Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
avatar
Voir la fiche
Conteur
Maître du Jeu

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

Event 2 - In the dark...

...if they hear you scream, you’ll die a dog’s death
En ce vingt-et-unième jour d’Encer 111, à moins qu’il ne s’agisse de Tivwanä car aujourd’hui Vanguard est à l’heure mo’at, Ftxozä siyä hahaw bat son plein. L’Union Corporatiste, ou plutôt certaines de ses grandes corporations, ont décidé de mettre à l’honneur les traditions autochtones et de les faire découvrir au plus grand nombre.

A l’aube, les premiers étals de la fête se sont installés. Artisans sur os ou plumassiers, fabricants d’armes de toutes sortes, mais aussi tanneurs et cordonniers, même un fabricant de perles d’os que son épouse mêle à des lacets de cuir et des tendons pour former des colliers étonnamment sophistiqués, de nombreux exposants sont venus montrer, troquer et parfois vendre leurs productions. Mo’ats des clans comme visiteurs des factions ont reçu des explications concernant les crédits et le troc, systèmes bien nébuleux pour qui n’y est pas familier, et malgré quelques incompréhensions peu de heurts sont à déplorer.

Ces étals, en marge de la tradition mo’at concernant la célébration mais essentiels pour attirer une foule plus consumériste qu’intéressée de traditions, masquent quelque peu la raison d’être de la fête : la Dernière Chasse de l’année. Vanguard n’étant pas un territoire de chasse, et les corporations étant de toute façon peu désireuses d’organiser une battue publique, on est un peu plus civilisé que ça tout de même, ce sont des concours physiques qui sont organisés pour cette Fête du Sommeil.

Un peu à l’écart du cœur de la fête, toute la journée, des concours et démonstrations d’archerie ont ainsi été organisés, certains pratiquants offrant même la possibilité de s’essayer à quelques tirs pour ceux désireux d’expérimenter ces armes si archaïques qu’ils n’en connaissaient pas toujours le nom standard. La maladresse des novices et leur sens de l’autodérision sont parfois l’occasion de francs éclats de rire, lorsque la flèche se perd loin derrière la cible ou qu’elle la rate de plus d’un mètre.

En milieu de matinée, sur un vaste terrain quelque peu éloigné du reste des festivités, a également eu lieu une chevauchée. Le piétinement furieux des pxayopins, les claquements excités de leurs becs immenses, la cohue autour de la peau d’un jeune ataa’awve, et soudain parfois l’échappée d’un cavalier plus adroit que les autres avec son butin, vite poursuivi par tous ses concurrents, les efforts visant à lui reprendre la dépouille avant qu’il puisse la déposer dans le cercle dessiné sur l’herbe ont fait leur effet. Si beaucoup n’y ont vu qu’un pugilat disgracieux, d’autres ont deviné sans vraiment pouvoir la mesurer l’incroyable maîtrise dont faisaient preuve les cavaliers pour se baisser, se tourner, se tordre, et simplement s’approcher si près les uns des autres malgré les immenses becs de leurs montures.

En début d’après-midi, dans un circuit déjà construit et aménagé pour l’occasion, une course de speeders sur le même principe a attiré une foule beaucoup plus enthousiaste, vidant la fête pour une petite heure. Pour les Corporatistes comme pour les corporations, la mécanique est plus enrichissante à tout point de vue, et les sponsors comme les passionnés s’en sont donné à cœur joie.

Un peu partout, d’une manière plus anarchique et plus spontanée, des musiciens, des chanteurs, des conteurs au standard plus ou moins accentué se sont installés entre les étals ou sur le chemin des arrivants pour partager les récits et les airs de leur peuple. Les enfants de tous âges se rassemblent alors par vagues pour écouter, regarder, rire, pleurer, parfois même réfléchir. Ailleurs encore, près de longues tables où chacun peut côtoyer des inconnus, des cuisiniers se sont installés avec leurs marmites, des fours artisanaux préparés à l’avance ou encore de grandes flambées qui réchauffent l’air tiède de l’hiver de Vanguard. La cuisine mo’at est particulière pour les palais qui n’en ont pas l’habitude, très peu sucrée surtout lorsque les cuisiniers peu au fait des goûts corporatistes ne l’ont pas un peu adaptée, mais elle est à la fois simple et recherchée, et c’est l’occasion de découvrir de nouvelles saveurs tant pour les curieux que pour des cuisiniers désireux d’étoffer leur bagage.

Dès le milieu d’après-midi, alors que la fête est partie pour se prolonger jusqu’au milieu de la nuit, les organisateurs tirent un premier bilan très positif de l’événement. S’il n’y a presque pas de Trinitaires et peu d’Impériaux, ce qui est normal puisqu’après tout on est en territoire corporatiste, les habitants de Vanguard et d’autres astroports des environs se sont déplacés en nombre, se sont montrés globalement juste assez ouverts pour que la fête soit intéressante à réitérer l’année suivante, les paris et les sponsors de la course de speeder ont à peu près rentabilisé l’événement, et surtout la publicité qui en découle est extrêmement positive pour les organisateurs. Outre les nombreux citoyens ordinaires, un certain nombre de personnalités influentes étaient en effet invitées et ont accepté de se rendre à la fête, dans leur ensemble elles semblent avoir apprécié cette incursion au sein de cette culture nouvelle, encore méconnue, et – disons-le – délicieusement primitive.

Ce que personne n’avait prévu, c’était un bruit à la fois sourd et de plus en plus strident. Les premiers à lever la tête voient un point grossir à une vitesse insensée, invraisemblable. Ils se figent, d’autres lèvent alors les yeux et voient un pois grossir à vue d’oeil. En moins d’une minute, le bruit devient assourdissant et l’image ne laisse plus aucune place au doute.

Un vaisseau fonce droit sur vous.

Consignes HRP


Vous avez 48h à compter de ce post pour inclure votre personnage à la fête et sa réaction à l’arrivée du vaisseau, en maximum 500 mots chacun. Aucun ordre de réponse. Nous sommes le 21/12/111, il est environ 15h.

Participants (par ordre alphabétique, sans ordre de réponse pour le moment) :

  • Audrey Darand
  • Darcia Blackraven
  • Käh’ila Wah’xi
  • Selvh’ën Iyeywi
  • Way’si Tompa


Si votre nom n’est pas dans la liste, vous ne pouvez pas poster !
avatar
Voir la fiche
Darcia Blackraven
Compagnon/ne

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t149-darcia-blackraven-compagno
L'air frais annonçait la fin de l'automne et le début de l'hiver, un temps parfait pour sortir ses couleurs sombres de sa garde-robe. Pas que Darcia avait besoin d'être en accord avec la saison pour porter ses vêtements foncés. Le noir lui avait toujours été à merveille, soutenu sans doute par sa longue chevelure d'ébène. Aujourd'hui, elle portait un long manteau noir qui découpait parfaitement sa silhouette somptueuse. Elle avait prit soin de ses cacher le cou avec un long foulard gris, histoire de casser un peu le noir dont elle s'était couvert de la tête aux pieds. La seule once de couleur qu'elle portait sur sa personne était son rouge à lèvre vermeille fétiche qu'elle portait en quasi-permanence lorsqu'elle sortait en publique. Ses mains étaient drapés d'élégants gants noirs, lui donnant véritablement l'allure d'une veuve en deuil.

Bien qu'elle n'était pas en deuil, on pouvait lire sur son visage une pointe d'amertume. Elle n'aurait pas été du genre à se présenter à ce genre d'évènement sans être accompagnée. Et ce n'était pas qu'elle n'avait pas essayé de se trouver un partenaire pour profiter des festivités, seulement qu'il semblait que personne dans son entourage n'ait été disponible pour le faire. Elle ne pouvait se cacher la déception qu'elle ressentait à l'idée qu'Ashelian n'ait pas pu venir avec elle profiter de la fête. Elle avait cherché n'importe quelle occasion de l'inviter à une sortie à l'extérieur de leurs rencontres habituelles, et maintenant qu'une opportunité s'était présenté, il semblerait qu'il ait un empêchement...

Heureusement que Kieran était là pour garder compagnie à sa maman.

Darcia passa une merveilleuse matinée avec son jeune fils, visitant les différents kiosques et atelliers. Kieran s'était également gavé de nourriture mo'ate à l'heure du dîner, avide d'essayer ce que cette culture mystérieuse avait à leur offrir.

Après leur pause-dîner, ils avaient assisté à un concert et s'étaient livré à la piste de danse sans le moindre soucis au monde, dansant à coeur de joie. La musique se coupe alors brutalement lorsqu'un bruit sourd déchire le ciel. Les gens autour cherchent désespéremment la source de ce bruit, puis Kieran lève les yeux et pointe un objet dans le ciel.

- C'est quoi ça?

Les yeux de Darcia suivent ceux de son fils et elle constate, avec horreur, qu'il s'agit d'un vaisseau, prêt à s'écraser sur eux. Tout d'un coup, son instinct maternel s'active et elle attrape le bras de son fils, le trainant vers elle en piquant une course.

- COURS KIERAN !!!

Une peur viscérale agrippa les trippes de Darcia. Elle devait sauver son fils, par n'importe quel moyen. Elle ne pouvait pas le voir mourir. Il ne devait PAS mourir! Désespéremment, elle tente de s'éloigner, elle et son fils, du vaisseau qui fonce droit sur eux, mais cela s'avère plus difficile que prévu au vu des talons sur ses bottes. Mais Darcia reste déterminée. Elle court comme elle n'a jamais couru de sa vie, tenant le bras de son fils fermement comme si sa vie en dépendait...

Ambiance (HRP):


He saw her once, and in the glance, a moment's glance of meeting eyes, his heart stood still in sudden trance: he trembled with a sweet surprise. All in the waning light she stood, the star of perfect womanhood
black pumpkin


Spoiler:

avatar
Voir la fiche
Way'si Tompa
Médecin du Ni'huan

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t544-way-si-tompa-pirate-medeci http://helldorado.forumactif.com/t557-histoires
Ftxozä siyä hahaw, la fête du sommeil, celle de la dernière chasse. L'espoir que la nature reviendra après les mois d'hiver, que l'on pourra se nourrir d'ici là. Enfant, j'aimais particulièrement les festivités de fin d'année. Les tribus se réunissaient et les clans échangeaient des nouvelles. Les jeunes se surpassaient dans leurs arts respectifs, la compétition était agréable, bon enfant, dans l'esprit de partage et de cohésion qui était celui du pays où j'étais née. Et puis, j'avais été prise et il n'avait plus été question du Ftxozä siyä hahaw. Nous n'en parlions pas, Esclave et moi, lui parce qu'il ne connaissait pas, moi parce que je n'avais aucune idée du temps qui passait dans ma prison de métal.

J'avais survécu, j'étais revenue après mes mois d'hiver, je n'étais pas morte de faim même si les stigmates de ce passage de ma vie ne s'effaceraient jamais totalement. Et, foulant le sol de ma planète, j'étais là, autochtone et étrangère, à regarder des inconnus déformer mes souvenirs d'enfance avec des étals, des ventes, des cris, des imitations de costumes traditionnels. Je voyais la honte dans les yeux des miens qui se prêtaient à ce simulacre. Et l'inconscience de ceux qui n'avaient jamais connu la vraie importance du Sommeil. Enfants d'esclaves, rameaux grandits loin du soleil de la Dame, dans l'enfer des plantations. Je les plaignais de toute mon âme. Et je les enviais, un peu, de pouvoir s'amuser sans se rendre compte de la pauvreté de l'étalage de richesses que j'avais devant moi.

Plus tôt dans la matinée, j'étais passée voir les Pxayopins, des créatures que j'admirais particulièrement. Les éclats de boues soulevés par leurs pattes avait constellé ma longue tunique greige de petits points marrons. Je redressais ma ceinture, mise à mal par le poids du bouclier personnel que j'y portais. Ma sacoche était trop vide pour rétablir l'équilibre.

Et puis, mes bottes m'avaient portées ici et là. J'avais écouté des histoires, celles racontées par des Sages, et puis celles, ordinaires, des rencontres de hasard qui nourriraient ma propre bibliothèque de gens et de rencontre. Un morceau de viande grillée sur un pain traditionnel avait composé mon déjeuner, puis j'étais partie à la recherche d'herbes médicinales. J'avais perdu Sel'vën depuis longtemps dans la foule bigarrée.

Au début, le bruit n'était rien de plus que celui - étranger - d'une quelconque manifestation des coutumes des corporations. Plus que ce grincement désagréable, ce fut le changement d'aura de la foule qui m'alerta. Elle était gaie, excitée, légèrement coquine. Elle était devenue paniquée et effrayante. Je me jetais contre un mur pour éviter des gens qui couraient, puis, voyant une ombre nous tomber dessus, me mit à courir avec eux. Je devrais trouver des arbres. A défaut, un endroit couvert...


Way'si parle mojat en seagreen
Elle parle la langue des envahisseurs en teal
avatar
Voir la fiche
Audrey Darand
Cuisinière du Runny Amber

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t160-audrey-darand-independant-
Audrey était en vacances. En double vacances si on comptait comme vacances son service inhabituel sur le Cerberus. Juste avant que ce vaisseau ne soit assigné à la surveillance de la station Warp, Audrey avait obtenu une semaine de vacances sur Renaissance. En effet, son père était en permission et l'avait invité aux nouvelles festivités de la fête du sommeil.

Le père et la fille profitaient paisiblement de la fête reprise aux indigènes, sans trop oser aborder un sujet qui, Audrey en était sure, devait brûler les lèvres de son père: la carrière de la jeune fille: Pourquoi diable s'etre enterré d'abord sur Hope, puis dans un foutu vaisseau impérial? La jeune femme sait qu'elle n'échappera pas éternellement aux questions paternelles, mais pour le moment, un accord tacite règne: ils profitent de la fête, ils se disputeront plus tard. Ou plus précisément, John parlera posément pendant qu'Audrey s'énervera pour justifier ses choix de vie.

Elle avait hâte.

(Non)

Mais pour le moment, ils se baladent paisiblement entre les étals. La foule autour d'eux est d'humeur joueuse, sympathique.

Mais un bruit de moteur apparait. Le père et la fille, tous deux familiers des bruits de moteur lèvent la tête, immédiatement conscient de l'anormalité de ce sont, de l'agonie qu'il contient.

Un...

Un vaisseau leur fonce dessus.

Un vaisseau...

Un vaisseau leur...

... fonce dessus?

UN VAISSEAU LEUR FONCE DESSUS!

Autour d'eux, la foule prend aussi conscience du danger. Audrey suis la foule, bien décidée à courir pour sauver sa vie, quand la grosse main de son paternel la saisis au collet.

"Ça sers à rien de courir! On va juste de faire marcher dessus!"

Non, à la place, l'officier leur fraye un chemin vers le bord de la rue et coince sa fille dans le chambranle d'une solide porte. Et se plaque contre elle pour lui faire un rempart de son corps. Audrey aimerais dire qu'elle ne veut pas qu'il la protège, elle sait qu'il n'écoutera aucune de ses objection. Elle est sa fille, il la protègera.

Ils attendent le choc.
avatar
Voir la fiche
Käh'ila Wah'xi
Apprenti Compagnon

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t983-kah-ila-citoyen-apprenti-c
Ftxozä siyä hahaw. Une fête qui n'a pas tout à fait la même signification pour moi que pour les autres mo'at. Je ne l'ai vécu que par le prisme déformé du camp de travail. Je n'ai jamais chassé, ni mangé le fruit de la chasse, ni même réellement compris le sens profond de cette fête. J'en connais les coutumes, les histoires racontées, le vitalité et l'espoir qu'elle apporte mais je ne l'ai jamais vécu comme ça. Et je ne la vivrais probablement jamais comme certains mo'at l'ont vécu. C'est donc particulièrement intrigué que je suis venu aujourd'hui dans le centre ville de Vanguard, pas si loin de l'université. Ses rues me sont désormais connues, je peux m'y déplacer comme si j'y voyais vraiment. Je n'ai pas pris la peine de m'encombrer de mon hang, je souhaite simplement profiter pleinement du moment.

Arrivé sur place, les senteurs assaillent mon odorat et je me dirige vers les différents stands de restauration pour goûter aux plats qui font ma culture. Des plats pour lesquels je n'ai, la plupart du temps, jamais goûté. J'entends aussi les couteaux émincer finement les aliments et cela me renvoie à ma propre expérience de la cuisine. Une passion qui grandit en moi. Je n'avais jamais songé à cette possibilité, aveugle et cuisinier. Maintenant, cela me paraît possible. Et chez les Compagnons, j'ai le loisir de pouvoir m'y consacrer plusieurs heures par semaine. Ça m'aide à apprendre autre chose que le hang.

Je vadrouille entre les stand, prenant garde à ne foncer dans personne et à ne pas gêner le flux avec ma canne. Je suis vêtu d'habit simple et doux, à mes yeux, ils sont passe partout mais difficile de réellement les décrire. Je passe de longs moments à écouter les conteurs, parfois, leur histoires se rapprochent de celle que je connais déjà, d'autres fois, elles n'ont aucun rapport si ce n'est le nom du héros. Je grave soigneusement dans ma mémoire tous ces détails qui m'aident à me rapprocher d'une culture que je ne maîtrise pas.

Je profite de ce temps pour écouter les artistes qui performent ça et là sur la place. Je crois d'ailleurs m'arrêter un long moment près d'un joueur de hang. Maintenant, je perçois aisément les différences dans notre façon de jouer. Mais j'apprends à apprécier ses sonorités. Jusqu'à qu'un énorme bourdonnement vienne emplir mes oreilles. Un silence s'abat autour de moi et je sens un mouvement de panique dans la foule. Que se passe-t-il ?! Incapable de voir, je tente de me raccrocher aux discussions alentours mais ce ne sont que des cris et des prières. Je décide de suivre le mouvement de la foule pour tenter de comprendre ce qu'il se passe. Et, si c'est un truc grave, me sauver.


Parle la Langue Commune en lightseagreen
Parle Mo'at en slateblue
avatar
Voir la fiche
Selvh'ën Iyeywi
Gamin des rues

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t269-selvh-en-iyeywi-independan
L'ombre le suit dans ses nuits, quand il ferme les paupières trop longtemps.
Indistincte.
Informe.
Inquiétante.
Les réveils la dissipent et ne laissent derrière que la frustration de ne pas se souvenir, l'agitation du sommeil perturbé, le doute.

Mais d'ombre il n'est pas question, aujourd'hui - pas pour les festivités étranges et bigarrées. Les étals et les voix chantantes chassent l'inquiétude sourde, la camouflent de plumes et de parfums colorés. L'oeil trop brillant, Selvh'ën s'y faufile, d'abord dans les pas de Way'si, comme en territoire inconnu, un peu inquiet de se réaliser coupé du monde des siens dont il aurait un aperçu, un peu inquiet aussi de le trouver familier.

Le méli-mélo de sentiments incertains cède cependant vite le pas à l'émerveillement, face aux pxayopins d'abord dont il suit la chevauchée maîtrisée avec attention, presque trop sérieux, puis face aux rires et aux tentatives de chacun des peuples d'apprendre à connaître l'autre. Alors il se laisse dériver dans la foule, égare par mégarde sa compagne d'aventure sans s'en inquiéter, erre du côté du stand de tir à l'arc. Les armes ne l'attirent pas particulièrement, pas même celles des siens. L'occasion d'échanger et d'apprendre, en revanche, est comme souvent presque impossible à refuser. Il tire une flèche, puis deux, puis encore quelques unes, plus pour le plaisir de voir les empennages colorés tracer dans l'air des arabesques à la vivacité trop vite passée.

Puis ce sont les plumes de parures qui détournent son attention et l'adolescent se faufile entre les étals. Il observe les trocs, les échanges, s'émerveille des travaux d'artisan. Il y a des histoires entières dans les gravures, dans la maestria des doigts qui cisèlent, cousent, tissent. Alors il pose des questions à tous ceux qui voudront lui répondre, accumule les petits riens : une perle d'os à tresser avec des plumes dans ses cheveux, une anecdote de la part d'un cavalier de pxayopin, l'ingrédient secret d'un cuistot bavard, l'accent si particulier d'un conteur...

Le bruit l'alerte alors qu'il brosse de sa veste les dernières miettes de son repas. Comme bien d'autres autour de lui, le mousse lève le nez vers le ciel - vers le point qui hurle et pleure et tombe comme un astre mourant. Vers le vaisseau. Son esprit peine un instant à saisir le concept, l'idée qu'un havre destiné aux étoiles puisse se retrouver sous le joug de la gravité.
La curiosité maladive le dispute le temps d'un battement de coeur à l'insinct de survie du gamin des rues.
Un mouvement de foule le pousse déjà et le décide : il suit, pour ne pas prendre le risque de finir renversé ou piétiné - mais sur un côté, contre les murs et les parois, là où il n'aura qu'un seul côté à surveiller pour tenter de retrouver Way'si ou un visage familier.
avatar
Voir la fiche
Conteur
Maître du Jeu

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

Event 2 - In the dark...

...if they hear you scream, you’ll die a dog’s death
Pour la première fois depuis peut-être toujours, corporatistes, touristes et Mo’ats sont unis dans la même terreur. Où fuir ? Où se cacher ? Comment survivre à l’approche du monstre de métal ? Est-ce que peut-être au dernier moment le vaisseau fou va se redresser, sauvé par un pilote qui aurait repris le contrôle juste à temps, et raser le sol avant de s’élever à nouveau triomphalement ?

On n’est pas dans un holo.

Tous courent, indifférents à leur voisin. La bousculade arrache Kieran à la main de sa mère, la foule arrache John à l’encadrement de la porte où il avait jeté sa fille. Bien vite ils disparaissent, noyés dans la panique des autres. Au loin les chevaucheurs de pxayopins ont déjà enfourché leurs montures, ce sont peut-être ceux qui auront le plus de chances d’échapper au crash. Vous, vous êtes bien près de la zone d’impact, bien trop près du coeur de la fête pour espérer trouver monture ou speeder.

Aurez-vous le temps de prier une dernière fois, ou peut-être une première fois, Calypso ou l’Unique ? Est-il encore trop tôt pour s’encombrer de métaphysique quand le monde s’effondre ?

Car soudain le monde s’effondre, littéralement. Ceux d’entre vous qui ont côtoyé des vaisseaux spatiaux, même il y a longtemps, même de loin, s’ils ont regardé dans la bonne direction juste avant l’impact, auront pu reconnaître une frégate. L’immense vaisseau heurte le sol dans un fracas de tonnerre et de métal torturé. Le choc vous renverse, fait voler les étals, maltraite les bâtiments les plus proches. Un nuage de poussière s’élève aussitôt, fonçant vers vous dans une onde de chaleur inattendue, accompagné d’une horrible odeur de plastacier brûlé. Vous n’y voyez qu’à quelques mètres. Difficile de dire si des malheureux ont été pris sous la masse colossale. Le grondement continue pourtant, différent, après le crash. De sinistres craquements s’élèvent du sol, des fissures commencent à se former… et avec une brusquerie tragicomique, le sol disparaît purement et simplement.

Qui aurait cru que le socle de Vanguard était si fragile ? A moins qu’il ne soit simplement pas conçu pour supporter le crash d’un vaisseau si énorme ? Vous n’avez pas le temps de vous poser ces questions, à peine quelques secondes après l’impact vous tombez - et les murs qui auraient pu vous abriter avec vous.

Consignes HRP


Vous avez 48h et 250 mots pour décrire vos actions, le crash du vaisseau, l’effondrement du sol et votre chute. Attention, ne décrivez pas le résultat de votre chute !

Vous lancerez un dé d'aventure, sans étiquette, APRES avoir posté votre réponse.

Pas d’ordre de réponse pour ce tour.

Participants :

  • Audrey Darand
  • Darcia Blackraven
  • Käh’ila Wah’xi
  • Selvh’ën Iyeywi
  • Way’si Tompa


Si votre nom n’est pas dans la liste, vous ne pouvez pas poster !
avatar
Voir la fiche
Darcia Blackraven
Compagnon/ne

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t149-darcia-blackraven-compagno
La mère et son fils se sauvent le plus vite qu'ils peuvent de leur mort éminente. Le coeur de Darcia bat à cent mille à l'heure. Elle doit amener son fils loin de la catastrophe qui approche à grand pas du sol. Mais, soudainement, son bras glisse de sa main et il est engouffré par la foule.

- KIERAN !!

Darcia ralentit sa course, se fait bousculer par tous les gens qui tentent de se mettre à l'abrit. Elle regarde autour désespéremment, tentant vainement de trouver son enfant dans l'océan de corporatistes et de mo'at. Mais le garçon a disparu, et le vaisseau désormais atteint le sol.

Une onde de choc envois tout le monde voler. Darcia heurte le sol violemment et tout devient sombre pour quelques instants. Ses oreilles scillent et sa tête bourdonne. La poussière finit par retomber un peu, juste assez pour qu'elle puisse voir quelques mètres devant elle. Il y a des débris partout, des corps gisant dans les rues, inertes. Darcia reprend ses esprits, reprend conscience de ce qui vient d'arriver et son regard affolé se promène sur la scène de destruction qui l'entoure.

- KIERAAAAN ! OÙ ES-TU ?! KIERAAAAN !!!


Elle crit son nom, le hurle à plein poumon. Elle est hystérique. Elle doit le retrouver. Elle DOIT le retrouver ! Un sanglot étouffe sa voix alors que ses yeux s'embrouillent de larmes. Kieran, son garçon... Où peut-il bien être ?


He saw her once, and in the glance, a moment's glance of meeting eyes, his heart stood still in sudden trance: he trembled with a sweet surprise. All in the waning light she stood, the star of perfect womanhood
black pumpkin


Spoiler:

avatar
Voir la fiche
Audrey Darand
Cuisinière du Runny Amber

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t160-audrey-darand-independant-
"PAPAAAAAAAAAAAAAAAA"

Mais Papa est partit. Accroché par la foule, enlevé par elle, arraché à une Audrey soudain persuadée qu'elle va mourir. Qu'on va lui arracher son père comme on lui a arraché sa mère, mais cette fois, ce ne serait pas lui qui mourrait, ce serait elle. Les larmes coulent sur ses joues et elle se recroqueville dans le chambranle de porte ou Papa voulait qu'elle reste.

Et c'est le choc. Le monde tremble, Audrey est balancée contre la porte par l'onde de choc, ou elle rebondit  vers la rue. Elle rampe, sonnée, pensant à ce qu'elle considérait autrefois comme le monde qui tremblait: le Lionroar qui se prenait des pruneaux au cours d'un abordage. Mais ce n'était rien. du pipi de chat, à coté de l'onde de choc.

Et a peine s'est elle dit cela que le monde s'effondre encore. Littéralement, cette fois. Et le sol l'engloutit
avatar
Voir la fiche
Way'si Tompa
Médecin du Ni'huan

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t544-way-si-tompa-pirate-medeci http://helldorado.forumactif.com/t557-histoires
Je suis seule. Au milieu de la multitude, je suis seule. Ils sont des miliers à être seuls comme moi. A crier. A piétiner. A regarder le ciel. Il y a des mains partout, des pieds partout, des bruits partout. Mon coeur bat la chamade. Il me répète. Seule. Seule. Seule. J'avais été seule lorsqu'ils m'avaient pris. Seule parmi les arbres. Je suis seule parmi une forêt d'êtres qui me ressemblent physiquement et me sont étrangers en dedans. J'essaie de regarder autour de moi, je me fais bousculer, insulter. Je ne vois pas un frère. Je suis seule et ils sont légion.

Une secousse me fait trébucher, je cours toujours, sans y penser, devant, sans regarder, sans voir, sans sentir. Mo'tanui sous mes pieds. Dans mes veines. Seule. Je trébuche. Seule. Si j'étais tombée, je me serais fait piétiner. Seule. Tellement seule. Comment font-ils pour supporter une telle solitude. J'ai peur. Le sol tremble, je suis seule et j'ai peur et je ne peux pas me rouler en boule et pleurer. Alors je cours. Le bruit de mes pas est l'écho de celui de mon coeur. Alors je cours. Seule. Apeurée. Et, d'un coup, le sol n'est plus là. Alors je tombe. Je tombe. Je tombe dans le ventre de ma planète. Et je n'ai soudain plus peur. Parce que je vais mourir, mangée par Mo'tuani. Parce que je ne serais plus seule. Je crie pourtant, comme les autres, dans cette obscurité qui m'entoure et m'aspire et me prend.


Way'si parle mojat en seagreen
Elle parle la langue des envahisseurs en teal
avatar
Voir la fiche
Selvh'ën Iyeywi
Gamin des rues

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t269-selvh-en-iyeywi-independan
Dans la panique d'autrui, dans l'ombre du vaisseau qui grossit, l'ancien gamin des rues devine l'inéluctable qui se profile. Ils sont trop proches encore, et la mort trop rapide à tomber vers eux. Il voudrait se retourner, au moins, regarder dans les yeux à quoi ressemble la fin quand elle vient. La foule qui s'affole ne lui en laisse pas l'occasion - tout juste parvient-il à dérober un coup d'oeil en arrière, à la volée.

Le vaisseau est trop proche.

La peur vient et reflue - familière, aigre. La déception, aussi. Selvh'ën, il aurait voulu avoir le temps d'offrir plus aux siens avant de mourir, comme meurent tous les mortels. Du bout des lèvres, il murmure une excuse aux siens, à la Dame, aux étoiles. Puis avec un pragmatisme que rien n'entrave, il se bouche les oreilles et se protège les yeux avant l'impact. Des fois qu'il survive. Des fois qu'il faille réagir - voir, entendre, pour vivre encore un peu.

Le monde explose au travers de ses maigres barrière.

La frégate hurle et mille voix terrifiées lui répondent, mille douleurs sans nom dans leur sillage que la fumée et le parfum de brûlé tentent d'étrangler. Toussant, sonné, le mousse rouvre les yeux à temps pour voir le sol sur lequel le choc l'a projeté se fissurer. Il n'a pas le temps de se redresser que l'abîme l'avale.
avatar
Voir la fiche
Käh'ila Wah'xi
Apprenti Compagnon

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t983-kah-ila-citoyen-apprenti-c
Je comprends rien ! Les gens crient. Mais je capte rien. Il y a plein de mots, plein d'onomatopées mais personne n'a le bon sens de crier ce qu'il se passe vraiment. La terre tremble, les gens crient, mes oreilles sont pleines, mon odorat put la transpi' et la peur. Je trébuche, je sens le malaise m'envahir. Je perds mes repères. Je pense à ma famille. Je m'adresse à Calypso en boucle dans ma tête. J'suis paumé. Je me fais valdinguer dans tous les sens dans la foule. On m'écrase les pieds, on fout des mains sales sur mes habits propres. Je sens qu'on m'effleure de toutes parts, je suis envahi par le dégoût, la nausée. J'ai la tête qui tourne. Mes jambes sont devenues coton, je sais pas encore combien de pas je vais pouvoir faire avant de me laisser choir pour me faire piétiner par ces gens puant la peur et le désespoir. Un désespoir dont la source m'échappe.

Alors que je me pensais déjà au fond du gouffre, mes pieds ne sentent tout à coup plus de sol sous eux. Je crois que je tombe. La foule tombe. Les gens crient de plus belle. C'est la chute.


Parle la Langue Commune en lightseagreen
Parle Mo'at en slateblue
avatar
Voir la fiche
Conteur
Maître du Jeu

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

Event 2 - In the dark...

...if they hear you scream, you’ll die a dog’s death
Vous tombez, et avec vous le revêtement du sol, du plastacier, du métal, et de la terre. Beaucoup de terre. Quelques étals disloqués sont également de la partie, souvenir obscène d’une journée qui avait si bien commencé. Il n’y a rien à quoi vous pourriez vous raccrocher, les parois sont déjà trop loin. D’autres autour de vous tombent, hurlent, mais les percevez-vous seulement ? Vous allez mourir. Vous allez forcément mourir. Oubliée la fête, oublié le soleil, ne restent plus que la terreur et le vide qui finira bien un jour. Et soudain, alors que votre vie a peut-être déjà bien défilé devant vos yeux…

PLOUF.

Vous n’auriez jamais pu être plus heureux de découvrir que sous vos pieds se trouvait un bassin de rétention des eaux usées, entre autres et notamment chargé de récupérer les eaux de ruissellement. Vous vous trouvez donc dans une immense caverne artificielle régulièrement ponctuée de piliers de pierre, longue de plusieurs dizaines de mètres et emplie d’eau sur une profondeur de plusieurs mètres. Le plafond est bien trop haut pour espérer l’atteindre. L’eau d’ordinaire paisible et claire se teinte de boue, de poussière - de sang.

Calypso ou l’Unique sont avec vous, ou peut-être avez-vous simplement de la chance, car malgré tout ce qui tombe autour de vous, vous ne récoltez que des égratignures. Vous savez peut-être qu’il faudra les désinfecter rapidement, ou l’eau qui vous a sauvé la vie en amortissant votre chute pourrait bien s’avérer mortelle… mais pour l’instant vous n’en êtes pas à ce genre de considérations. La grande question, c’est surtout : est-ce que vous savez nager ? Aucun de vous n’a pied.


Darcia, Way’si, Käh’ila, vous êtes tombés dans le même secteur. Il y a trois personnes dans vos environs immédiats : une jeune femme blessée à la tête qui semble dangereusement proche de couler, une autre qui remue à peine son bras droit sanguinolent et regarde autour d’elle comme si elle cherchait quelqu’un, et un homme à peu près indemne, manifestement bon nageur, qui semble ne pas croire à sa chance. Cinq autres au moins flottent dans l’eau, inertes. Vous avez eu de la chance. Quelques blocs tombent encore, par intermittence, de la faille qui vous a engloutis et qui vous nargue, là-haut, bien trop haut, en crachant un jour blême et poussiéreux. Faites attention.

Audrey, Sëlvh’en, sans le savoir vous n’étiez qu’à quelques mètres l’un de l’autre lorsque le sol vous a avalés. Il semblerait que le mur qui vous abritait continue à faire son office, bloquant la plaie béante dans le sol au-dessus de vos têtes, bien trop haut pour que vous puissiez l’atteindre. Malheureusement, il bloque aussi la lumière dans votre coin du bassin, bien loin des trois autres personnages et des autres failles… les reflets dans la pénombre sont bien inquiétants et dessinent des formes éphémères autour de vous.

Consignes HRP


Si votre personnage sait nager il peut surnager ou se déplacer, dans le cas contraire il reste sur place. Vous pouvez si vous le souhaitez vous contacter sur Discord ou par MP pour indiquer à vos partenaires ce qu’il en est.

Darcia, Käh’ila, vous avez fait 0 au dé. Vous êtes étourdis, vous ne pouvez pas vous déplacer ou interagir avec d’autres personnages ce tour-ci (mais vous pouvez parler et surnager, si votre personnage sait nager).

Way’si, Audrey, vous avez fait +1 au dé. Vous êtes en possession de vos moyens et pouvez, au choix :

  • vous déplacer
  • faire un jet de Sport pour soutenir quelqu’un si votre personnage sait nager
  • faire un jet de Premiers soins pour stopper l’hémorragie de la femme blessée
  • faire un jet de Vigilance pour étudier votre environnement


Parler ne vous coûte rien. Attention, si vous choisissez de lancer un dé ne le faites qu’APRES votre post !

Selvhën, tu as fait +2 au dé. Tu peux choisir une des deux premières actions de la liste ci-dessus. Tu feras également un jet de Vigilance APRES ton post. Parler ne te coûte rien.

Pas d’ordre de post, vous avez 250 mots et 48h.

Participants :

  • Audrey Darand
  • Darcia Blackraven
  • Käh’ila Wah’xi
  • Selvh’ën Iyeywi
  • Way’si Tompa


Si votre nom n’est pas dans la liste, vous ne pouvez pas poster !
avatar
Voir la fiche
Käh'ila Wah'xi
Apprenti Compagnon

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t983-kah-ila-citoyen-apprenti-c
La chute est horriblement longue. Mes sens sont brouillés si bien que je ne saurais dire où se trouve le haut du bas. Tout mon corps cris la panique mais j'ai beau gesticuler, crier, rien n'y fait. Tout le monde est dans la même merde. Mon nez est bientôt emplit d'une odeur désagréable. Celle de la mort ?
Je n'ai pas bien le temps d'y penser, mon corps s’engouffre dans un substance à la fois visqueuse et plus douce qu'un rude sol de pierre. Mon cerveau remets les indices en place : je suis tombé dans l'eau. Vu l'odeur, peut-être les égouts.

Remettre la tête hors de l'eau. Je dois respirer. Mais je sais pas où est la surface ! J'vais crever, c'est certain ! Je fais des mouvements aléatoires, espérant retrouver un peu d'air. A part dans des sceaux, j'en ai jamais vu de l'eau ! Je suis bien incapable de nager, surtout avec cette toge qui devient bien trop lourde... Après avoir mouliné comme un beau diable, mon crâne parvient à la surface. Probablement un coup de Calypso, je n'aurais jamais réussi seul.

« _ A-Au... au secccouuuurs ! »

Je crois que ma voix se perd au milieu de toutes les autres... l'important est de tenter de garder la tête hors de l'eau, coûte que coûte. Mais plus je remue mes membres pour ma survie, plus je sens que je fatigue... ça va bientôt être la fin...


Parle la Langue Commune en lightseagreen
Parle Mo'at en slateblue
avatar
Voir la fiche
Audrey Darand
Cuisinière du Runny Amber

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t160-audrey-darand-independant-
Audrey avait beau se débattre, elle n'arrivait pas à attraper quoi que ce soit qui puisse ralentir sa chute. Puis soudain, elle percuta la surface de l'eau en un superbe plat heureusement amortit par ses vêtements.

L'eau l'engloutit, l’entrava, l'absorba. La première impulsion d'Audrey fut la panique, mais elle se forca à se calmer, malgré son dos rendu douloureux par le plat. une seconde plus tard, elle se sentit flotter doucement vers la surface et elle se mit à nager vigoureusement dans cette direction, bénissant Papa de l'avoir forcé à apprendre à nager quand elle était arrivé chez lui.

Enfin, elle perça la surface, toujours calme. Elle s'essuya les yeux d'une main, mais ca n'ameliora pas sa vision: Elle était dans le noir complet.

Bon.

Ok.

Rester calme.

Écouter.

Une légère cohue, un peu plus loin. Des gens pleurent et crient.

Audrey entrepris de nager vers ces gens.
avatar
Voir la fiche
Way'si Tompa
Médecin du Ni'huan

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t544-way-si-tompa-pirate-medeci http://helldorado.forumactif.com/t557-histoires
Et je crie et je me retrouve enveloppée d'eau qui étouffent les ténèbres et les sons. C'est une eau de marécages, une eau de vie, de mort, de décomposition et de recyclage. Une eau sans fond. Je sombre. Je ne bouge plus. Je ralentis. J'ai mal aux poumons. Je sens bien qu'ils ne sont pas vides, que j'ai de l'air encore mais mon corps hurle pour que je le change comme si ce qui restait était vicié. Je ne sais pas quoi faire pour remonter. Mon esprit prie la Dame lorsque, à tout hasard, je donne un coup de pied, comme si je tentais de m'appuyer sur la surface liquide qui m'entoure. Mes bras vers le haut percent la surface. Puis ma tête. Malgré le noir, j'ai des papillons devant les yeux. Je respire enfin. Je tousse. Je mets du temps à me rendre compte de la lumière au dessus de moi, des cris autour. Je voudrais crier moi aussi. Je ne sais pas nager. Je suis emprisonnée comme les autres dans cette masse de vie et de mort.  Et puis je me rappelle mon rôle.

"Il est des troncs qui vont plus loin que bien des pierres. Allongés sur l'eau, immobiles, ils flottent tandis que se débattent les fleurs emportées par les courants. De leur calme vient leur survie car la Dame veille sur ceux qui s'abandonnent." Ma voix porte loin, je l'ai faite résonner dans la caverne. J'espère qu'elle aidera ceux qui en auraient eu besoin.


Way'si parle mojat en seagreen
Elle parle la langue des envahisseurs en teal
avatar
Voir la fiche
Selvh'ën Iyeywi
Gamin des rues

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t269-selvh-en-iyeywi-independan
Il tombe. Le monde autour de lui se disloque et sa vie avec lui, peut-être. Dans cette parcelle d'éternité où la certitude qu'il meurt l'étreint, sa courte existence a le mérite de ne pas défiler devant ses yeux - ou pas entière, dans ses outrages, ses joies et ses misères.

Puis l'obscurité éclate en éclaboussure, en froideur aux relents de rejets.

Le gamin panique brièvement alors que les bras aqueux se resserrent, pèsent sur tout son être. Puis d'une impulsion, Selvh'ën perce la surface, inspirant vivement. Les ténèbres sont toujours là. Leurs épaisseurs se nuancent de reflets, d'odeurs, de textures différentes. Nerveux, il s'agite. L'eau, il connait - un peu, pas très bien. Celles où il a nagé étaient claires et vivantes. Celle-ci pue la mort et la douleur.

Mais il est vivant.

Alors il inspire pour tenter de ne garder de la peur que le moins possible, suit lui aussi les voix et les ridules qui froissent la surface de l'eau - les yeux inutilement ouverts, les sens aux aguets alors qu'il tente de lisser ses gestes pour éviter d'ajouter à la confusion voilée d'obscurité.
avatar
Voir la fiche
Darcia Blackraven
Compagnon/ne

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t149-darcia-blackraven-compagno
Le sol sous elle s'ouvre et Darcia tombe dans un gouffre, comme une grande bouche béante. Dans sa chute, elle ne peut que crier son désespoir. Kieran n'était plus, elle ne verrait plus jamais le visage d'Ashelian. Comment allait-il apprendre la nouvelle? Son chevalier sombre... où était-il maintenant qu'elle avait besoin de lui?

Son dos percute quelque chose d'à la fois dur et souple. Elle se fait engouffrer par une masse d'eau qui l'enveloppe telle une couverture étouffante. C'est le haut de son dos et sa nuque qui mangent le gros de la chute. Heureusement, elle a pénétré la surface d'un lac souterrain, mais le choc l'a laissé étourdie. Elle reste immobile un moment sous la surface de ce puit de noirceur. Finalement, ses poumons lui crient qu'ils veulent de l'air, et Darcia prend conscience de la situation. Heureusement que la maison familiale avait une piscine, sinon elle serait incapable de se remonter à la surface. Ses membres s'activent du mieux qu'ils peuvent, et après ce qui semble être une éternité, sa tête émerge de cette eau nauséabonde.

Haletante, elle fait son possible pour ne pas replonger sous l'eau sous le poids de ses vêtements mouillés. Puis, elle entend une voix, celle d'un garçon. Il appelle à l'aide. C'est peut-être Kieran ! Elle doit le trouver. Où est-il? Sa tête tourne et elle a du mal à s'orienter. Elle fait de son mieux pour se stabiliser, puis elle écoute, attentive à cette petite voix parmi cet océan de souffrance.


He saw her once, and in the glance, a moment's glance of meeting eyes, his heart stood still in sudden trance: he trembled with a sweet surprise. All in the waning light she stood, the star of perfect womanhood
black pumpkin


Spoiler:

avatar
Voir la fiche
Conteur
Maître du Jeu

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

Event 2 - In the dark...

...if they hear you scream, you’ll die a dog’s death
Pas de RP pour l’instant.

Consignes HRP


Way’si, tu peux faire un jet de Charisme (dé Aventure) pour voir combien de personnes tu parviens à calmer avec ton récit et ton attitude.
avatar
Voir la fiche
Conteur
Maître du Jeu

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

Event 2 - In the dark...

...if they hear you scream, you’ll die a dog’s death
L’eau claire est agitée de remous, de cris, de pleurs, de petites pierres qui continuent de tomber et de morceaux d’étals qui flottent avec indifférence. Près de Darcia, Way’si et Käh’ila, la jeune femme blessée à la tête semble toute prête à sombrer dans l’inconscience, et sa voisine au bras ensanglanté commence à appeler d’une voix de plus en plus inquiète, se tournant et se retournant :

“Maman ? Maman tu es là ? Tu m’entends ? Maman ! C’est Ann ! Maman !”

D’une quarantaine d’années, la dénommée Ann cherche vraisemblablement une personne âgée. Peut-être voudrez-vous l’aider à trouver sa mère ? D’autres appels se mêlent à cette première voix, aussi nerveux, plus paniqués, des pleurs et des hurlements s’élèvent au détour d’un corps sans vie, et bientôt les parois de la cathédrale de pierre et d’eau ne renvoient plus qu’une cacophonie informe.

Si les mots de Way’si parviennent clairement à ses compagnons d’infortune les plus proches, le fait qu’ils soient prononcés en mojat les rend incompréhensibles pour la plupart d’entre eux. Le charme de la conteuse opère pourtant, sa voix et le rythme de ses mots ont quelque chose de rassurant. Autour d’elle, peu à peu, certains semblent se calmer. Ceux qui la voient faire la planche de son mieux, comme le tronc de son récit, ou sont sensibles à son ton, peuvent en être rassurés, ou encore inciter leurs voisins incapables de nager à l’imiter. En fin de compte, ce sont cinq personnes qui cessent de se débattre et se laissent porter par l’eau qui s’apaise. Bien sûr, ils ne sont pas totalement rassurés, et bien sûr faire la planche les fait regarder en l’air, d’où tombent toujours poussière et quelques gravats, mais c’est toujours mieux que de se noyer.


Audrey, Selvh’ën, vous nagez vers les bruits et la pénombre plus claire. Vous n’êtes pas seuls à être tombés par cette faille pourtant, et des clapotis s’élèvent derrière vous. Vous voulez peut-être savoir si ce sont des compagnons d’infortune ou d’autres choses moins recommandables ?


Alors que vous commencez à peine à reprendre vos esprits, des grognements et soudain un hurlement à glacer le sang vous parviennent à tous depuis les failles du plafond - là où se trouvait une fête il y a encore quelques instants. Vous ne tenez peut-être pas à vous éterniser par ici...

Consignes HRP



Käh’ila, tu entends et tu comprends Way’si, ce qui te donne un avantage sur ton lancer à venir. Avant ta réponse, tu as le choix entre faire un jet de Sport (un jet supérieur ou égal à +1 te permettra de barboter jusqu’à un PNJ ou un morceau d’étal susceptible de te maintenir la tête hors de l’eau) ou un jet d’Empathie (un total (jet + niveau Habile) supérieur ou égal à -1 te permettra de faire la planche). Si tu rates ton lancer, ton personnage reste sur place et continue à barboter.

Darcia, avant ta réponse tu peux faire un jet de Sport si tu décides d’aller aider Käh’ila. Ton niveau Initié en Danse te donne pour cette situation un bonus de +1, aussi un lancer supérieur ou égal à +1 suffira. Si le lancer est nul ou négatif, ton action sera inefficace.

Käh’ila, Darcia, Way’si, si vous avez réussi votre précédent lancer (ou que vous n’avez pas lancé de dé) vous avez également la possibilité d’effectuer un premier jet de Vigilance si vous désirez aider Ann à repérer sa mère.

Audrey, Sëlvh’en, lancez un dé de Vigilance avant de répondre, un membre du staff viendra vous indiquer ce que vous percevez.

Enfin, vous pouvez tous faire un nouveau jet de Vigilance après avoir posté. Précisez lors de votre lancer s’il est dirigé vers l’eau et les murs, ou vers le hurlement venu d’en haut.

Vous avez 250 mots et 72h pour répondre.

Participants, dans l’ordre de réponse :

  • Way’si Tompa
  • Käh’ila Wah’xi
  • Darcia Blackraven
  • Audrey Darand
  • Selvh’ën Iyeywi

Si votre nom n’est pas dans la liste, vous ne pouvez pas poster !
avatar
Voir la fiche
Way'si Tompa
Médecin du Ni'huan

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t544-way-si-tompa-pirate-medeci http://helldorado.forumactif.com/t557-histoires
Mon histoire roule sur les flots. Je me prends à imaginer cette mer que l'on m'a racontée et que je n'ai jamais vu. J'ai tant de choses à découvrir que j'oublie presque la terreur et la précarité de nos positions. Je continue à conter, je me pers dans mes mots, je me trouve dans le rythme et la voix. L'inquiétude d'une femme me coupe dans ma méditation. Par réflexe, je me redresse dans l'eau. L'absence de sol sous mes pieds me surprends, cependant je prends sur moi pour regarder autour. Je ne vois rien. Ann, ma soeur Ann, je ne vois rien venir. J'ignore même si tu es une soeur.

Lorsque le vent souffle trop fort, il est vain de vouloir rattraper les fleurs.

Je ne peux rien faire pour ces deux femmes. Je me remet en position allongée. Mon torse, mouillé, est froid lorsqu'il rencontre l'air et ma tunique colle à mes formes. Je suis presque contente qu'il fasse sombre. La marque, j'en suis sure, se lit et se devine sous mon vêtement. J'ai repris mon histoire. Coupé rapidement par un grognement. Mes yeux, par réflexe, par peur aussi qui revient, cherchent une bête dans la faille.


Way'si parle mojat en seagreen
Elle parle la langue des envahisseurs en teal
avatar
Voir la fiche
Käh'ila Wah'xi
Apprenti Compagnon

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t983-kah-ila-citoyen-apprenti-c
Une voix. Quelqu'un parle ma langue. C'est si soudain, c'est si normal. C'est rassurant, apaisant. Mes muscles se calment presque d'eux même et je m'exécute : tel un tronc, je m'allonge et mon corps se met à flotter de comme par magie. Calypso est dont bien parmi-nous. Je respire à une vitesse désormais normale. Mes poumons s'emplissent d'air alors que le bruit dans mes oreilles se calme petit à petit.

Seule la voix d'une femme apeurée me parvient. Elle cherche sa mère. Ann. Quelques remous dans l'eau me parviennent. Peut-être est-ce elle ? Comment être sûr ? Si je perds ma position de la planche, je risque de me noyer à nouveau. Pourtant, cette femme alarmée ne me laisse pas indifférent. Je me dois de l'aider.

« _ Maman de Ann, si tu es proche de moi, tu peux attraper ma main. »

Je ne sais pas comment j'ai réussi à sortir ça de façon aussi calme. Probablement la voix apaisante de l'autre Mo'at présente. Toujours les oreilles de l'eau, je reste à l'affut des bruits et des vibrations environnants.


Parle la Langue Commune en lightseagreen
Parle Mo'at en slateblue
avatar
Voir la fiche
Darcia Blackraven
Compagnon/ne

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t149-darcia-blackraven-compagno
Une voix résonne près d'elle mais ce n'est pas cette voix qui préoccupe l'esprit de Darcia. Après avoir repris ses moyens, elle écoute de nouveau pour rentendre la voix du garçon. Lorsqu'elle trouve la source de la voix, elle se met à nager dans cette direction. Mais sa coordination est moindre et elle se retrouve rapidement de nouveau sous l'eau. Elle remonte difficilement à la surface en s'étouffant. Comment pourait-elle sauver ce garçon si elle n'arrive même pas à se sauver elle-même ?

De toute manière, elle réalise rapidement qu'il ne s'agit pas de son fils, ce qui la replonge une fois de plus dans le désespoir. Mais elle n'a pas le temps de se morfondre sur son sort qu'un hurlement strident déchire l'air, lui arrachant un demi-cri de terreur. Si elle n'avait pas peur avant, elle est complètement terrifiée maintenant et son seul réflexe est de fuir. Au diable les autres autour d'elle. Elle ignorait ce qui venait de descendre dans le bassin où elle se trouvait et elle n'avait pas l'intension d'attendre pour le découvrir. De toute façon, elle ne pouvait rien pour ces gens, rien pour cette fille qui se vidait de son sang, rien pour cette femme à la recherche de sa mère. Sa seule priorité maintenant était de trouver un moyen de sortir de ce réservoir d'eau, et elle se met à nager pour s'éloigner le plus possible de cette faille au dessus de sa tête, scrutant les murs à la recherche d'une sortie de secours.


He saw her once, and in the glance, a moment's glance of meeting eyes, his heart stood still in sudden trance: he trembled with a sweet surprise. All in the waning light she stood, the star of perfect womanhood
black pumpkin


Spoiler:

avatar
Voir la fiche
Audrey Darand
Cuisinière du Runny Amber

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t160-audrey-darand-independant-
Nager.

Rester calme.

Nager.

Respirer.

Nager.

Ne pas avaler d'eau.

Nager.

Rester calme.

Nager.

Audrey avançait, arrivant maladroitement au regroupement de survivants quand un cri déchira le silence. S'interdisant toujours de paniquer, la cuisinière chercha fiévreusement sur les murs un peu plus éclairés une berge, un escalier, n'importe quoi qui lui permette de sortir de l'eau et d'affronter ce... Truc sur un terrain émergé.
avatar
Voir la fiche
Selvh'ën Iyeywi
Gamin des rues

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage


Feuille de personnage
Description :
Inventaire :

Informations complémentaires

Voir le profil de l'utilisateur

http://helldorado.forumactif.com/t269-selvh-en-iyeywi-independan
Des voix indistinctes. Des bruits et des rides qui froissent l'eau. Deux personnes, peut-être trois sont à leur suite - du moins il veut y croire. Le dire est difficile, au milieu de la cacophonie des voix qui prient et supplient. Dans l'ombre et l'onde, de vieilles peur d'enfant perdu cherchent à émerger. Il les laisse couler sous la surface et s'éloigne d'une brasse fluide.

Le cri déchire le silence et ricoche à la surface. Ça sonne comme un cauchemar sans nom. Ça change : d'habitude, ses cauchemars ont des noms et parfois même des visages.

Selvh'ën expire.

Accroché à son pragmatisme farouche comme un naufragé à sa bouée, il tend l'oreille à défaut de tout à fait y voir, cherche dans l'eau tant un potentiel péril que ceux qu'il puisse aider. D'abord, parer à l'immédiat - sauver si la Dame le permet ceux qui sinon seront perdus, patienter le temps que tout danger prenne assez de forme pour pouvoir être esquivé. Le reste devra attendre.


Spoiler:
Jet de dé de Vigilance : - 2 au dé +1 grâce à Habile en Vigilance = -1 au total
Voir la fiche
Contenu sponsorisé

Informations du personnage

Aucune information renseignée



Domaines d'expertise

Aucun domaine d'expertise renseigné

Feuille de personnage

Informations complémentaires



0 mots
Page 1 sur 2 1, 2  Suivant