Eugène de Chateaubriand
Voir la fiche
Eugène de Chateaubriand
Maître artilleur du Némésis

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Notoriété:

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t182-eugene-de-chateaubriand-pi http://helldorado.forumactif.com/t192-ready-or-not-here-i-come http://helldorado.forumactif.com/t105-le-nemesis

Âge29 ans

GénétiqueHumain

SexeMasculin

CultureTrinité

AffiliationPirates

NavireLe Némésis

PosteMaître-artilleur

Eugène "Loose Cannon" de Chateaubriand
What do you have to change inside to survive ? Who do you have to become ?
Description
Eugène fait 1m80 ou quelque part dans ces eaux-là, à vrai dire il ne s'est jamais mesuré. Ce qu'on remarque tout de suite par contre c'est qu'il ne soulève pas des petites épées monofilament, Eugène c'est plutôt des grosses pièces de canon ou tout un tas de trucs lourds au vu de ses biceps. Et pas que de ses biceps à vrai dire. Il est musclé, et c'est pas qu'il fait attention à lui, loin de là. C'est juste qu'il est actif, tout le temps, toujours. Et maintenant qu'il peut manger à sa faim et un peu plus, sa nature reprend. Il est costaud, ça se voit, mais pas plus comme il ne le cultive pas. Pourtant il a le visage fin, il ne fait pas brute épaisse Eugène. Au contraire, très souple, toujours en l'air ou à faire une cabriole, il se mouve souvent dans le vaisseau comme un animal, connaissant ses moindres recoins, choisissant l'itinéraire le plus amusant, ce qui peut parfois être dérangeant à l’œil. Sa peau est sombre et ses cheveux crépus. Il a arrêté de s'en occuper en portant des dreadlocks qu'il attache en chignon ou simplement ramenées ensemble.
Il a de grandes mains de travailleurs, calleuses et épaisses, et il est fait tout en longueur, pour la course. Sa peau sans cicatrice est lisse et il a l'air parfois plus jeune qu'il ne l'est, alors que croyez moi il ne s'est jamais approché d'une crème. Ses yeux sont noisette. Il a un sourire colgate alors que ça fait des années qu'il n'est pas allé chez un dentiste, on peut néanmoins voir des canines plus longues que les autres dents. Cet aspect vampire le fait particulièrement rire et il n'hésite pas à en jouer. De manière générale, Eugène est très à l'aise avec son corps, il n'est absolument pas pudique, tous ses artilleurs l'ont déjà vu nus, j'aimerais dire tout le bateau mais les yeux innocents de Jillian ont du échapper à ce spectacle. Il ne fait même pas exprès, c'est juste qu'il dort parfois nu et des urgences peuvent l'appeler. Il n'est jamais guindé cet homme là, toujours prêt, toujours sur la détente et détendu à la fois comme un acrobate. C'est pas le plus beau des hommes mais il a de quoi plaire, un certain charme entre sa musculature, sa peau, son sourire, et le reste c'est surtout sa réputation et un peu de tchatche. Une fois sur le champ de bataille ou pendant un combat, c'est une machin, il est fou, ses mouvements sont hiératiques, rapides, toujours vers un autre objectif, il rit, hurle, s'agite vers ses objectifs et est entièrement concentré à sa tâche. Exploser tout sur son passage.
Son corps change selon ses humeurs comme son caractère, impossible à anticiper, incontrôlable. Ce grand gaillard comme ça, vous le verriez dans votre lit, couvert de cicatrices… vulnérable, fragile, touchant. A se lover contre vous et vous chérir comme un trésor, à quémander caresses et affection. A réclamer l'amour d'une amante comme il aurait réclamé l'amour d'une mère. Complexe d'Oedipe vous avez dit ?

Style vestimentaire : Eugène n'a pas vraiment de style, c'est le moins qu'on puisse dire. Il porte des trucs qui ne l'entravent pas dans ses mouvements, quand il en porte cela dit. Des trucs qui coûtent pas chers et qu'on peut salir… ou pas, en vérité il s'en fout d'avoir l'air crado. Porter des trucs troués ça ne le dérange pas, ni d'empiler des couches de tous types de vêtements. Il n'est pas de ceux qui ne portent que du noir, au contraire, une fois une femme lui a dit que le blanc ne lui allait pas si mal et ce n'est pas rare de le voir porter un débardeur blanc. Le orange, le vert, le violet, aucune couleur ne lui fait peur même s'il ne va pas aller porter des paillettes ou du fluo. Et encore … si vous lui offrez un slip à paillettes rose… il pourrait le porter. Souvent vous le croiserez en débardeur et pantacourt ou baggy de sport ou legging, il a tout le temps chaud. Pourtant il porte des gants, des gants de travail pour réparer, cogner fort et éviter les brûlures à cause des armes. Pas qu'il soit douillet mais une main blessée, ça l'empêcherait de reprendre un flingue correctement, ou au moins des mitaines s'il les oublie pas. Au pire il peut compter sur son animal pour lui rappeler. A côté de ça il porte toujours un sac avec tout un tas de choses dedans, passant d'outils à des cigarettes sans oublier, des cordes, de la bouffe pour son Kao, des couteaux, des trucs qu'il récupère pour faire des bombes artisanales, les plans du vaisseau au cas-où, un vieux Hcom qu'il utilise essentiellement pour ses potes partout dans l'univers. Un vrai bordel. Il a des ceintures de munitions et des étuis et des bourses qui contiennent tout un tas de balles et recharges. Il a souvent un masque pour protéger ses yeux des explosions et des projections, un truc basique. Pas comme le masque qu'il met à son Kao qui a les yeux fragiles, un masque qui lui a coûté un bras mais qu'il ne regrette pas. De toute façon il ne regrette aucun achat même impulsif même endetté comme il est. Il a très souvent des armes sur lui, laser ou à feu, ou des armes de jet type bombes à mèche. Et plusieurs briquets. C'est important ça les briquets. Mais c'est à peu près tout. D'ailleurs ce qu'il porte sur son dos c'est tout ce qu'il a. Ça lui donne pas un air classe mais c'est fonctionnel et ça lui ressemble, un peu fou, avec de tout partout, prêt à exploser tout le temps, et sans vraiment faire attention à son apparence ou à ce que pourraient penser les autres.

Signes particuliers : Des signes particuliers ? Vous rigolez ? C'est un signe particulier en lui-même. En partant de ses tatouages sur sa passion du feu, des explosions, sa vie de pirate et des allusions vers ceux plus ironiques des symboles de la Trinité jusqu'à ses oreilles percées avec des écarteurs, il est spécial. Comme tous les artilleurs vous me direz. En plus de ça, seul son visage est à peu près épargné par les cicatrices qui sillonnent son corps. D'abord vous pourriez voir son dos et les immenses lacérations, mais aussi les marques de cigarettes écrasées sur son corps. Sur ses bras et ses jambes, des mutilations représentant des multiples formes de constellations. Et son tatouage principal sur des traces de brûlures, sur son torse Loose Cannon comme un rappel. Il ne s'en cache pas, il ne se justifie pas, ne s'explique pas, tout est là sur son corps, mais pas sur son visage, qu'il maquille parfois de peintures de guerres. Des signes particuliers sinon ? Son Kao qui le suit partout … ou presque. Et son regard dément ? C'est un livre ouvert Eugène, regardez le dans les yeux et vous saurez ce qu'il pense de vous et ce qu'il compte faire. Vous faire exploser, vous demander de l'amour ou ne pas vous voir.
Ah j'oublie peut-être … sa jambe droite est factice, elle contient un holster et une arme très probablement. Son œil gauche est aussi une prothèse, relativement bien faite, on ne s'en rendrait pas compte.
Caractère
Eugène change de caractère comme de chemise… il change plus de caractère que de chemise de facto.
Dans la vie de tous les jours, Eugène s'en fout. Au quotidien, il laisse passer les choses. Une distanciation assez courante chez les adultes anciennement victimes de violence. Il est dans une autre réalité. Il prend assez peu de choses au sérieux. Il n'est pas froid mais simplement détaché.
Lors de batailles ou toutes autres occasions où il a décemment le droit de faire exploser un maximum de choses et de tirer sur un maximum de gens/objets, alors il est complètement autre, extrêmement excité. Agité comme une puce, il est dans son élément, allant au cœur des plus gros chaos, prenant les plus grands risques, s'amusant comme un fou, rigolant comme un démon. Il motive ses troupes rien que par sa propre passion. Il est sadique et masochiste à la fois, sauvant ses subordonnées dans les pires situations.
Il peut aussi être de bonne humeur, les soirs de victoire, les soirs de fête ou tout simplement comme ça en allant voir Azel ou en parlant avec Laylia. Il est très excessif et joueur, pouvant parfois aller trop loin. Il drague toujours énormément et avec la subtilité des artilleurs, mais les femmes savent qu'elles ne craignent rien avec lui du moins en ce qui concerne le sexe, il est tendre avec elles.
Et il peut être de mauvaise humeur, peu de choses le rendent réellement furieux. Mais quand il le devient c'est en un claquement de doigt. Il devient agressif, fourbe, prédateur. Certains sujets le rendent particulièrement en colère, s'attaquer à un enfant ou à un animal. Les gens qui ont peur, les véritables peurs phobiques, il ne peut s'empêcher de s'interposer.
Il est vulnérable rarement, souvent dans le lit d'une femme. Ou quand il a trop bu s'il ne devient pas flippant.
Eugène est lunatique et imprévisible. Il est capable de tout, tout le temps. Lui-même ne contrôle pas ses humeurs. On le considère souvent comme ingérable voire invivable. Son esprit est un constant champ de bataille et on ne sait pas quand il va marcher sur une mine. Il n'y a qu'avec Bullet que ça marche bien, il est calme avec elle et il a souvent besoin de se ressourcer seul, dans sa bulle.
Si l'on excepte qu'il est un risque et qu'il peut devenir incontrôlable et dangereux une fois explosé, il est d'une compagnie assez agréable. Il ne juge pas, avec son équipe et ses connaissances il s'amuse bien, reste toujours ouvert à tout. Cependant il faut être prêt à être surpris, il porte bien son surnom. Il peut frapper vite n'importe quand et n'importe où. Ses réactions peuvent surprenantes, inadaptées et gênantes. Et à vrai dire, il s'en fout, il n'a pas de limite.
Histoire
Profil no 69.
Maître-artilleur du Némésis, vaisseau pirate commandé par Jezabel Alvarez : Eugène de Chateaubriand.
Le sujet est explosif, une bombe à retardement, c'est pourquoi il est intéressant. Je n'ai pu retirer aucune information viable ou du moins que des phrases trop mystérieuses pour être décodées dans des clefs mentales que je n'ai pas encore. Je pars donc à la recherche de son passé afin de comprendre Eugène et les pathologies ou névroses qu'il présente. D'après son nom de famille, les seuls représentants des de Chateaubriand se trouvent sur Renaissance, où se trouvaient tout du moins. Ma seule piste consiste pour l'instant en un homme déclaré hérétique par la Trinité, désormais pirate vraisemblablement, et hautement recherché. Il a été effacé de nombres de registres et peu de personnes savent quelque chose pour lui. Il me faut donc retrouver le côté maternel d'Eugène. Sur Paradis, j'ai rencontré un vieil homme dans une taverne qui semblait connaître assez bien l'histoire de l'Inquisition dans la ville. Il me semble avoir vu qu'il portait un médaillon de fleur d'Abeba, un croyant à n'en pas douter, peut-être avait-il travaillé pour l'Inquisition dans le temps. Je n'en ai jamais su plus.


« Chateaubriand… Chateaubriand… ça fait un bail que j'en ai pas entendu parler de c't'histoire là. Il a du mourir dans l'espace ou changer de nom parce que ce nom-là il a disparu de la circulation… Les Chateau… les de Chateaubriand c'était une bonne famille bien sous tous rapports de la Trinité. Ils venaient de loin pour habiter Paradis. Paraît même que le grand-père a vu la Terre Sainte. Leur gosse… ils ont pas eu de chance leur gosse avait une flamme pirate dans le cœur. Et pas que ça… nan nan pas que ça. Leur gosse il était spécial. J'baisse la voix parce qu'on parle pas d'ces choses là ici. Il était pas très bien dans sa tête. Il croyait pas. Et à c'qui paraît… il aimait tuer des bêtes. Un cruel, sans morale. Sauf qu'ils ont forcé à l'faire rentrer l'E-cque. Et ça a pas bien marché. Ce sont que des histoires, j'sais pas pourquoi ça vous intéresse. »

« Vous l'avez connu ? »

« Ah non moi j'l'ai pas connu. J'ai même jamais su pourquoi il avait été déclaré hérétique. Quelque chose de grave ah ça… et il s'est enfui. J'sais pas trop c'qu'il avait vu ou c'qu'il avait fait. Il s'est enfui. Ils ont jamais pu le rattraper. Même qu'il paraît qu'il a fait explosé une salle de classe, y'a eu des morts même s'ils ont voulu étouffer l'affaire. Faut pas donner d'exemples aux jeunes. Nan moi j'l'ai pas connu. Par contre … »

« Je vous en repaye une, pas de problème. »

« Ah vous êtes bon, j'l'ai vu tout de suite dans votre regard. Bon et curieux. Moi à c't'époque j'étais un ptit jeunot qui travaillait pour l'Inquisition. J'voyais rien, j'entendais rien j'peux vous l'assurer. Mais j'étais fouineur. Comme tous les gamins. J'sais qu'ils ont embarqué une dame. Jeanne Tardieu, jolie mais fragile. Apparemment… il serait passé la voir avant de partir pour … vous savez. Enfin bon de toute façon elle savait rien. Par contre elle a été bien abîmé, ils ont pas été tendres avec elle. Peut-être qu'elle avait déjà un pet au casque avant mais là … ça s'est pas arrangé. La pauvre dame. Jamais entendu. Elle s'est faite discrète après. Peut-être même bien qu'elle s'est remariée. »

Je suis reparti pour aller trouver cette Jeanne Tardieu mais elle était décédée et je n'ai pu trouver que sa sœur, Huguette Tardieu, une vieille fille laide, dévote et terrifiée.

« Bonjour, j'aimerais parler avec vous de votre sœur. »

« Partez ! »

Je suis retourné la voir à plusieurs reprises et elle a fini par m'ouvrir, de peur que ça alerte quelqu'un dans le voisinage, de voir un homme à sa porte plusieurs fois par semaine.

« Qu'est-ce que vous voulez savoir sur cette femme ? »

« Quel rapport elle a eu avec les de Chateaubriand ? »

« Cet hérétique ! Ne parlez pas de lui à voix haute. Rentrez rentrez. Ce maudit a apporté la malédiction sur notre famille… ma sœur était une femme de bien. Elle avait des sautes d'humeur fréquentes mais elle était très bien. Pure. Je ne sais pas comment il a fait mais … c'est lui qui l'a tuée. »

« Elle est morte après s'être fait prendre par l'Inquisition ? »

« Comment vous savez ça ? Qu'est-ce que vous cherchez ? »

« Je suis sur les traces d'Eugène. »

« Pauvre fou. Seigneur. Pardonnez nos offenses comme nous pardonnons… »

« Madame ? »

« Donc vous connaissez Eugène… il n'est pas mort. Ce démon. Oui c'est bien mon neveu. Cette ordure de Chateaubriand, non content de renier sa foi et son peuple pour aller faire je ne sais quelles horreurs dans l'espace et mourir comme un fou, il a fallu qu'il mette un polichinelle dans le tiroir à ma sœur. Heureusement qu'on l'a mariée tout de suite après. On avait de quoi se le permettre à l'époque. Souillée comme elle était et avec le peu d'esprit qu'elle avait gardé, il n'y avait qu'un qui voulait bien d'elle. Le thanatopracteur. Un homme très bon mais il n'avait pas trouvé de femme, les gens l'évitaient à cause de son travail. Y'a pas de sot métier comme on dit chez nous. Il faut bien que quelqu'un le fasse. Gauthier Pichon, il s'appelait comme ça. Eugène est né et déjà … je vous le jure… on pouvait voir le démon dans ses yeux. C'était une incarnation du démon. Ma pauvre Jeanne a tout essayé pourtant. Elle a imploré le Seigneur, elle a tout fait pour essayer de sauver cet enfant. Il était déjà perdu. Elle a même voulu le rendre spécial vous savez, forcer le Tout puissant à regarder son fils… le marquer … au sceau de la Constellation. Mais ça n'a jamais fonctionné. Ils ont cru qu'elle était folle mais moi je savais. Les punitions ça n'a jamais marché avec lui. »

« Attendez je ne comprends pas. Jeanne battait Eugène ? Elle le mutilait ? »

« Vous confondez tout ! Elle l'a mutilé oui mais pour le sauver, pour lui trouver grâce à Ses yeux ! Et bien sûr qu'elle le punissait. Il ne fallait pas laisser le démon grandir en lui. De toute façon Jeanne a toujours été plus sensible à l'appel du Seigneur. Elle l'entendait vous saviez, mais Il n'a jamais répondu à ses appels au secours. »

« Jeanne entendait des voix ? Et son mari, Gauthier qu'en pensait-il de cet enfant ? »

« Il le détestait, et il avait bien raison. Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise de plus ? Il avait accepté de prendre l'enfant mais c'était pour avoir la mère. Il s'est retrouvé avec un enfant maudit et sa femme trop occupée par le démon pour bien s'occuper de lui. Heureusement que Jeanne s'est rattrapée, elle a délaissé l'enfant. Il n'y avait plus rien à faire. Et elle a donné de vrais enfants à son mari. »

« Y a-t-il un endroit où je pourrais trouver votre sœur, son mari ou leurs enfants ? »

« Ma défunte sœur et son défunt époux ne sont plus de ce monde. Leurs enfants, l'une a repris le travail de son père et l'autre est en hôpital. »

« Ils sont morts il y a longtemps ? »

« Oh, au moins 10 ans mais si j'étais vous je n'approcherais pas trop d'Eugène. Il pourrait vous maudire plus vite que vous ne le pensez. Qui sait si ce n'est pas un pirate aujourd'hui… méfiez-vous. Jeanne et Gauthier sont morts dans d'étranges circonstances… et je n'ai plus jamais revu Eugène. Maintenant partez je vous dis et ne revenez plus jamais me parler de ces événements. »

« Je vous remercie. »

L'entrevue avec Huguette Tardieu était particulièrement enrichissante quoique trouver les véritables informations dans les croyances et le fanatisme des Tardieu était un défi. J'en conclus que l'histoire d'Eugène n'a sans doute pas commencé de la meilleure des manières. Enfant battu, privé d'amour parental, je n'ai qu'une partie du récit mais il fait froid dans le dos. Je vais donc voir Annabelle Pichon, embaumeuse de Paradis. Son atelier sentait la mort et je la trouvais concentrée sur son travail, le visage déformé par une affreuse brûlure.

« Bonjour, je vous dérange ? »

« Non non allez-y, vous m'avez surprise, les gens ne viennent pas jusqu'ici en général que voulez-vous ? »

« Vous êtes Annabelle Pichon ? »

« Exact. »

« J'aimerais en savoir plus sur Eugène ? »

« Eugène ? Mon demi-frère ? Mais pourquoi vous voulez savoir … j'espère que vous êtes pas un de ces curieux sadiques. Cette affaire c'était y'a des années. Je sais même pas s'il est encore en vie et j'ai pas envie de le savoir. »

« Quelle affaire ? »

« Oh vous ne savez pas ? Excusez-moi alors… ça fait longtemps que ça s'est passé mais on est impulsifs dans la famille. Vous savez vraiment pas alors ? »

« Vous pourriez m'expliquer ? »

« J'étais enfant quand ça s'est passé. La mort de nos deux parents et la disparition d'Eugène. Vous vouliez savoir sur Eugène, je risque pas de vous aider. Moi j'avais 10 ans quand ça s'est passé. J'en garde juste ça. »

« Vous avez brûlé ? »

« Oh pas que moi je vous rassure. Toute la maison et les parents avec. Faites pas cette tête, faut bien relativiser. Ça doit faire presque 12 ans maintenant. »

« Et Eugène s'est en allé à ce moment là ? »

« Vous savez Eugène était bizarre. Il rêvait de partir, c'était le moment j'imagine. Faut dire que c'était l'enfer pour lui à la maison. Enfin moi j'étais petite je vous le répète mais mon grand-frère m'a raconté. C'était pas beau à voir… je sais pas pourquoi maman le détestait et elle le faisait savoir allègrement. Et papa… il s'en fichait, Eugène ou un Kao ç'aurait été la même chose. Maman était un peu folle de toute manière. C'est un gène familial j'imagine. Moi même parfois je me demande si je vais pas finir comme elle. Et encore c'est moins que François, il a carrément fini à l'hôpital. Paranoïa et schizophrénie. Eugène c'était encore autre chose. J'crois que ça l'a rendu un peu fou les punitions de maman. Moi j'avais rien à faire là-dedans alors je préférais me tenir à l'écart. Et puis de toute façon Eugène il était un peu … flippant par moments. Il rigolait tout seul, il parlait des pirates, des batailles navales, d'un pseudo père qu'il aurait dans l'espace, de vengeance, ce genre de trucs. Moi j'étais là que sur la fin mais il avait pas l'air d'en souffrir plus que ça. Enfin vous savez les gamins ce que ça peut absorber … Il était un peu solitaire et agressif quand il était pas dans son monde je veux dire. Il l'a mal vécu ça c'est sûr. Et le métier de papa, ça a pas aidé à son équilibre mental si vous voyez ce que je veux dire. Il était heureux parfois mais il changeait constamment d'humeur, impossible de le suivre ou de prévoir ses comportements. Il prenait des risques aussi et ça lui est arrivé d'avoir des gestes violents envers d'autres gamins du quartier. Ah il a regretté… quand maman l'emmenait voir les prêtres, il était vide quand il rentrait, un vrai zombie. Il supportait pas qu'on fasse du mal aux bêtes et la mort le fascinait. Bref c'était un gamin spécial, pas très heureux. Ça se voyait sur la fin, avant qu'il parte je veux dire. Il a vachement grandi pendant l'adolescence et je crois qu'il se rendait pas vraiment compte qu'il était devenu plus fort que maman. Plus fort que papa probablement aussi. Maman le frappait moins, c'était plus psychologique à ce stade. Mais ça lui faisait plus rien, il en riait. C'est là qu'il faisait le plus flipper je crois. Il voulait partir c'était sûr. Faire quoi, j'en sais rien. Foutre le feu à des trucs sûrement. Il aimait vraiment bien ça le feu. Ouais je pourrais même dire qu'il était pyromane. Il a eu des embrouilles pour ça. Mais c'est pas lui qu'a mis le feu à la maison… Enfin en vrai j'en sais rien. Je me rappelle de rien. Juste que c'est papa qui m'a sauvé. Il avait vachement bu alors il a brûlé comme une allumette. Il a juste empêché le feu d'atteindre ma chambre. Ça a marché à moitié, comme mon visage. Résultat pfiut plus de parents, un frère fou, qui disait avoir vu des choses et un autre disparu. »

« Et… ça vous fait rien de plus que ça ? »

« Oh vous savez dans mon métier, on apprend à relativiser. Et puis on va tous se rejoindre à la fin. Dans la famille on fait pas dans le sentiment. Moi en particulier, on a tous une folie en nous. Chez les Tardieu c'est peut-être un peu plus présent. »

Notre échange s'est terminé sur des banalités mais j'en savais un peu plus. Je misais sur une folie génétique, familiale au vu des antécédents parentaux. Jeanne Tardieu ne devait pas être si pure qu'elle le disait pour coucher avec le premier venu tout comme elle entendait des voix qu'elle interprétait avec son fanatisme. A côté de ça, tous ses enfants semblent avoir souffert plus ou moins de la même nature psychologique. Annabelle présentait de clairs signes de psychopathie légère ou d'autisme et d'après ses dires son frère était paranoïaque. Je décidais d'aller voir son frère, François.

« Qu'est-ce que vous venez faire ici ? Vous venez pour me tuer ? Ils savent ce que je sais ? Epargnez-moi, Il vous pardonnera plus tard. »

« Bonjour François, je viens vous poser quelques questions ? »

« Vous êtes de la police ? De l'Inquisition ? C'était pas moi vous savez ! C'était ce maudit. Eugène. Satan. Je ne sais plus. L'Imperium est après moi, aidez-moi à m'enfuir. »

« Je ne suis pas de la police, calmez vous. Eugène a fait quoi ? »

« Il a tué mes parents. BOUM comme ça. BOUM BOUM BOUM. Chut chut rapprochez-vous. Il était parti le soir. Moi je l'entendais. Je l'entendais. Et quand il est revenu il était différent. »

« Qu'est-ce qu'il s'est passé ? »

« Il est allé dans une taverne… voir les pirates… BOUM. Et il a rencontré une capitaine. Ou l'Impérium. Ils me recherchaient déjà. Je suis le pape de la Trinité et personne ne doit le savoir. »

« Une capitaine ? »

« Il parlait avant de dormir. Il croyait que je l'entendais pas… mais j'entends tout. Une capitaine pirate. Belle très très belle. Elle lui a dit d'être libre, de vivre sa vie. Que l'espace était la plus belle chose au monde. Et elle lui a même donné… oh oh oh BOUM. »

« Qui était-ce ? »

« J'en sais rien on l'a pendu et elle est morte la semaine d'après. MORTE. Et lui. BOUM. Et moi j'étais devenu le pape. Mais ne le dites pas, ils vont me tuer sinon. »

« Je ne dirais rien François. »

Je devine chronologiquement que ça coïncide avec l’exécution du capitaine Erszébeth du Némésis, mère de Jezabel Alvarez. Eugène aurait-il rencontré cette femme ? Avant de mettre le feu à sa maison ? Je crois que certains secrets resteront enfouis dans sa propre mémoire mais je commence à mieux cerner le sujet. Sauf qu'ensuite sa trace est perdue. Il s'est enfui sans famille et sans rien. Comment est-il arrivé sur le Némésis ? Je pense que l'endroit où il est le plus susceptible d'être allé il y a 10 ans c'est le port de Paradis. J'y vais en espérant vainement y trouver des indices. Je vais dans les tavernes pour demander s'ils connaîtraient un Eugène. Ils le connaissent tous, il est déjà passé par un grand nombre d'entre elles et il n'a plus forcément le droit d'y mettre les pieds même s'il le fera quand même. Ils me l'ont tous dit, même s'il n'avait pas le droit Eugène le ferait quand même. Les règles ça ne le dérange pas. Je reconnais l'Eugène que j'ai rencontré. Certains me racontent un peu ce qu'il s'est passé à l'époque, ceux qui l'ont vécu du moins.

« Sacré numéro. Il peut être sympathique parfois. Ou calme. Le truc c'est que c'gars là il est ingérable, même pour lui-même. Ça fait de l'animation vous allez me dire … mais lui son animation ça finit toujours par un truc qui explose. Il était jeune mais il buvait comme un trou, comme son beau-père il m'disait. Il avait pas 18 ans mais on avait l'impression qu'il avait fait la guerre, y'a que son visage qu'avait rien. Des brûlures, des cicatrices, partout. Pas beau à voir. Pis il avait jamais d'argent, il se faisait dette sur dette et finissait par se battre avec des gars sur les comptoirs. Un et un mauvais client à la fois. Il était pas trop mauvais à se battre mais vous l'auriez vu, ça le faisait rire, se prendre des coups ça lui faisait rien. Il s'énervait même pas. Les bagarres, plus ça faisait du bruit, plus c'était le chaos, plus il aimait ça. Et après ça vous auriez vu, c'était plus le même homme, à dormir dans un coin. »

« Eugène, Eugène. Moi j'l'aimais bien. Pas jusqu'à m'en approcher mais franchement il avait un truc fascinant. On se demandait tous quand il allait partir dans l'espace ! C'était fait pour lui si vous voulez mon avis. Juste il manquait d'argent constamment. Et à part les flingues qu'il récupérait et qu'il revendait pour manger et boire -à contrecœur je peux vous l'assurer- il avait rien dans la poche. Il faisait trop peur aux petites frappes locales pour qu'elles l'incluent dans leurs affaires. Moi j'aimais bien l'avoir dans mon bar. Nan mais vraiment, il faisait flipper ceux qui se prenaient pour des méchants et même si y'avait de la casse de temps en temps il se marrait bien, ça faisait plaisir à voir. J'ai pas mal de clients qui l'aimaient bien le temps d'une soirée, lui et ses 0 limites. Bon ça lui a joué des tours plus tard j'ai entendu. »

« Ah le p'tit gars qui s'est interposé pour sauver la gamine. Sacré histoire, une petit belle comme le jour qui s'est pointé dans le bar. Elle avait du s'être perdue. Les gars ont voulu jouer avec elle ou je sais pas. Ils avaient pas la flamme c'est sûr. Des criminels. Elle a déconcentré un gars qu'a perdu sa partie. Et il était pas content. J'ai cru qu'il allait la gifler et y'a ce gars qui s'est interposé. Personne n'a bougé au début. En même temps vous l'auriez vu… dans ses yeux y'avait de la folie pure. Il a sorti une bombe de sa poche. Une petit à fragmentation. Pas assez pour exploser tout le bar mais ç'aurait fait des dégâts. Il a allumé sa clope avec et il l'a éteint… mais au dernier moment. Ah j'vous assure j'suis pas un peureux mais là. Même eux ils ont pas fait les malins. Et j'suis sûr d'un truc, c'est qu'il l'aurait fait péter sa bombe, dans la bouche d'un mec s'ils avaient touché à la gamine. Il l'a ramené ensuite. Il supportait pas qu'on touche aux gamins c'est ce qu'il m'a dit. Mais quand même. Tout ça pour une gifle. »

« Eugène il a fini quelques soirées dans mon bar. Il parlait de son passé vous savez ces trucs. Il voulait aller voir l'espace, être pirate. Il a même parlé du Némésis. Il avait déjà son idée en tête, mais sans argent, sans formation, il savait que c'était mort. Il avait des moments de lucidité comme ça. Y'a une petite dame qu'est venue le remercier une fois. Elle s'est occupée de lui et tout. Jamais vu une femme aussi belle dans mon bar. C'qu'elle lui a fait j'en sais rien. J'pense pas qu'elle a couché avec mais il était tout drôle le lendemain notre Eugène. Après il a découvert les femmes. Ah c'était drôle au début, il voulait les attraper mais il savait pas comment faire, c'était un gamin avec elle. Pas avec toutes hein mais certaines. A c'qu'on m'a dit maintenant il en fait tomber des filles. C'était un dragueur apprenti. Elles aiment bien ici avoir un petit goût du risque. Et pis… vous le dites pas aux gars, c'est ce que les filles disent aux taverniers, nous on entend tout. Mais Eugène il a une bonne réput' chez elles… vous savez pourquoi ? Vous le voyez fou et tout … mais au lit c'est un agneau à c'qu'on dit. Un vrai gamin. Faut dire que si c'que lamoitié de ce que j'ai entendu est vrai, il a pas été gâté niveau amour. On fait comme on peut avec son passé. S'il veut retrouver un peu d'affection s'pa moi qui vais l'en empêcher. »

Il semble donc qu'Eugène ait passé quelques années d'errance dans les bars de Renaissance. Si j'arrive à remettre correctement les dates, il est parti de chez lui aux alentours de ses 17 ans et il est resté là 2 ans. Un barman semble m'avoir dit qu'un membre de l'équipage du Lionroar l'ait recruté après avoir décelé un certain talent pour les armes et une certaine reconnaissance pirate. Je cherche d'anciens pirates du vaisseau. Des rescapés du Lionroar, il n'y en a pas eu beaucoup, je trouve un bar sur Tech12 où deux d'entre eux semblent s'être posés. Je discute avec un barman qui me raconte un peu le passage d'Eugène sur le vaisseau, un autre artilleur,ça tombe bien. Il confirme mes intuitions. Après avoir réussi à se faire embaucher, Eugène trouve sa place naturellement parmi les artilleurs et il va toujours plus loin dans les batailles. Cet homme Sarrazin semble être ce qui se rapproche le plus d'un ami, de tout ce que j'ai pu entendre jusqu'à présent. C'est là que son surnom le Loose Cannon apparaît. Sarrazin ricane en mentionnant le fait qu'Eugène a perdu son œil et il ne m'en dit pas plus, considérant sans doute que c'est trop compromettant pour m'en parler. Eugène est resté 3 ans sur le vaisseau avant d'être oublié. Drôle d'histoire. Sarrazin me raconte ça avec tristesse. Après l'histoire de l’œil dont je ne saurais rien, Eugène est laissé en récupération dans un port. Il semble qu'il n'ait pas été très aimé notamment d'un des pilotes qu'il avait failli tué avec un coup de gâchette un peu rapide. Ce pilote en question avait promis de le récupérer à la prochaine escale mais ils ne l'ont jamais revu. Je devine déjà la réaction d'Eugène au vu de ce que je sais maintenant sur lui. Le sentiment de rejet et d'abandon étant des sujets sensibles pour les enfants maltraités, je pense comprendre qu'il est reparti dans les logiques de survie émotionnelles que sont la fuite en avant, la solitude et cette idée d'être seul et de n'avoir rien à perdre. Si j'arrive à décoder correctement, il est possible qu'il se soit détaché de cet abandon malgré l'attachement probable qu'il avait pour l'équipage et il est parti de son côté dès qu'il a senti qu'on partait sans lui, se considérant comme seul et sans attaches. Un quiproquo vu que Sarrazin et les autres sont revenus le chercher mais il était parti.

Je retourne donc sur le Némésis car je sais qu'il a été recruté un an plus tard. On me redirige vers les membres d'abordage qui aurait vu son entrée dans le vaisseau. Un jeune homme rigide accepte de répondre à mes questions.


« Eugène de Chateaubriand. C'est bien de lui que vous vous voulez parler ? Bon je vais être bref alors. Il était dans une corvette qui nous a attaqué. Une petite corvette abîmée. Je ne sais même pas pourquoi elle nous a pris en chasse. Cela étant, elle a donné beaucoup de fil à retordre à nos artilleurs. Les coups étaient violents et il était impossible de les anticiper. Jack Beadle fulminait et la capitaine ne comprenait pas. D'autant plus qu'à l'abordage, nous n'avons rencontré qu'une résistance minime. Il y avait peu de monde sur ce vaisseau. Ils devaient être 70 en tout. Une prise facile et pauvre, nous ne comprenions pas pourquoi ils nous avaient attaqué. En vérité c'était Loose Cannon qui nous avait attaqué. Fou qu'il était. Jack a voulu voir les artilleurs. Et il était là, il bâillait. Deux personnes le tenaient, pas nos plus petits gabarits, des solides, au cas-où. Il était différent des autres pirates qui restaient dignes, qui gardaient le menton relevé et le regard noir. Il était détaché, ennuyé. Quand il a vu notre capitaine, il a souri et il nous a demandé quel vaisseau on était. Il y avait un grand silence. Et quand il a su, il a éclaté de rire. C'était glaçant. On s'est tous dit qu'il était fou. Et je me souviens encore qu'il a regardé la capitaine droit dans les yeux. Il lui a dit qu'il la rencontrait enfin et qu'il n'aurait jamais pu la louper. Qu'il avait quelque chose à lui rendre. Il n'avait presque rien sur lui. Il a montré du menton son pendentif. Je n'ai pas vu, ce que c'était, j'étais loin. La capitaine s'est approché, suspicieuse, on l'était tous. Honnêtement on était tous prêts à la défendre. Il était tranquille. Je crois qu'il y a eu un moment de stupeur. Elle était furieuse, mais furieuse glaçante, et elle lui a demandé bien distinctement comment il l'avait eu. Il lui a répondu nonchalamment que sa mère l'avait perdu dans un bar il y avait 5 ans de ça. Et il a continué en disant que c'était elle qui l'avait amené à l'espace. L'espace, Eugène de Chateaubriand, il y aurait été, avec ou sans pendentif. Mais c'est comme ça que le capitaine l'a récupéré. Je sais pas trop si c'est pour le mieux. C'est un artilleur et comme tous les artilleurs il est spécial. Inconstant. Enfin bon, pour la fin de l'anecdote, elle l'a pris avec elle après avoir discuté avec Beadle et ils l'ont amené avec eux pendant que nous terminions la prise. »

Je comprends donc qu'il a été pris sous l'aile de Jack Beadle, l'ancien maître-artilleur du Némésis. Cet homme étant mort, je retourne le Némésis trouver quelqu'un qui l'aurait bien connu et qui aurait pu voir la relation entre Eugène et lui, j'espère même retrouver des amis confidents de Jack. En fait je retrouve une Beadle sur le vaisseau, une ingénieure, sa fille, Ashley.

« Oui c'est vrai qu'on paraît tout petit quand on voit l'espace. »

« Vous vouliez savoir à propos de mon père, il vous suffit de regarder. Voilà, c'était ça sa vie. L'espace c'était son amour et le Némésis, son refuge. Vous allez trouver ça poétique mais c'est même pas volontaire, je vous assure j'ai été élevée par un artilleur c'est pas mon genre. C'est juste ... la stricte vérité. Mon père est né là et probablement comme son père avant lui. C'était … ah excusez moi c'est qu'il me manque beaucoup. Mon père c'était quelqu'un de spécial, un artilleur dans l'âme. Vous savez l'artillerie c'est un endroit sombre et pas envié. Surtout à cause des artilleurs mais ils ont un grand cœur ces gars et ces femmes-là. Une fois la confiance d'un artilleur acquise il vous suivra jusqu'au bout, et si vous êtes intégrés y'a pas groupe plus fêtard. C'est sûr qu'il faut y rentrer et gagner leur confiance. Ils ont mauvais caractère, ils sont colériques ou taiseux. Ils sont spéciaux. C'est ma famille. »

« Pourquoi vous les avez quitté ? »

« C'est une vie difficile. Je les adore mais les explosions, les batailles, ça m'a fatigué, je n'étais pas vraiment faite pour ça. Faut avoir un certain esprit pour être là-dessous. »

« Comme Eugène ? »

« Ah Eugène… Eugène. C'est lui qui vous intéresse hein ? Il est fascinant Eugène. On dit que c'est sa flamme. Ou sa folie. Mais oui, Eugène c'est un artilleur dans l'âme. Il aurait été pirate quoi qu'il arrive. Mon père n'a fait qu'accélérer les choses. »

« Votre père l'a formé ? »

« Et pas qu'un peu. Vous connaissez l'histoire de leur rencontre ? »

« Oui j'en ai entendu parler. »

« Bien. Jack, mon père, l'a remarqué tout de suite. Il l'a intégré parmi les artilleurs malgré son esprit. Il a beaucoup changé depuis son arrivée sur le Némésis. Vous auriez du le voir au début. C'était un démon. Et je parle pas de la créature qu'on nous fait imaginer dans la Trinité, non c'était un démon parce que c'était une bête. Ingérable, incontrôlable, on aurait dit un animal sauvage. Incompréhensible aussi. Il n'obéissait pas et il faisait peur à tout le monde. Même aux artilleurs. Et pourtant on en a vu des cas passer ici. Je saurais pas comment vous traduire... »

« Vous pouvez essayer. »

« En fait on savait jamais comment il était, comment il réagissait. Il pouvait surgir derrière vous avec une arme dans la main avec ce regard… comme s'il vous imaginait déjà exploser. Il me terrifiait. Ou alors il dormait toute la journée et se réveillant en riant, mais pas son rire que vous connaissez, non son vrai rire il fait froid dans le dos. Quand il y avait une bataille on l'enfermait parce qu'on avait peur qu'il fasse n'importe quoi. Apparemment il avait déjà été artilleur mais mon père demandait plus d'obéissance, de rigueur, pour lui être artilleur c'était pas juste faire n'importe quoi. Il était doué, tout le monde le savait, mais il aurait fini par grimper lui même sur un missile et sauter dans un autre vaisseau pour tout faire exploser. Les batailles lui montaient à la tête. Encore maintenant, c'est un des maître-artilleurs les plus fous qui soient, il a juste gagné assez de contrôle pour se retenir d'aller vraiment jusqu'au bout. »

« Et votre père l'enfermait ? »

« Pas de gaieté de cœur. Mais oui dans ces cas-là oui. Honnêtement je crois que mon père avait vu quelque chose en Eugène qu'Eugène même ne connaissait pas. Sa flamme ? Ses talents ? Sa capacité à commander ? Peut-être même qu'il a été touché par son histoire. Eugène vous savez il a pas eu une belle vie. Ah vous savez… ça se voit sur votre visage. Moi même je sais pas tout. Mais son corps, ça veut tout dire. »

« Vous pourriez me raconter comment votre père a réussi à le former ? Ou à l'assagir ? »

« L'assagir ? Ah vous me faites rire… En vérité, c'est juste une bombe à retardement ce gars. Mais attention, croyez pas que je l'aime pas. J'en ai même été amoureuse gamine. Oui je sais ça peut paraître fou, mais il est impressionnant et son côté dément ça le rend singulier. J'ai vu beaucoup de femmes penser qu'elles pouvaient le guérir ou qui étaient charmées par son absence de limite, comme s'il pouvait tout faire. Oui oui je reviens à votre sujet. Comme je vous l'ai dit, mon père l'a ramené et c'était un vulgaire criminel bandit. Mon père il l'avait conseillé à la capitaine mais il pensait pas qu'il allait devoir le former. Au début il a même cru qu'il n'y avait rien à faire. On voulait le reposer sur n'importe quel astroport. Ils se sont enfermés tous les deux. Ç'aurait pu être dangereux mais Jack a eu les bons mots et les bons arguments. L'astroport d'après, il m'a envoyé cherché des médicaments. Je l'ai dit à personne et je compte sur vous. »

« C'était des médicaments pour quoi ? »

« Pour équilibrer ses sautes d'humeur. J'sais pas s'il a jamais pris les médicaments mais je crois qu'il s'est rendu compte de l'opportunité qu'il avait. Eugène il était fait pour ça, des gros canons et des batailles épiques. Il a accepté de voir mon père et de le suivre. Jezabel était passée le voir aussi. Elle fait pas ça souvent, elle a autre chose à faire notre capitaine. Quoiqu'il en soit il a eu le déclic. C'était plus impossible, juste insupportable. Pendant 4 ans que ça a duré cette formation. Et ç'aurait duré encore si mon père était pas mort. Je crois qu'il avait transmis la plupart des choses qu'il savait à Eugène, mais ils s'aimaient bien. Chacun à leur façon. Eugène avait jamais eu de père, et si j'avais pas été amoureuse de lui, j'aurais été jalouse. Je l'ai été un peu. En même temps ils passaient beaucoup de temps ensemble. Le duo était comique et mal assorti, d'un côté mon père, une entité respectée, stratège, expérimentée, humaine, à mauvais caractère, taiseux et pudique, de l'autre ce pirate dégénéré aussi mobile qu'une mouche, inconscient, talentueux et bipolaire. Il était sympa avec moi, j'ai même pu voir ses petits feux d'artifice qu'il fait. C'est magnifique. »

« Donc si je comprends bien, Eugène a fini par écouter votre père et apprendre à ses côtés. Il voulait en faire son second ou son successeur ? »

« Pas vraiment. Au début il le voulait juste dans son équipe, mais il était le seul à pouvoir un tant soit peu le gérer ou lui faire entendre raison si on peut dire. Ils se sont accoutumés l'un à l'autre. Ils se ressemblaient un peu. Leurs corps étaient marqués, ils avaient la flamme, la passion de l'espace, et une histoire particulière avec le Némésis. Autour des deux les pirates s'assemblaient, les reconnaissant comme semblables. Ça s'arrêtait là, mon père était trop prudent pour Eugène et Eugène était trop inconstant pour mon père. Ils n'avaient pas le même état mental. En fait c'est petit à petit que ça s'est fait, Jack a fini par le prendre sous son aile comme assistant. Dans le métier, le risque est toujours présent alors bien sûr qu'il avait la mort en tête. Je ne sais pas s'il pensait qu'Eugène était prêt. Peut-être. Quelques mois avant de mourir ils sont allés acheter le Kao d'Eugène. »

« C'est Jack qui lui a offert ? »

« Bien sûr ! Et pas que ça ! Ça l'a rendu plus fiable d'avoir un animal Eugène. Mon père lui a expliqué que les animaux étaient aussi innocents que les gamins et il l'a convaincu. Il s'entendait assez bien avec la Taron'Huan de Jack. C'est celle que j'ai à l'épaule, elle a bien vieilli. Elle parle plus maintenant qu'il est mort. Enfin bon, et puis y'a eu les opérations. Eugène était borgne et deux ans après son opération on a remplacé son œil borgne par une prothèse améliorée. Et quand Jack est mort, Eugène a perdu la jambe en étant avec lui. Il l'a protégé jusqu'à la fin. On lui a mis une prothèse amélioré à la jambe aussi, avec une partie de l'héritage de Jack et puis le trésor qu'on a récupéré. Faut dire qu'il dépense toujours tout ce qu'il a. Il aurait jamais pu se payer ça. »

« Mais pourquoi lui offrir autant de cadeaux alors qu'il était aussi difficile ? »

« Ah ça faudrait demander à mon père. Mais ne vous y fiez pas, il a sauvé la vie à un bon nombre d'artilleur et plus sur ce vaisseau. Pas forcément volontairement mais le résultat est là. Il prend toujours tous les risques, ça l'amuse alors des mecs il en a sauvé. Même dans des situations complètement désespérées. Y'a rien qu'il peut pas faire quand il le veut. C'était aussi un sujet d'engueulades avec mon père. Il prenait pas soin de sa propre vie. Eugène comprenait même pas quand on lui disait ça, ça le faisait rire. »

« Et suite à la mort de Jack, c'est Eugène qui a pris le relais ? »

« Jack a succombé à ses blessures et pendant des semaines c'était Eugène qui le suppléait de toute façon. Moi je suis partie à ce moment là donc je suis pas trop au courant mais c'était évident, c'était le plus populaire et le plus doué pour prendre sa place. Pour le reste faudra demander à un des siens. »

Ma recherche semble sur le point de se finir vu que je reviens chez les artilleurs. L'ambiance est la même, on est pas toujours le bienvenu ici. Ils sont un peuple à part, se comprenant mutuellement mais très sectaires. Tous les mauvais caractères, les marginaux se retrouvent là. C'est le bordel, ça crie, ça joue, ça sent pas toujours très bon, certains coins sont enfumés. Beaucoup d'artilleurs ont des prothèses et tous ont des regards inquisiteurs et mauvais. On trouve de tout chez eux. Ils sont débraillés et s'arrêtent quand ils entendent quelqu'un arriver. Je suis déjà passé, j'ai déjà parlé à Eugène. Je ne les juge pas, ils le savent et je ne viens pas non plus pour leur créer des problèmes. Quand ils ont compris que je voulais étudier Eugène, ils ont explosé de rire en me souhaitant bon courage et de pas trop fouiller. Quand je suis revenu, ils étaient impressionnés de me revoir, ils se sont moqués. J'ai passé la soirée avec eux, avec Eugène aussi. Il semblait parfaitement à l'aise et presque heureux avec eux même si on le sentait parfois comme un funambule avec des blagues aux airs sérieux et des bombes allumées et éteintes un peu trop vite. J'ai fini la soirée avec un artilleur massif d'une quarantaine d'année, Miguel. Il avait bu juste assez pour s'ouvrir et répondre à mes questions.

« Vous aimez bien Eugène ? »

« Ah bah ça c'est sûr. Ça s'voit non ? Il m'a sauvé la mise un tas d'fois. Pis pas qu'à moi. C'est vrai que tout le monde dit qu'il est spécial. Mais on est tous bizarre ici. On est des pirates. Faut le suivre parfois mais c'est un bon gars. Vous avez jamais vécu de batailles avec lui sinon vous sauriez. Et puis les fêtes d'après batailles. Il a l'air de rien comme ça mais j'vous assure il nous donne toujours la victoire pis il nous lâche pas. Et nous on fait avec ses problèmes. On l'protège aussi. C'pour ça que faut pas que vous l'embêtiez m'sieur. »

« Je veux juste le comprendre. Que s'est-il passé à la mort de Jack Beadle ? »

« Ah c'était triste. Vraiment Jack il était très aimé. C'était un bon boss, il était là depuis sa naissance et il connaissait le vaisseau par cœur. C'était un taiseux comme nous, un égal. Sa mort c'était un coup dur pour nous. Et encore vous avez pas vu Eugène. On dirait pas qu'il peut être triste comme ça. J'vous assure. Il avait perdu son père. Mais il a pas lâché prise. La première bataille on s'est dit qu'il allait y aller pour s'tuer vous savez mais il est revenu pour nous. Pis pour Bullet. Ça lui a fait un vrai coup. Il a eu des épisodes intenses entre son apathie et pis sa folie meurtrière. C'était y'a deux ans mais il s'est remis. Il nous a dit que c'était comme ça, et qu'il comptait sur nous autant qu'on pouvait compter sur lui. C'est pas vraiment un grand bavard quand c'est de parler avec son cœur. Son cœur a lui il est pas comme les autres, abîmé mais sa flamme est grande. Il donne l'exemple, il nous prépare, il nous motive. Et on a tout ce qu'il faut ici. On a une bonne cohésion, on s'entend bien. On s'marre bien avec lui aussi. Dans des tavernes ou à jouer dans l'dortoir. On sait jamais c'qu'il a dans la tête et pis on préfère pas trop le contrarier. Parfois il rigole et parfois on sent qu'il pourrait te tuer dans ton sommeil donc y'a quelques règles qu'on suit. On touche pas aux gamins ni aux animaux. Ni à Guimauve. L'informaticienne aux cheveux roses. Ah ça il en pince pour elle c'est sûr. On le laisse tranquille aussi, on va pas l'ramener dans nos histoires. Il est pas trop demandant, il nous juge pas et on partage le même amour de l'espace et des canons. C'est un bon chef. Il prend tous les risques pour nous. Ptetre qu'il aime ça c'est vrai mais le résultat c'est l'même pour nous. Il nous accepte comme on est et nous ben on fait pareil. Y'a qu'ici que ça s'passe comme ça. C'pour ça qu'on laisse pas tout le monde rentrer. »

Il s'est finalement endormi sur mon épaule. Je me suis réveillé en plein milieu de la nuit et j'ai vu qu'il restait quelqu'un sur son Hcom : Eugène, Bullet, sa femelle Kao à ses pieds. Il me voit réveillé.

« Alors ça y est t'es allé enquêter tout ça ? »

« Oui. »

« J'espère que ça t'a plu au moins ? Bah puis me réponds pas j'ai pas envie d'savoir. T'as rien compris j'pense. Si t'as eu la chance de croiser les gens de ma vie. »

« J'ai pu en voir certains. »

« Pourquoi tu fais tout ça ? J'te fais peur ou j'te fascine ? Tu sais pas qui j'suis hein ? T'avais compris toi que j'fais pas la comédie. C'est moi quand j'explose un vaisseau, pis quand j'brûle ma maison. C'est moi quand j'rigole sur les cadavres des autres, c'est moi quand j'rigole avec mes artilleurs dans la taverne. C'est moi qui menace de t'assassiner dans ton sommeil et moi qui sauve ton gamin. C'est moi qui m'endort en pleurant sur un sein et c'est toujours moi qui les siffle devant tout le monde. C'est moi qui m'ennuie dans un conseil de guerre et c'est moi qui devient fou en bombardant l'autre vaisseau. Oh tiens regarde c'est ma pote de l'autre bout du monde. Elle c'est Aby sa fille, j'l'ai sauvé. Laylia qu'elle s'appelle la mère. Très belle hein. Tout ça pour te dire, j'ai pas été gâté et j'ai fait avec. J'attendais pas grand-chose de la vie. Mais on peut toujours être surpris.

Il m'a glissé quelque chose dans la main, une bombe. Mon cœur s'est arrêté de battre, la mèche était arrivée à terme et … un petit feu d'artifice violet en est sorti. Juste une gerbe.

« J'suis pas le plus sain des hommes mais j'suis un pirate. Même mieux, j'suis un artilleur. Faut toujours fais gaffe aux artilleurs. Et à ceux qui ont rien à perdre. Tu d'vrais rentrer chez toi. Tu l'as dit toi même. Manquerait plus que je t'explose dans les mains. »

Il me sourit et c'est la dernière chose que je verrais avant de partir. Je reste persuadé que je ne sais pas tout.
Caractéristiques
20 PA - 2500 PE
Flamme Pirate : Puissante

Talent : Confection de feux d'artifices

Dans son temps libre Eugène aime bien créer des artifices, des petits et d'autres pour les grandes occasions. Il est plutôt doué et fabrique de jolies couleurs qui éclatent plus ou moins haut et plus ou moins forts. Il suffit de quelques substances rares ou non qu'il a dans une bourse pour fabriquer une minuscule explosion de couleur. Pas dangereux et plutôt joli.

Désavantage : Pauvreté / Panier percé

Avantages :

• Animal de travail (5 PA) - Femelle Kao nommée Bullet - Chien de garde et assistance au travail.
• Cyborg (5 PA) - Jambe cybernétique - Option d'arme dissimulée.
• Cyborg (5 PA) - Prothèse d’œil.
• Vaisseau supérieur - armement (5 PA)


Domaines d'expertise :

• Armes de vaisseau - Maître
• Commandement - Initié
• Tactique de combat spatiale - Habile
• Réparation armement - Habile
• Arme à distance légère - Habile
• Sport - Habile
Le joueur
Léo - 21 ans
• Double compte ? Si oui, listez les comptes précédents : Nope

• Comment avez-vous connu le forum ? Le trio des tentatrices : Aki, Ley & Lea. (Avec une attention spéciale de Ley cette fois-ci <3)

• A quel rythme répondez-vous généralement ? Assez rapide, surtout à 250 mots. Je réponds au moins 5 fois par semaine (excepté les absences).

• Si vous aviez un changement à proposer sur le forum, ce serait lequel ? Lorsqu'on se connecte on doit écrire l'identifiant et le mdp qui apparaissent en noir. Bon c'est un détail mais ça rend galère de voir et facile de faire une faute. Ah et un endroit où poster des textos, sms, messages vocaux (version cyber espace bien sûr) j'avais bien aimé sur d'autres forums. ça donnait des RPs différents et sympa et avancer dans l'histoire autrement.

• Si vous quittez le forum un jour, vous préférez que votre personnage... Meurt dans une explosion face
Azel Jones
Voir la fiche
Azel Jones
Hackeur du Némésis

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Notoriété:

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t131-azel-jayn-jones-pirate-hac http://helldorado.forumactif.com/t144-le-journal-d-une-guimauve#822 http://helldorado.forumactif.com/t105-le-nemesis
Hello bb salutoi



I can see a rainbow, in your tears as they fall on down. I can see your soul grow, through the pain as they hit the ground. I can see a rainbow, in your tears as the sun comes out, as the sun comes out.
Eugène de Chateaubriand
Voir la fiche
Eugène de Chateaubriand
Maître artilleur du Némésis

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Notoriété:

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t182-eugene-de-chateaubriand-pi http://helldorado.forumactif.com/t192-ready-or-not-here-i-come http://helldorado.forumactif.com/t105-le-nemesis
culotte

Salut toi. Paraît qu'on va encore fricoter ensemble.
Décidément.
salutoi
Nadezh'da Vistana
Voir la fiche
Nadezh'da Vistana
Seconde du Némésis

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Notoriété:

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t132-nadezh-da-nadya-vistana-pi http://helldorado.forumactif.com/t105-le-nemesis
Hannnnn trop classe le perso !! Une autre beauté bronzée sur le Némésis salutoi J'ai hâte de le voir oeuvrer en rp ! yess

Contente de te voir parmi nous ma belle, bon jeu ! heart


we'll be the reckoning
In blood and tears, a thousand times, we'll rise against. We'll always hold the line. ▬ I see your face, find piece of mind between the madness and the sadness and the fire burning.
Conrad Stackborn
Voir la fiche
Conrad Stackborn
Capitaine du Liberty

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Notoriété:

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t96-conrad-stackborn-pirate-cap http://helldorado.forumactif.com/t104-skull-flames-roses http://helldorado.forumactif.com/t102-liberty#183

Bienvenue sur Hell Dorado

Hoist the colors so never shall we die.

Bienvenue sur le forum, Léo !

Un personnage haut en couleurs que tu nous as fait là !!!

N'hésite surtout pas à nous poser toutes tes questions à la suite, ou venir nous les poser dans la section Questions, Demandes & Idées. Tu trouveras le règlement et le fonctionnement spécifique du Discord sur ce sujet.

Tu as déjà terminé ta fiche et nous passons donc à la validation de cette dernière. Je ne te cache pas qu'il va certainement y avoir un peu de travail a priori. Mais ce fût déjà le cas par le passé et on a toujours trouvé un terrain d'entente avec les joueurs.

Patience!


Eugène "Loose Cannon" de Chateaubriand - Pirate (Maître-artilleur) IlsiEugène "Loose Cannon" de Chateaubriand - Pirate (Maître-artilleur) 1i29

Conrad Stackborn
Voir la fiche
Conrad Stackborn
Capitaine du Liberty

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Notoriété:

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t96-conrad-stackborn-pirate-cap http://helldorado.forumactif.com/t104-skull-flames-roses http://helldorado.forumactif.com/t102-liberty#183

Corrections

Now some have died and some are alive. And others sail on sea with the keys to the cage, and the Devil to pay we lay to Fiddler's Green.

À modifier

Personnage haut en couleurs, j'aime. Mais un peu de mesure est cependant attendue.

1/ Trop de madness/drama --> Changer les folies familiales.
Garder la mère mais laisser le frère et la sœur en paix, ça n'apporte pas grand chose à l'histoire et diminue le contraste... dans une histoire où tout le monde est limite de la folie... personne n'en ressort plus visible. Ils peuvent être traumatisés de leur passé par contre.

2/ Chaos vs Officier --> faire un choix de jeu
S'il est pur chaos comme décrit dans son caractère alors la référence dans son histoire disant qu'il écoute Jezabel tombe comme un cheveux sur la soupe. Le mec est sans foi ni loi ... alors rejoindre l'équipage de la fille de la femme qui lui a ouvert les yeux je comprends. Devenir obéissant... je vois pas pourquoi.

Soit il est calmé et il faut le mettre en avant. Y compris dans le caractère qui représente la situation actuelle. Dans ce cas il peut avoir été choisi pour être officier. Sinon au vu de son caractère du moment ... c'est juste impossible. La second du navire laissera JAMAIS Jezabel le désigner pour un tel poste. (vu qu'elle est pas dingue elle. C'est un peu la sauvegarde du navire)

3/ No Limit et imprévisible Vs protecteurs des petites n'enfant --> trouver une explication en jeu.
On a tous nos limites, mais les tueurs dingues... sont pas des gens raisonnables et sont donc susceptibles  justement de pas avoir de limite de ce genre. Les tueurs froids eux peuvent avoir un code de l'honneur, une éthique à eux. Là on est dans le mix des deux, et je vais dire pourquoi pas. Mais un peu plus d'explication sur pourquoi pas les enfants nous semble opportun.

4/ Préciser pourquoi et comment le nom de son géniteur. Je ne vois pas de raison logique pour ses parents adoptifs de pas lui avoir donner le nom de son père adoptif. Donc j'imagine qu'il a rejeté ce nom et pris celui de son géniteur par défi. Mais il faut le préciser.

5/ Le talent est utile potentiellement en combat.
Donc on préfère un talent pour coloré les poudres et ajouter des effets aux artifices de type loisir. De toute façon dans le cadre de son métier il peut faire des explosifs sans pour autant avoir le domaine d'expertise. Il est juste un gars lambda et fera rien de bien extraordinaire dans ce domaine : préparation des explosif de base, déterminer la quantité pour l'effet à obtenir de manière approximative en se fiant aux abaques. Cumulé avec son talent il fera des trucs de loisir très beau.

Mais si tu veux avoir des effets en jeu plus important qu'impressionner les gens avec des jolis feux d'artifices et les faire flipper avec des grenades qui sont des fausses et font de la fumées et de la lumière au lieu de tout faire pêter...alors il faudra le domaine d'expertise.

N'hésite pas à demander des précisions ou à poser tes questions si tu en as, nous sommes là pour ça!
Bon courage pour les modifications et n'oublie pas de nous signaler lorsque tu as terminé.
Conrad Stackborn
Voir la fiche
Conrad Stackborn
Capitaine du Liberty

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Notoriété:

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t96-conrad-stackborn-pirate-cap http://helldorado.forumactif.com/t104-skull-flames-roses http://helldorado.forumactif.com/t102-liberty#183

Fiche Validée

The seas be ours and by the powers, where we will we'll roam.

Je déclare cette fiche officiellement VALIDÉE!

Tu va spouvoir te lancer dans le Némésis RP à fond les manettes !!

La prochaine étape, avant de pouvoir te lancer dans le RP, est d'aller créer tes sujets dans la gestion de personnages. Premièrement, tu dois poster ton Journal de bord. Ensuite, si tu es le créateur d'un vaisseau spatial, tu dois également aller poster ta Fiche d'équipage.

Si tu le souhaite, tu peux également venir poster une Petite Annonce pour trouver un partenaire de RP. Finalement, n'hésite pas à venir jeter un oeil aux Quêtes et animations en cours.

Toute l'équipe du staff restera toujours disponible pour toi si tu as des problèmes demandes ou questions, alors n'hésite jamais à nous contacter. Bref, bravo pour ta fiche et bienvenue encore parmi nous.

De la part de toute l'équipe, nous te souhaitons bon jeu !
Gaël Diaz
Voir la fiche
Gaël Diaz
Agent d'infiltration

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Notoriété:

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t519-gael-juan-diaz-imperium-ag http://helldorado.forumactif.com/t604-sin-guilt-journal-de-gael-diaz http://helldorado.forumactif.com/t599-la-vanguardia
Fiche déplacée pour modification de DE. Préviens-nous quand tu as terminé !




Spoiler:
Eugène "Loose Cannon" de Chateaubriand - Pirate (Maître-artilleur) Cbbz Eugène "Loose Cannon" de Chateaubriand - Pirate (Maître-artilleur) Ajqz Eugène "Loose Cannon" de Chateaubriand - Pirate (Maître-artilleur) Twc6 Eugène "Loose Cannon" de Chateaubriand - Pirate (Maître-artilleur) Cf66
Eugène de Chateaubriand
Voir la fiche
Eugène de Chateaubriand
Maître artilleur du Némésis

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Notoriété:

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t182-eugene-de-chateaubriand-pi http://helldorado.forumactif.com/t192-ready-or-not-here-i-come http://helldorado.forumactif.com/t105-le-nemesis
C'est bon pour moi !


Eugène "Loose Cannon" de Chateaubriand - Pirate (Maître-artilleur) 1521928743-badge-1Eugène "Loose Cannon" de Chateaubriand - Pirate (Maître-artilleur) Qluc Eugène "Loose Cannon" de Chateaubriand - Pirate (Maître-artilleur) Lamalpha
Voir la fiche
Contenu sponsorisé

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage

Informations complémentaires



0 mots