait pas m'avoir, qu'il a fallu des tests et l'aide de la science pour me concevoir...et puis la grossesse mouvementée avec un père en mission l'UC sait où... et puis moi finalement, une fille, et ouais. Elle s'imaginait déjà les bals, le mariage et tout.  Alors soyons clairs, je n'ai RIEN contre les bals. Par contre, je n'ai pas trop le caractère de la femme trophée. Je suis trop affirmée pour ça. D'aucun diraient rebelle mais pas vraiment en fait. Quand on me prend pas par surprise, j'arrive à suivre les règles. Malgré mes écarts, je n'ai aucune remarque du côté de l'indiscipline. Certes, je fais des bêtises, je cherche mes limites mais comme les autres en fait. Je suis le Cadet Dawind, dix-sept ans, apprentie navigateur pour l'Union, ma vie, mon œuvre, tout ça.

***

« Lawrence...Lawrence....hey, Law.. ».

Je tourne la tête et tombe dans l'océan de ses yeux bleus. Il a trente ans, j'en ai dix-neuf. Il a la peau burinée par le soleil de Renaissance, des cicatrices que j'ai parcourues de tous mes doigts, il a le regard le plus intense du monde mais malgré la nuit que nous avons passée ensemble après deux semaines à nous tourner autour, ce n'est pas à lui que je pense. Il semble s'en rendre compte et sa paume rêche caresse ma joue.

« Dawind ? »

« Pardon Joshua, j'avais l'esprit ailleurs ? »

« A quoi pensais-tu ? »

Son ton est aguicheur, je sais ce qu'il veut que je lui réponde. Je ne sais pas quoi lui dire. Comment fait-on pour expliquer à un garçon que voilà voilà, c'était bien sympa et je suis content que t'aie été mon premier mais là tout de suite, ce qui me trotte dans la tête c'est le théorème de l'inertie rotative ? Il est gentil, je ne veux pas le blesser. Je ne pense pas qu'il soit amoureux de moi, quoi qu'il en dise. Je suis une jeunette et c'est un vieux loup de mer. Pirate qui plus est. Mais ça, ce n'est rien, j'ai pas mon uniforme sur moi, je suis en vacances sur Hope avant de retrouver mes premières immersion en vaisseau. Je fais un petit baiser au creux de sa paume. Il m'attire à lui. Je pose ma tête contre son cœur. Il bat fort. Il ne sera pas blessé par des mots, hein ?

« Ecoute Joshua, je crois que ce serait mieux si on s'évitait d'ici la fin de ta perm. »

Serrée comme je suis, je sens tous les muscles de son corps se raidir. Il devient super froid. Pourquoi fait-il ça d'un coup ? Je relève la tête vers lui, il est fermé, il ne dit rien, il roule et se rhabille, sans un mot. Avant de partir, il a laissé de l'argent sur la commode. J'ai envie de pleurer d'un coup. Pourquoi j'ai fait ça ? Je ne sais pas. Je pensais que ce serait amusant de jouer un peu. Je ne trouve soudain plus ça drôle du tout.


***

« Lawrence...Lawrence....hey, Law.. ».

Je ne réagis pas. Autour de nous, un carnage. Il y a du sang partout, des gens qui gémissent, la puanteur du chargement qui parle dans une langue que je ne connais pas. Comment est-ce qu'on peut traiter des êtres humains comme du fret ? L'idée me paralyse et, soudain, une douleur intense me traverse le corps de par en par.

« Bon sang Dawind, qu'est ce que tu fiches ? »

Les lumières se rallument dans le simulateur et je vois mon équipe froncer les sourcils. J'ai encore oublié d'écouter ce que me racontait l'instructeur. Et merde. Les officiels derrière la glace doivent s'en donner à cœur joie. Mais l'odeur ! Mon dieu l'odeur. Je ne l'oublierais jamais. Je regarde mon équipe, l'air désolée mais hoche la tête à nouveau. Si seulement j'arrivais à me corriger de cette rêverie qui me poursuit sans arrêt. Mais il n'est pas temps de penser à ça. Je remets mon casque, rentre à nouveau les coordonnées de l'exercice.

« Allons les gars, on remet ça. »

Je les entends grommeler derrière mais devant moi, on hoche la tête approbateur. Ne jamais rester sur un échec. C'est aussi ce que je suis.

***

« Alors ainsi, Darwind, vous voulez quitter l'armée régulière, c'est bien cela ? »

« Oui Commandant Ramstaff »

« Pourquoi ? »

« Je ne pense pas être faite pour cette voie, Capitaine. Je suis reconnaissante envers l'Union qui m'a tout apporté mais les exigences du corps militaire demandent une discipline qui m'empêche de m'épanouir pleinement. »

Je le vois ouvrir mon dossier. Je ne sais pas trop pourquoi il est là si ce n'est que c'est un ami de mon père et qu'il aurait quelque chose à me proposer qui pourrait me convenir. J'ai vingt-quatre ans à présent. J'ai terminé mes études, je me suis décroché un grade de lieutenant. Plus jamais je n'ai freezé au milieu d'une bataille et j'ai pu gagner le respect de mes camarades. J'ai appris à commander. Même à obéir. Mais il y a quelque chose dans la stricte discipline de l'armée qui m'étouffe. J'ai besoin de plus de confiance, plus de liberté. Quelque chose brûle en moi qui m'empêche de rester dans cette voie. Et puis je me suis fait une raison. Je n'ai jamais été major de promotion. Je ne finirais pas Colonel comme mon père. Il est temps de chercher ce que je veux pour moi.

« Votre dossier fait en effet mention d'écarts de conduite mineurs. Rien de déshonorant. Je suis plus inquiet par les notes sur votre étourderie manifeste. Est-il vrai que vous êtes une fois venue en simulation en chaussettes ? »

« J'étais en fin de permission lorsque le rappel à sonné, Capitaine » et je cuvais une sacré gueule de bois il fallait bien l'avouer « je ne trouvais que mes talons et, plutôt que d'être déséquilibrée, j'ai préféré être ridicule. On y survit mieux. »

Il semble comprendre, à défaut de cautionner et il part dans un monologue. Je décroche assez vite, regardant autour de moi la salle du bâtiment dans lequel je suis. Je me demande ce que cela fait de faire partie intégrante d'un vaisseau. Pas seulement pour un stage mais totalement. De le connaître sur le bout des doigts. De ne jamais changer de camarades. De partager de vrais moments de vie ou de mort.

« Lawrence...Lawrence....hey, Law.. ».

Je cligne des yeux, il s'est mit à ma hauteur soudain et soupire. On a beau être formels, il me connaît depuis que je suis née, cet ami de mon père et il sait mieux que moi les pensées qui m'emprisonnent parfois. Sa main se pose sur mon épaule. Je lui rend son regard et me concentre sur sa voix histoire de suivre un peu.

« Ecoute, j'ai peut-être un poste pour toi. Ca veut dire tirer plusieurs ficelles mais...je dois bien ça à ton père. Tu vois, il y a ce navire pirate, l'Albatros. On t'en a parlé à l'académie ? »

Comme toujours lorsqu'on me pose ce genre de question, les cases se remettent en place toutes seules dans ma tête.

« C'est un navire pirate autrefois commandé par le Capitaine Di Roza. Il faisait surtout dans le trafic d'information. En 99 il s'est fait prendre par le Capitaine Charley du Flare, Di Roza a été exécuté pour des raisons diplomatiques et sa fille, Capitaine Alvarez a pris sa place. Il travaille à présent comme corsaire à la solde de l'Union sous les ordres du Capitaine Charley. »

« C'est bien ! » Il a l'air surpris. Mais je me renseigne moi Môssieur. Pour le coup, il me vexerait presque. Sauf qu'il a l'air gêné et que c'est mignon. « C'est là que je veux t'envoyer. Ils ont besoin d'un chef Navigateur. Tu me parais un peu jeune pour être promue officier mais je pense que ça ne peut te faire que du bien et si tu arrives à convaincre ta future capitaine, cela serait un boost pour ta carrière. »

Euh... moi ? Corsaire ? Je n'y avais jamais pensé. Pour un ancien navire pirate en plus. Je suis d'abord ravie mais rapidement les implications me reviennent en pleine face. Merci cours de tactique hein. Je penche la tête, hésitante, puis me jette à l'eau. « Ce serait génial, Capitaine mais vous n'attendez pas de moi...je veux dire, si je jure allégeance à Alvarez, ce n'est pas pour la dénoncer à Charley vous comprenez ? Je ne veux pas être vos yeux ou vos oreilles. J'aime ma faction, et tout mais la duplicité...sérieusement, vous m'avez déjà vue jouer aux cartes ? »

Il rit. Il m'a vue je crois, j'ai la pire poker-face de la galaxie, facile. Et il n'a pas l'air fâché par ma franchise, c'est déjà bien. Parce que bon, autant j'ai confiance en mes capacités pour commander et naviguer (j'adore ça le calcul de trajectoire, traitez moi de geek si vous voulez), autant la duplicité, pas ma tasse de rhum.

« Non, nous n'avons pas besoin de toi pour surveiller ton capitaine. Nous voulons surtout qu'elle se concentre sur son objectif principal » Capturer le Nemesis, nous le savions tous mais ne voulions pas le mentionner. « et nous voulons qu'elle le fasse dans les meilleures conditions possible. Tu es jeune mais sous sa férule tu pourrais apprendre et peut-être nous revenir par la suite. » C'est là que je comprends. Ils ne me croient pas quand je leur dit que j'ai besoin d'air. Ils pensent que c'est une fin de crise d'adolescence. La petite Dawind qui s'affranchit de papa. Certes. Mais pas que, mon gars. Pas que. Est-ce que je me vois corsaire moi ? Pourquoi pas après tout. Lui il a continué à causer. « ...et nous avons confiance en toi pour être loyale aux deux mondes. »

Génial. Le cul entre deux chaises mais au moins pas de rapports secrets à faire, je suppose que c'est déjà ça.

***

Cela fait un an que je suis sur l'Albatros. Ca n'a pas été facile au début. D'abord parce que j'étais pistonnée, presque imposée à l'équipage. Jeune. Fille. Rousse. Officier. On me connaît pas. Et de l'UC en plus. Parce que je n'ai pas voulu cacher mes études. J'ai joué cartes sur table. Oui j'ai fait l'école miliaire. Non, je ne leur doit plus rien, toutes mes études ont été payée, mes années de service ont été rachetées – merci papa – et non, je ne suis pas une espionne. Croix de bois, croix de fer, si je mens, jetez moi à terre. Mais je m'accroche. J'ai cette chance d'être plutôt sympa comme fille quand on est pas trop susceptible. Et je connais bien mon boulot, vraiment. Et, surtout, j'aime cette vie. C'est nettement plus cool que l'armée. Je reste utile à ma faction, je fais de mon mieux pour plaire à mon capitaine, je me doute bien qu'on me surveille encore mais ça ira. J'ai confiance.
Caractéristiques
20 PA - 3000 PE
Flamme Pirate : Modérée

Talent : Danse

Si elle n'a pas une technique de danse très aboutie (elle connaît quand même les pas de base des danses de salon par son éducation), Law a une grâce innée quand elle danse, un sens du rythme qui la fait se mouvoir avec une souplesse et un a-propos qui la rendent très appréciée lors des bals.


Désavantage : Rêveuse
Vous ne contrôlez pas toujours votre attention et parfois, celle-ci divague aux moments importants. 1 désavantage en vigilance.

Avantages :

• Animal de compagnie (0 PA) - Twatue nommé Joshua
• Génie (10 PA)
• Influent (5 PA)
• Versatile (5 PA)


Domaines d'expertise :

• Navigation - Génie
• Pilotage vaisseau - Initié
• Commandement - Initié
• Arme à distance légère - Initié
• Combats au corps à corps : main nue - Apprenti
• Cartographie - Apprenti
Le joueur
Amorgein - 33 ans
• Double compte ? Si oui, listez les comptes précédents : Jaziel de Nieves/Cathwulf Searuweard

• Comment avez-vous connu le forum ? C'est un loup qui m'a rabattue par ici

• A quel rythme répondez-vous généralement ?  En général une fois tous les 2 jours

• Si vous aviez un changement à proposer sur le forum, ce serait lequel ? Aucun pour le moment

• Si vous quittez le forum un jour, vous préférez que votre personnage... Retourne dans l'armée régulière
Ni'ohban
Voir la fiche
Ni'ohban
Mystique et musicienne du Liberty

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Notoriété:

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t101-ni-ohban-pirate-membre-d-e http://helldorado.forumactif.com/t108-just-ni-oh#195 http://helldorado.forumactif.com/t102-liberty#183

Fiche Validée

The seas be ours and by the powers, where we will we'll roam.

Je déclare cette fiche officiellement VALIDÉE!

J'ai ri tout le long de ta fiche. Elle est agréable à lire et le perso est plus qu'intéressant ! Bon amusement sur Hell Dorado ! Tu connais le chemin ^^.

La prochaine étape, avant de pouvoir te lancer dans le RP, est d'aller créer tes sujets dans la gestion de personnages. Premièrement, tu dois poster ton Journal de bord. Ensuite, si tu es le créateur d'un vaisseau spatial, tu dois également aller poster ta Fiche d'équipage.

Si tu le souhaite, tu peux également venir poster une Petite Annonce pour trouver un partenaire de RP. Finalement, n'hésite pas à venir jeter un oeil aux Quêtes et animations en cours.

Toute l'équipe du staff restera toujours disponible pour toi si tu as des problèmes demandes ou questions, alors n'hésite jamais à nous contacter. Bref, bravo pour ta fiche et bienvenue encore parmi nous.

De la part de toute l'équipe, nous te souhaitons bon jeu !


« Ftu ayoengeyä ayseyri fte Ca'lypsoä aystawn »



Spoiler:

Lawrence Dawind - Corsaire (Chef Navigateur) Eabn
0 mots