avatar
Voir la fiche
Théodore La Valette
Médecin Chef de Clinique

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

Quand un agent du gouverneur lui avait demandé de représenter les intérêts trinitaires à la rencontre biannuelle des trois factions sur Espoir, Théodore n’était pas exactement enthousiaste.  Il y avait plusieurs choses à faire à l’hôpital et il avait commencé une expérience sur un nouvel anesthésiant chez lui. Il ne pourrait pas prendre des mesures directes sur le temps de réveil et de réaction chez son invité à son état…Le Mo’at en question s’était blessé sur la plantation et en avait perdu les deux bras lorsqu’il s’était pris dans la machine qui pressait la canne à sucre. Théodore l’avait donc recruté loin de la plantation pour le ramener à la maison et s’occuper de lui. Il faisait bonne figure chez les esclaves et les employés de la plantation. Mais, Théodore savait que ce produit était irrécupérable, alors autant s’en servir. S’il avait survécu à ce trauma, le Mo’at devait être solide, même parmi les siens, et il pouvait l’utiliser pour tester des nouvelles idées. Plusieurs idées bourdonnaient dans sa tête. C’était ces expériences là que la mission diplomatique retardait, mais l’évêque devait se plier aux demandes d’un Cardinal. Il prit son congé de l’hôpital et prit le transport officiel pour se rendre à Espoir, un long voyage.

La rencontre fut fastidieuse. La majorité des points étaient déjà réglées, mais les points que Théodore amena furent généralement acceptés, l’éloquence et le statut de l’homme surprenant les diplomates présents. Après la fin de la matinée des réunions, un officiel de l’endroit, un certain Sean Hastings, lui proposa de l’amener visiter l’un des bars de l’astroport où on trouvait un des meilleurs burgers de la planète. Théodore était sceptique quand à cette bravade, mais il n’avait jamais mangé de burgers et il pourrait profiter du moment pour observer la ville dans son quotidien et utiliser sa connaissance du terrain pour appuyer ses remarques avec des faits, lors de la suite des discussions.

Hastings le mena jusqu’à un établissement dénommé le Runny Amber, mais alors qu’il était pour entrer, le corporatiste s’arrêta quand son terminal personnel sonna. Il le regarda, puis tournant son regard vers Théodore, gêné, il déclara :

-Désolé Monseigneur, mais je ne pourrai pas vous accompagner, il y une rixe sur le port et tous les hommes disponibles sont demandés. Mais, entrez, entrez, le tavernier est très apprécié, je vous rejoindrai dès que possible.

-Puisque vous devez y aller, faites, monsieur Hastings. Je devrais pouvoir m’occuper de moi-même pour quelques instants.

C’est ainsi que Théodore La Valette mit pour la première fois les premiers au Runny Amber. Lame à la hanche, vêtu d’un chemise rouge bourgogne et de ses pantalons noirs de voyage, un veston noir par dessus, l’évêque se fit un chemin vers une table, attirant l’attention sans mal, mais l’aisance avec laquelle il marchait avec l’épée pouvait décourager ceux qui lui aurait chercher des noises.
avatar
Voir la fiche
Cathwulf Searuweard
Tavernier & propriétaire du Runny Amber

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t76-cathwulf-searuweard http://helldorado.forumactif.com/t112-le-carnet-d-adresse-du-runny-amber http://helldorado.forumactif.com/t116-the-runny-amber
Midi. Plus ou moins une ou deux heures, c'était le matin du Runny Amber qui fermait habituellement avec l'aube et l'on sentait bien dans sa salle à moitié vide le calme des débuts. Plus que les pirates habituels qui s'occupaient de l'ambiance dès le début de la soirée, les tables prises l'étaient par des gens simple, matelots, ouvriers, mécanos qui prenaient un burger et une bière avant de reprendre leurs activités journalières

Réveillé depuis peu, Wulf ne semblait pas dans son assiette. Ses yeux clairs, assombris par la mauvaise humeur fusillaient les verres humides qu'il tentait tant bien que mal de sécher d'une seule main. Ce matin, son foutu bras de merde avait refusé de bouger. Tout simplement. Certes, ce n'était pas la première fois qu'il avait des problèmes de ce genre – en général, un bon coup de clef à molette sur l'épaule réparait ça – mais ça commençait à bien faire. Peut-être allait-il devoir retourner à l'hôpital, finalement, faire enfin cette révision qu'il était censée faire dix-huit mois plus tôt. Saloperie, il n'avait pas encore fini de s'auto-rembourser le prix de la prothèse de BASE, MERDE.

Occupé à ruminer il regarda à peine le nouveau venu, son veston rouge et son épée, sinon pour se dire qu'il s'était trompé d'endroit et qu'il avait bien de la chance de ne pas être venu plus tard où il se serait fait plumer sévère. Décidant de prendre les devants, il l'apostropha. « Qu'est c-que j'peux faire pour vous Seigneur ? »
avatar
Voir la fiche
Théodore La Valette
Médecin Chef de Clinique

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

L’endroit était vraiment d’une drôle d’allure. Le Runny Amber était le genre de pub qui plaisait à la populace, car il leur rappelait leurs maisons et la camaraderie qu’ils y retrouvaient les faisait tous penser à leurs familles. C’était de beaux sentiments, mais en réalité, rien n’aurait pu être plus étranger à la psyché de Théodore. Alors, pendant qu’il observait froidement les alentours, il jeta un coup d’œil au menu, affectant une expression intéressée et camouflant son regard inquisiteur sous une curiosité feinte. Les burgers…une galette de viande hachée entre deux pains pour la tenir avec ses mains. Un plat simple pour des gens simples. Il n’avait jamais mangé une telle chose, mais il s’imaginait que ça ne pouvait pas faire de mal. Il n’avait jamais réellement compris l’utilité de la gastronomie. Le corps se devait simplement d’être sustenté après tout. C’est à ce moment-là qu’un grand homme aux cheveux roux arriva pour lui demander s’il pouvait lui servir quelque chose.

Le mot « seigneur » avait l’air aussi étranger dans sa bouche que « pitié » dans l’esprit de Théodore. Il réalisa que son habillement, même si sobre par ses standards, le déclarait aisément comme le client le plus fortuné dans ce bar. Un instant…Ces cheveux roux, ce visage, ces yeux… Il mettrait sa main à couper qu’il connaissait cet homme. Un nom de famille particulier… SEARUWEARD. Il sourit amicalement :

-On m’a recommandé d’essayer votre burger. Il paraît que c’est l’un des repas les plus exquis de l’astroport.
avatar
Voir la fiche
Cathwulf Searuweard
Tavernier & propriétaire du Runny Amber

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t76-cathwulf-searuweard http://helldorado.forumactif.com/t112-le-carnet-d-adresse-du-runny-amber http://helldorado.forumactif.com/t116-the-runny-amber
Il y eut quelques fractions de secondes pendant lesquelles les deux hommes se jaugèrent, comme pour prendre la mesure l'un de l'autre. Et puis, finalement, l'inconnu sourit soudain, rappelant à Cathwulf que les clients n'avaient pas à subir son humeur. Agacé mais cette fois contre lui-même, il se gratta bien inutilement le métal qui ornait son épaule droite et reprit d'une voix professionnelle.

« On a eu raison, nos burgers sont les meilleurs de l'astroport. Nous en avons trois, nommés en fonction des trois factions qui se partagent l'endroit. Préférez-vous une table ou le bar pour votre repas ? Vous avez de la chance, à cette heure de la journée, vous avez l'embarras du choix. Peut-être aimeriez vous une bière ou un verre de vin pour accompagner votre repas ? »

La fierté du jeune homme était palpable dans son ton. Il était fier de ses produits et ne doutait pas une seule seconde de la véracité de ses dires, même en poussant l'autre à la consommation. Il n'y a pas de petits profits. D'ailleurs... « Et si vous êtes d'humeur aventureuse ou disposé à attendre un peu... ou si aucune de nos factions bien-aimée ne remporte votre préférence, nous pouvons vous faire un burger du jour ou adapter l'une de vos recettes préférée... dans la mesure des ingrédients que nous disposons et moyennant, bien entendu, un petit extra. »
avatar
Voir la fiche
Théodore La Valette
Médecin Chef de Clinique

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

Le jeune homme se ressaisit vite, reprenant sa figure souriante et son air de vendeur. Il était fier de ses produits, cela paraissait. C’était donc sûrement lui le propriétaire. Plus le temps avançait, plus le physionomiste en Théodore était assuré qu’il avait bien vu les ressemblances chez un patient auparavant. Une autre chose qui attira son attention, c’est le bras métallique du jeune serveur. Il semblait pris dans une position incongrue, une position qui ne serait pas utilisé par quelqu’un s’il pouvait faire autrement. Le dessin se clarifiait. La mauvaise humeur du départ était liée à cet état de fait, sans doute.

-Je dois avouer que je me sens aventureux aujourd’hui. Je me laisse dans vos mains et je vous demanderai un burger du jour, avec une bière rousse.

La bière, ça faisait plus familier, n’est-ce pas ? Son sourire resta discrètement sur ses lèvres et son regard pris soudainement un sérieux plus palpable. Il se repositionna sur sa chaise, apparemment bien décidé à rester à cette table, mais il pointa gentiment le bras du jeune homme.

-J’ai déjà vu ce genre de réactions chez des patients à moi. Ce remplacement est-il récent ? Les nerfs sont souvent disposés à coincer dans les prothèses de basse qualité. Ce n’est pas un problème mécanique, du moins, pas de celle de l’hydraulique de votre bras.

Il fournissait simplement un diagnostic à un problème. La sollicitude dont il faisait preuve était tout à fait sincère, aux regards même les plus inquisiteurs.
avatar
Voir la fiche
Cathwulf Searuweard
Tavernier & propriétaire du Runny Amber

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t76-cathwulf-searuweard http://helldorado.forumactif.com/t112-le-carnet-d-adresse-du-runny-amber http://helldorado.forumactif.com/t116-the-runny-amber
Et une Lorraine pour le type en vareuse, une. Sans se démonter, Wulf attrapa la tablette de commande qu'il avait dans la poche de son tablier, la posa sur la table et entra un burger du jour dans la machine, droit vers Audrey, et une bière rousse (la Lorraine donc, pas la seule rousse pétillante de l'endroit mais la seule que l'on pouvait consommer) vers Sarrazin, le tout avec le numéro de la table. Voilà une bonne chose de faite. Il reprit son engin, toujours d'une main et allait chercher des couverts, du pain et des sauces lorsque l'autre reprit la parole. Le jeune homme s'arrêta soudain, partagé entre agacement et intérêt. Le type avait l'air sympa (et riche) alors, dans le doute, il se décida pour le second.

« C'est pour ça que je n'arrivais à rien alors. Vous avez un truc pour la débloquer ? Elle fait de plus en plus n'importe quoi et j'en ai assez de casser des verres. »

Il ne fit pas de remarques sur la qualité de sa prothèse, il savait ce qu'il faisait en prenant la moins chère. Il protégeait ses cadets. Il l'assumait pleinement, même si parfois, il se prenait à rêver d'un truc avec tout plein de gadgets lui permettant de revenir à ses premières amours. Il tendit la main gauche, celle de chair, à l'inconnu.

« Moi c'est Cathwulf Searuweard. Désolé de pas vous tendre la droite. Vous êtes médecin ? »
avatar
Voir la fiche
Théodore La Valette
Médecin Chef de Clinique

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

Trop de pression sur la main ? Immobilité dans le bras ?  Probablement qu’avec quelques points de pression, il pourrait recadrer temporairement le nerf de l’épaule nécessaire, mais pour que les problèmes s’arrêtent, il faudrait sans doute opérer. Un si mauvais contact était vraiment signe d’une mauvaise prothèse.

-Il faudrait réaligner vos nerfs sur la prothèse correctement. Une meilleure prothèse serait de mise si vous pouvez, mais sinon, un meilleur travail de liaison serait essentiel. Je peux vous montrer une façon de compenser en attendant si vous le désirez.

Il serra la main gauche du jeune homme, sans mal. Il étudiait celui-ci avec intérêt. Ses contacts avec le dossier d’un vieux patient lui revenaient maintenant qu’il entendait le nom de la bouche du propriétaire du Runny Amber. Searuweard, encore ce nom. Des traits près de certains Mo’ats. La poigne du jeune homme est solide, mais les callosités de ses mains ne sont pas celles d’un serveur. Théodore continuait d’étudier sa proie de l’instant, apprenant chaque chose à savoir sur son interlocuteur, comme il le pouvait.

-Il n’y a pas de fautes, jeune homme. Vous pouvez m’appeler Théodore et je suis en effet docteur. Dites-moi, vous êtes lié à un certain monsieur Searuweard qui aurait été à l’hopital il y a une ou deux années ?

Il lança la dernière remarque presque du revers de la main, un peu discrètement, avec sollicitude feinte à la perfection.
avatar
Voir la fiche
Cathwulf Searuweard
Tavernier & propriétaire du Runny Amber

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t76-cathwulf-searuweard http://helldorado.forumactif.com/t112-le-carnet-d-adresse-du-runny-amber http://helldorado.forumactif.com/t116-the-runny-amber
Une meilleure prothèse ? Et bien voyons. Et pourquoi pas une maison sur Renaissance pour chacun de ses cadets, un laboratoire ET un cabinet de consultation pour le petit dernier, un garage pour Sunny et un vaisseau neuf pour Niaw qui arrêterait peut-être du coup de se prostituer à l'Union s'il pouvait voyager sans ? Non mais sérieusement, il y avait tellement de choses à faire avant de s'offrir une nouvelle prothèse. Ce n'était pas plus dans ses priorités qu'une nouvelle opération. Déçu, il secoue la tête avant de réaliser qu'on lui propose une solution temporaire.

« Ah, je veux bien doc', ce serait pas de refus. »

Le temporaire qui se répète, ça peut rester temporaire longtemps, non ? Ce n'est pas comme si c'était grave si ça déconnait un peu. Il saurait s'adapter. Sa connerie, sa responsabilité on avait dit. Le RA gagnait bien et leur père était parti avec beaucoup de frais liés à son état de santé mais ce n'était pas pour autant qu'il fallait faire n'importe quoi. On ne savait jamais ce qu'il pouvait se passer. C'était la leçon de sa vie. Surpris il sort de ses pensées et regarde l'inconnu qui vient de lui serrer la main.

« Mon vieux est passé l'année dernière. Il en avait marre je crois. Quinze ans dans une chaise ça vous bousille l'esprit. Pourquoi ? » Qu'on le reconnaisse, cela ne le surprends pas outre mesure. Leur nom est de ceux qui marquent sans pour autant qu'on se souvienne de l'orthographe. Et il ressemble au paternel.
avatar
Voir la fiche
Théodore La Valette
Médecin Chef de Clinique

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

L'homme devant lui était un individu fier. Pour s'immiscer dans l'esprit de gens fiers, il n'y avait pas de multiples solutions ou plusieurs angles d'attaques. On pouvait difficilement les contrôler, contrairement à ce qu'on aurait pu penser. On pouvait les aiguillonner dans un sens assez aisément, mais on ne pouvait pas s'interposer dans leur processus décisionnel autant que Théodore appréciait le faire chez ses interlocuteurs. Il n'avait pas de respect pour ça, un simple agacement, mais une excellente compréhension de ce à quoi il se frottait. Il fallait trouver l'angle mort de la personne et s'y introduire. Il sourit, un de ses fameux sourires qui pouvait avoir l'air tellement sympathique, mais sans parler plus que nécessaire. Les gens n'étaient qu'un jouet pour lui et tout était vu dans l'optique de faciliter sa vie plus tard en utilisant chacun de ses jouets.

-Vous permettez ?

Il se leva et posa les mains sur l'épaule de Cathwulf, ses longs doigts fins de médecin tâtant les muscles et trouvant les nerfs. Les noeuds qu'il y sentait étaient sans aucun doute la source du désalignement. Il appuya sur des points de pressions très fortement, causant certainement une douleur aigue dans l'épaule de Cathwulf.

-Désolé, je ne fais généralement pas cette procédure sans relaxants... J'ai eu accès au dossier de votre père à sa fin de vie. Je faisais des recherches sur le phénomène qui l'affligeait. J'en conduis encore.
avatar
Voir la fiche
Cathwulf Searuweard
Tavernier & propriétaire du Runny Amber

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t76-cathwulf-searuweard http://helldorado.forumactif.com/t112-le-carnet-d-adresse-du-runny-amber http://helldorado.forumactif.com/t116-the-runny-amber
Il permet. Il se baisse même un peu, laissant l'inconnu lui tripoter le dos et, soudain, mettre ses doigts dans des endroits qui font super mal. Surpris, il laisse échapper un grognement sourd et se mord sa main de chair pour étouffer les cris de douleurs. Des larmes naissent au coin de ses yeux mais hors de question pour lui d'avouer qu'il a mal. Jamais. Seule la marque de ses dents sur la chair de sa main montrera la peine qu'il a du endurer. Doucement, il se redresse et s'échappe presque avec soulagement de l'étreinte du type. Pendant une seconde...mais il a un sourire doux et il s'excuse. « Z'auriez pu prévenir » qu'il grogne quand même, se sentant stupide de réagir comme ça malgré tout. Il se masse doucement la base du cou, remuant les doigts de sa main libre. Tes manières, aurait réclamé sa mère à l'époque où elle avait encore un avis.

« Merci doc'. Ben ouais c'est trop tard pour lui mais si ça peut en guérir d'autre, c'est une bonne idée. Mon plus petit frère fait des études par là aussi. » Même s'il ne voit pas trop l'intérêt. Sûrement que le vieux il se rendait compte du poids qu'il était pour ses enfants. A sa place, Cathwulf n'aurait pas voulu se battre.Il se serait laissé partir. C'était mieux qu'être bloqué dans un corps immobile. Tout était mieux qu'être bloqué dans un corps immobile. « Et ça marche vos recherches ? »
avatar
Voir la fiche
Théodore La Valette
Médecin Chef de Clinique

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

Les nerfs du jeune homme devaient avoir été replacés grossièrement pour concorder avec leurs liens biomécaniques dans le bras de pacotille de Cathwulf. Il n'était pas un ingénieur biomécanique, mais celui qui avait créé en vendu cette chose à un être humain était franchement un déchet. Qui aurait pu croire que cette chose marcherait longtemps ? La plèbe et leur manie d'acheter des choses moins chers par orgueil mal placé et leurs excuses. Son regard se durcit un peu malgré lui, la glace qu'il avait dans le sang faisant un brin surface. Mais, Théodore n'avait pas perfectionné sa capacité à tourner les gens autour de son doigt en étant inconscient de son caractère primaire. Il rattrapa son regard et le tourna dans une façon de parler, de paraître honnête et réel. Sans s'excuser de n'avoir pas prévenu, il prit le ton du médecin préoccupé et déclara:

-Celui qui vous a vendu cette pièce est un arnaqueur. Ce genre de problèmes ne devraient pas arriver si vite après une implantation.

Un petit frère en médecine ? Le trinitaire fit note mentale d'investiguer la situation et de trouver le Searuwerd médecin. Avec leur ascendance, il ne devait pas faire des études dans un collège trinitaire, alors logiquement la source serait l'union corporatiste. Il reconcentra son regard sur Cathwulf lorsque celui-ci demanda des nouvelles sur les recherches. Deux dossiers lui vinrent en tête.

-Pour l'instant, je suis encore aux tests préliminaires sur des animaux, mais certaines théories ont des résultats encourageants. D'autres moins.
avatar
Voir la fiche
Cathwulf Searuweard
Tavernier & propriétaire du Runny Amber

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t76-cathwulf-searuweard http://helldorado.forumactif.com/t112-le-carnet-d-adresse-du-runny-amber http://helldorado.forumactif.com/t116-the-runny-amber
Il hausse les épaules, soulagé de voir ses deux bras suivre le mouvement. Il ne s'attendait pas à des excuses et avait l'habitude de la critique sur son bras. Il était d'accord, c'était un vieux truc pourri mais il avait beaucoup de choses à dépenser avant un nouveau membre. Tant qu'il pouvait travailler, finalement, ça irait. Il l'avait dit à Wynnstan ce jour là à l'hôpital. Sa connerie, sa responsabilité. Hors de question de dépenser un crédit qui aurait dû revenir aux petits pour son confort ou son bien-être personnel.

« J'y connais rien. Mais je suppose que c'est un peu toujours comme ça. Enfin si vous pouvez aider d'autres familles, tant mieux pour elles. » C'était trop tard pour lui. Son adolescence était passée comme un coup de tonnerre et il savait parfaitement que ses plus belles années d'adulte lui seraient également volées. Il avait fait son deuil à coup de poings et de colère des années auparavant. Inutile de s'appesantir sur ce qui aurait du être quand, de toute évidence, cela n'était pas. Il quitta une seconde la table pour servir à son client le burger et la boisson qu'il avait commandées, posant tout avec son bras nouvellement réparé. Pas de casse. Bonne nouvelle.

« Je vous souhaite un bon appétit. N'hésitez pas à m'appeler si vous avez besoin de quoi que ce soit. »
avatar
Voir la fiche
Théodore La Valette
Médecin Chef de Clinique

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

Il hocha la tête. Le jeune homme avait dit ce qu'il voulait et n'était clairement pas un intellectuel. Il le laissa partir et le regarda se rapprocher en silence avec le burger du jour et sa bière. Il remercia le propriétaire du Runny Amber avant de se mettre à manger. Le burger était agréable à manger et la bière rafraîchissante. Théodore n'avait pas vraiment d'émotions à associer au fait de manger. C'était une façon pour lui de reprendre de l'énergie sans plus et la bière était sans doute pas vraiment aidante dans tout ça. Son point de vue de médecin lui rappelait que c'était techniquement un poison, mais il conservait toujours que c'était un poison utile socialement. Les gens se détendaient autour de soi quand on partageait leur boisson de plébéien.

Il finit rapidement son repas et se releva depuis la table où il était assis. En se dirigeant vers le comptoir, il sortit son terminal et paya son repas en laissant un généreux pourboire, sans être trop coûteux. Il ne voulait pas que Cathwulf pense qu'il lui faisait la charité. Théodore était simplement habitué de payer plus cher ses repas. Il quitta le Runny Amber satisfait. Il avait un nouveau jouet en tête maintenant. Un sujet qui étudiait la médecine. Il salua l'aubergiste

-Je vous remercie pour le bon repas, Cathwulf. Vous pouvez me contacter en parlant à l'ambassade, si le coeur vous en dit.

Il savait très bien que le jeune homme roux ne le ferait jamais.
Voir la fiche
Contenu sponsorisé

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage

Informations complémentaires



0 mots